Quand Combas dialogue avec Buffet, et Sornay avec Gallé

Le 19 novembre 2020, par Philippe Dufour

Au cours de ces deux jours de ventes consacrés aux maîtres du XXe siècle, qu’ils soient peintres ou designers, certains confortaient leur renommée à travers des pièces de la meilleure eau.

Robert Combas (né en 1957), Énée contre Turnus, 1995, bronze polychrome signé et daté sur la terrasse, cachet du fondeur Landowski, n° 5/8, 34 33 19 cm.
Adjugé : 21 280 

On commençait le samedi 31 octobre avec une session dédiée aux arts décoratifs du siècle dernier, d’où se détachait tout particulièrement, avec 7 510 €, une table à système d’André Sornay (voir l'article André Sornay, un rond et des triangles... de la Gazette n° 37, page 119). Il s’agit d’un modèle à plateau rond en bois plaqué, équipé d’un système coulissant sur un fût central permettant de passer d’une position basse à une haute (h. 75 cm déployé, diam. 105). Mais pour ce chapitre, la vedette était ravie par une lampe de table (h. 32 cm) signée «Gallé», adjugée 10 260 € ; elle est en verre gravé à l’acide d’un décor de belles-de-nuit, avec chapeau demi-sphérique reposant sur un pied bombé et monture en bronze d’origine. Il fallait attendre la vacation du lundi 2 novembre pour découvrir une belle sélection de tableaux. En tête, avec 30 480 €, une brassée de Tulipes grenat (65 50 cm) cueillie par Bernard Buffet en 1962 ; réalisée aux crayons de couleur sur papier, elle porte au dos le cachet de la galerie David et Garnier, à Paris ; par ailleurs, l’œuvre est référencée dans les archives de la galerie Maurice Garnier. Plus ancienne, une toile intimiste d’Albert André s’intitulait Intérieur, femme lisant (50 65 cm). De belle tonalité, ce tableau arborant une étiquette «vente Christie’s » au dos (voir l'article Sous la bienveillance de Renoir de la Gazette n° 38, page 114) se stabilisait à 15 020 €. On faisait ensuite un petit tour en Provence, avec Yves Brayer brossant vers 1960 un Paysage des Alpilles (38 55 cm), une toile signée dans les délicates teintes de verts, roses et blancs chères à l’artiste (5 280 €). Une œuvre célébrant l’Antiquité fermait la marche : cette sculpture (34 33 19 cm), due à Robert Combas, met en scène Énée contre Turnus en 1995. Il s’agit d’un bronze polychrome, signé et daté 1995 sur la terrasse, dont un côté porte le cachet du fondeur Landowski. Numéroté «5/8», l’artefact a emporté 21 280 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne