Georges Brölemann (1826-1908) fut comme son père négociant soyeux, avant de se tourner vers la finance comme administrateur fondateur du Crédit Lyonnais (1863) et de la Société Générale (1864). Théodore Chassériau (1819-1856) réalise son portrait à mi-corps en 1850, un dessin au crayon noir sur papier marouflé sur carton, estimé 6 000/8 000 €. L’œuvre fait partie de l’ensemble des portraits mondains de Théodore Chassériau, exécutés tout au long de sa carrière comme par exemple celui d’Alexis Tocqueville en 1841 (musée Carnavalet). Retenons aussi une bourse en soie de Sogdiane en damas de soie polychrome, attaches en jade blanc, Asie centrale, XII e siècle (3 000/4 000 €) et un bas-relief en terre cuite du tombeau d’Henri II et de Catherine de Médicis, d’après Germain Pilon, 42 x 83 cm, évalué autour de 4 000/6 000 €. Articles après-vente
Théodore Chassériau, portraitiste mondain
Il a belle allure, c’est incontestable. Âgé de 24 ans au moment de la pose, cigare à la main, favoris…Lire la suite
351 Résultats
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué