Le lever de rideau revient à des jouets, la conclusion à un ensemble de tables basses, panneaux décoratifs et guéridons en chêne ou en bois teinté noir de Jacques Lenoble et Jacques Adnet (est. 1 000 à 5 000 €). Dans l'intervalle, une huile sur papier marouflée sur toile de Théodore Gudin, Le Vieux Pont de bois sur l'Isère à Grenoble (vers 1826-1827) – tableau préparatoire à celui présenté au Salon de 1827 – est estimée 4 000/5 000 €, un somptueux Portrait de Mme Silhol de Pascal Daignan-Bouveret (1852-1929) en manteau de pourpre rappelant la noblesse de robe à laquelle appartenait son époux, André Silhol, maître des requêtes au conseil d'État. Le regard soutenu, la mine douce et la pose distinguée rappellent les traits d'un autre portrait réalisé par l'artiste, présenté au Salon de la Société nationale des beaux-arts en 1903 (10 000/15 000 €). Quelques centaines d'euros en revanche sont attendus des œuvres sur papier et sur toile du peintre et graveur berrichon, Eugène Corneau (1894-1976), installé en Algérie à partir de 1925. Un lapin et un fennec en bronze d'Édouard Marcel Sandoz (6 000 et 10 000 €), un porte-chapeau (ou porte-calotte) en bronze et émaux cloisonnés d'époque Qianlong (4 000 €), un automate de Gustave Vichy, une figure de Narcisse (ou Éphèbe ) en bronze à patine brune attribuée à l'atelier de Barthélémy Prieur (10 000 €), ainsi qu'un panneau de tapisserie d'Enghien dite "feuilles de choux" (début XVI e , 6 000/8 000 €) complètent cette sélection.
361 Résultats