facebook
Gazette Drouot logo print

GUITARES ROMANTIQUE, CLASSIQUE, FOLK, ÉLECTRIQUE ET JAZZ

samedi 09 avril 2016 - 14:30 - Live
Salle 14 - Hôtel Drouot - 75009

Art Richelieu - Castor Hara

GUITARES ROMANTIQUE, CLASSIQUE, FOLK, ÉLECTRIQUE ET JAZZ
Succès pour la vente de guitares. Il y en avait pour tous les goûts musicaux et toutes les bourses aussi ! 70 % des lots changeaient de mains, pour un produit frais compris de 224 790 euros. Sans surprise, c’est la Solidbody de la marque Gibson, modèle «Les Paul», standard de 1959, objet d’un encadré dans la Gazette no 13 page 50, qui grattait au plus fort à 65 000 euros. À ses côtés sur la scène acoustique, deux autres électriques, mais de marque Fender et de modèle «Stratocaster» de 1957 aux finitions Sunburst à deux tons un modèle qui en son temps avait séduit Eric Clapton pour l’une et «Top-Loader» de 1958, modèle Esquire pour la seconde, jouaient jusqu’à 10 100 euros et 11 000 euros. Les guitares électriques avaient décidément envie de se faire entendre au plus haut, et la sonorité d’une Hollowbody de marque Gibson modèle «dot inlay» de 1960 résonnait à 12 500 euros. Dans la gamme classique, c’est une Selmer/ Maccaferri vers 1932 qui ajustait sa mélodie à 3 000 euros, tandis qu’une romantique production de Colin à Rouen, vers 1820, faisait vibrer sa caisse en citronnier à 1 100 euros.
144 Résultats
Liste Galerie
Résultat : Non Communiqué