Cette vente du 30 janvier verra la dispersion des collections d'un château normand. Près de cinq cents lots aux estimations homogènes entre quelques dizaines d'euros et 9 000 €. Parmi les mieux cotés figureront aussi bien une caisse de douze bouteilles de grands crus bordelais de 2004 (7 500/9 000 €) qu'un Bord de Seine  du peintre moderne Joseph Delattre (7 500/8 500 €). Plusieurs de ses acolytes rouennais seront présents à l'image d'Albert Lebourg, avec  Rouen, le pré aux loups  (5 000/7 000 €). Maximilien Luce livrera, quant à lui, contre 4 000/5 000 €, un  Autoportrait . Signalons encore un tastevin normand en argent – ou tasse à cidre –, réalisé à Rouen en 1747 et estimé 2 500/2 700 €, tandis qu'une armoire chinoise XIX e en bois laqué pourrait se jucher à 1 500/2 500 €.  Articles après-vente
Riches heures du second Empire
Putti, jeune femme et éphèbe vêtus à la grecque veillent sur cette imposante garniture de cheminée en…Lire la suite
Articles avant-vente
Luce par lui-même
Maximilien Luce (1858-1941) a multiplié les autoportraits durant sa carrière. Autant d’œuvres reflétant…Lire la suite
Aucun lot
Aucun lot ne correspond à  vos critères de recherche