Gazette Drouot logo print
Lot n° 97

Janssen, Horst 11 Radierungen, in: Totentanz....

Résultat :
Non Communiqué
Estimation :
Réservé aux abonnés

L'après-guerre allemande Janssen, Horst 11 eaux-fortes, dans : Totentanz. 1973/74. chacune sur différents papiers, en partie colorés. Taille des feuilles jusqu'à 72,6 x 56,5 cm. Toutes signées, datées et numérotées et presque toutes marquées sur la plaque. En vrac sous passe-partout. Dans une cassette en carton originale. - Quelques taches minuscules ou pâles (au doigt), une feuille très légèrement brunie et avec quelques taches blanc pâle, une feuille très légèrement brunie sur les bords extérieurs, cassette extérieure avec de légers frottements de surface et des traces d'encre pâle, légèrement émoussée dans certains coins, intérieur propre. Très bon état général. Impressions splendides, très riches en couleurs et en nuances, avec un bord de plaque et des marges bien dessinées, parfois avec des marges de tirage. Gäßler 26/1-26/11 - Suite complète avec le portfolio correspondant. - Un des 40 exemplaires. - Imprimé par Atelier Volker Sammet, Stuttgart, publié par Luigi Toninelli, Agno (Suisse) et Cayman Graphicm George Town (Cayman Islands, British West Indies) 1974 - Entre 1972 et 1984, Janssen conçoit de nombreuses séries de gravures sur le thème de la danse macabre. Dans ces cycles, la confrontation avec son propre caractère éphémère, qui détermine continuellement son œuvre, trouve son apogée. La fascination de Janssen pour le voisinage étroit de la mort et de la vie, de l'apparence et de la décomposition, s'exprime dans une manière artistique extrêmement virtuose. Son implication personnelle, en partie en tant que protagoniste de l'événement, se manifeste dans les autoportraits qui ouvrent ou accompagnent presque tous les cycles. Dans notre série de gravures, Janssen décrit le motif de la mort et de la jeune fille sous la forme d'un récit ballade qui commence par une invitation à la danse et culmine dans une extase érotique. Onze gravures sur différents papiers, en partie colorés. Chacune signée, datée et numérotée ainsi que, pour la plupart, indiquée dans la plaque. Chacune en vrac dans un mat. Dans une boîte en carton originale. - Partiellement très isolées petites taches ou taches de doigts, une épreuve très légèrement brunie et avec quelques taches blanches, une épreuve minimalement brunie sur les bords les plus extérieurs, boîte à l'extérieur avec légères abrasions superficielles et traces de couleurs fades par endroits, coins parfois légèrement bombés, intérieur propre. Dans l'ensemble, très bon état. Superbes impressions en noir et blanc, extrêmement riches en nuances, avec des marges et des planches nettes, certaines avec marge de couverture. - Série complète avec le portfolio correspondant. - Un de 40 exemplaires. - Imprimé par Atelier Volker Sammet, Stuttgart, édité par Luigi Toninelli, Agno (Suisse) et Cayman Graphicm George Town (Iles Caïmans, Antilles britanniques) 1974 - Janssen crée de nombreuses séries de gravures sur le thème de la danse de la mort entre 1972 et 1984. Dans celles-ci, la confrontation avec sa propre transience, qui domine constamment son travail, atteint son paroxysme. La fascination de Janssen pour la proximité de la mort et de la vie, de l'apparence et de la décadence, s'exprime de manière très virtuose sur le plan artistique. Son implication personnelle, lui-même protagoniste de la plupart des événements, est évidente dans ses autoportraits qui introduisent ou accompagnent presque toutes les séries. Dans nos tirages, Janssen représente le motif de la mort avec une jeune fille dans un récit de ballade qui commence par une invitation à la danse et culmine dans une extase érotique.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente