Gazette Drouot logo print
Lot n° 133

SAND George (1804-1876).

Estimation :
Réservé aux abonnés

Ensemble de 47 DESSINS originaux, certains signés ; formats divers ; sous 43 cadres. Remarquable ensemble sur l’art de George Sand dessinatrice. Les dessins ici présentés proviennent d’un album, anthologie personnelle préparée par Sand de ses dessins et aquarelle. Vers 1875, George Sand établit de petits recueils de ses dessins, destinés à ses petitesfilles adorées Aurore et Gabrielle. D’autres furent constitués par son fils Maurice. Celui-ci voulait témoigner d’une vie entière à dessiner, du charme romantique des dessins pittoresques et rustiques à la mine de plomb de la jeune Aurore Dudevant, jusqu’aux célèbres « dendrites » de son invention, annonciatrices de l’abstraction. George Sand a raconté, dans Histoire de ma vie (IV, 12), comment elle voulut, vers 1830, gagner sa vie en peignant « des fleurs et des oiseaux d’ornement, en compositions microscopiques sur des tabatières et des étuis à cigares », des éventails, des boîtes à thé, etc. ; elle ajoute qu’elle aimait faire « des portraits au crayon ou à l’aquarelle en quelques heures : je saisissais très bien la ressemblance, je ne dessinais pas mal mes petites têtes »... Elle ne cessa, tout au long de sa vie, de dessiner, et nous avons ici un ensemble complet de son art du dessin. Dans sa vieillesse, elle pratiqua ce qu’elle a appelé des « dendrites » ou « aquarelles à l’écrasage » : elle écrasait des couleurs qui produisaient des taches qu’elle interprétait ensuite à l’aquarelle en paysages. Plusieurs ont figuré dans des expositions à la Maison de Balzac (Dessins d’écrivains français du XIXe siècle, 1983), à Las Palmas (Sueños de tinta, 1993), au Musée de la vie romantique (George Sand. Une nature d’artiste, 2004), à l’IMEC, au musée Berardo à Lisbonne et au Musée communal d’Ixelles (Dessins d’écrivains, 2008), et à la Schirn Kunsthalle à Francfort (Turner, Hugo, Moreau, Entdeckung der Abstraction, 2008). Plusieurs sont reproduits dans l’ouvrage de Christian Bernadac, George Sand. Dessins et aquarelles (Belfond, 1992). Groupe d’habitations près d’un pont (en Gironde ?), mine de plomb rehaussée d’encre brune (9 x 13 cm). [Maison de Balzac, n° 173 ; Bernadac n°76]. Vue du port de Bordeaux, mine de plomb, signée en bas à gauche « Aur. Dud. », et annotée à droite sur le montage : « Bordeaux 16 mars ». [Maison de Balzac, n° 172 ; Bernadac n° 70]. Église d’Auvergne, mine de plomb, annotée en bas à droite : « Auvergne » (16,5 x 11,6 cm). Bord de lac italien, lavis (5 x 8,5 cm). Arbre, aquarelle (9,5 x 5 cm). Paysage des Pyrénées : moulin à eau au pied de montagnes, mine de plomb, signée et datée en bas à droite « A.D. 1826 » (11 x 13 cm). [Maison de Balzac, n° 174 ; Bernadac n° 65]. Ferme des Pyrénées, lavis d’encre brune (9,5 x 11,5 cm). [Maison de Balzac, n° 187]. Ruines, mine de plomb, signé en bas à gauche « Aur. Dud. », et annotée en bas à droite sur le montage : « Ruines de Bretecourt, Seine et Oise. Aimée » (il s’agit de son amie Aimée Bazouin) (12,3 x 16,8 cm).[Maison de Balzac, n° 163 ; Bernadac n° 57]. Paysage de lac avec rochers et cascade, mine de plomb (8 x 11 cm). [Maison de Balzac, n° 171]. Ferme, mine de plomb (9 x 15,5 cm). Scène de basse-cour, mine de plomb, signée en bas à droite « A.D. » (12 x 7 cm) [Maison de Balzac, n° 162 ; Bernadac, n° 46]. Paysage : pont de bois au-dessus d’un rivière et maisonnette, mine de plomb (16 x 23 cm). Tête de femme XVIIIe s. [Mme Dupin de Francueil, grand-mère de George Sand], aquarelle, datée et légendée en bas « 1846 d’après une tabatière » (15 x 12,5 cm). [Bernadac n° 177]. 2 études de plantes, papiers découpés, la 1ère datée et annotée en bas à gauche : « 3 août 48 chardon commun » (16 ?5 X 9 cm chaque). Échassier et ses petits, aquarelle (7,5 x 9 cm). Trois oiseaux, aquarelle (6,7 x 4,5 cm). Oiseau et ses petits, aquarelle (6,5 x 8,5 cm). Papillon, aquarelle gouachée à partir d’une tache de couleur (2,8 x 4 cm). Oiseau, dendrite et plume (6,7 x 4,5 cm). 4 petites scènes de personnages en silhouettes à la mine de plomb (env. 1,5 x 4 cm, 2 x 5,5 cm, 3 x 7 cm et 2,5 x 10,5 cm). [Bernadac nos 276-279]. Scène de promenade : G. Sand sous une ombrelle, ses deux petites-filles, deux chiens, et deux personnages dont un Polichinelle, avec château au fond, dans un cadre dessiné, mine de plomb (3,3 x 4,4 cm). [Bernadac n° 274]. Paysage lacustre, avec montagne et pont, aquarelle (10,8 x 13,5 cm). Chaumières, aquarelle (7,8 x 11,4 cm). Montagnes bleues au bord d’un lac, aquarelle (9,2 x 13,2 cm). Château-fort en ruines, dendrite et aquarelle (9 x 12 cm). [Francfort, n° 6]. Château-fort au grand escalier, dendrite et aquarelle (18 x 10 cm). Château-fort à tour ronde, dendrite et aquarelle (7,5 x 9,5 cm). [Bernadac n° 270]. Ruines, aquarelle et dendrite (10,8 x 12,2 cm). Ruines, aquarelle et dendrite (9,8 x 11,8 cm). Ville fortifiée, encre de Chine et lavis (5,9 x 8,5 cm, accidents). Lac de montagne, dendrite et aquarelle (10,3 x 13 cm). Montagnes grises, lavis et aquarelle (7,5 x 10,2 c

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente