Gazette Drouot logo print
Lot n° 3233

GUSTAVE COURBET, atelier(Ornans...

Résultat : Non Communiqué
Estimation : Réservé aux abonnés

GUSTAVE COURBET, atelier
(Ornans 1819-1877 La Tour-de-Peilz)
Promeneurs le long de la Seine. Vers 1852.
Huile sur bois.
Inscrit en bas à droite : G. Courbet.
24,7 × 38,5 cm.

Provenance :
- Collection Aurélien Scholl, France.
- Collection privée France.
- Vente Koller, Zurich, 23.9.2011, lot 3228.
- Collection privée suisse.

Exposition :
Genève 2012, Gustave Courbet (1817-1877). Sur les sentiers de l'exil. Palais des expositions, Genève, 25-29.4.2012, n° 10.

Littérature :
Ausst.-Kat. Gustave Courbet (1817-1877). Sur les sentiers de l'exil. Palais des expositions, Genève 2012, p. 23, n° 10 (avec ill. en couleurs).

En 2011, Jean-Jacques Fernier a identifié ce tableau comme une collaboration entre Gustave Courbet et François-Louis Français (1814-1897) et l'a daté de 1852 environ. Dans une ambiance estivale, une femme et un enfant se promènent le long d'une rivière, le dos tourné au spectateur. Dans son expertise (dont une copie est disponible), Jean-Jacques Fernier voit une signification particulière dans cette composition. En effet, Courbet a eu une longue relation avec un modèle nu de Dieppe nommé Virginie Binet, qui a donné naissance en 1847 à un fils dont elle prétendait que Courbet était le père. Abandonnés par Courbet, la mère et le fils revinrent à Dieppe en 1852. Cette histoire a peut-être incité François-Louis Français, un ami proche de Courbet, à réaliser cette représentation dans laquelle la femme et l'enfant au premier plan tournent le dos au spectateur. De plus, Fernier identifie le paysage représenté comme étant la Seine près de l'île de Bougival, un lieu de rencontre très apprécié des artistes de l'époque qui se sont rebellés contre l'Académie.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente
A lire aussi