Gazette Drouot logo print
Lot n° 60

JACQUES MARTIN (1921-2010)

Résultat : Non Communiqué
Estimation : Réservé aux abonnés

Alix - La tiare d'Oribal Encre de Chine sur papier pour la couverture de la réédition de l'album aux éditions Casterman. Signé en bas à droite. 37 x 31,7 cm. Casterman, 1966. Même s'il ne rejoint le Journal Tintin que deux années après son lancement, Jacques Martin reste aux yeux du grand public l'une des grandes signatures de l'hebdomadaire, au même titre que Hergé, Jacobs ou Cuvelier. Non seulement avec le destin d'Alix, qui focalise l'attention des lecteurs sur plusieurs générations, mais également par ses articles de fond sur les voitures et les avions. Sans oublier sa très longue collaboration aux Chromos Voir et Savoir. En entrant au sein des Studios Hergé en 1953, il collabore d'autant plus avec Hergé, surtout sur L'Affaire Tournesol , de quoi lui permettre de faire évoluer son graphisme et sa narration grâce aux échanges avec ces grands auteurs. Ceci se remarque particulièrement sur cette seconde couverture de La Tiare d'Oribal , l'un des récits les plus marquants parmi cette première époque d'Alix. Jacques Martin a su donner de l'amplitude à la scène, tout en soignant la lisibilité et en accentuant le drame qui se joue. Les soldats à l'avant, puis les diagonales de leurs flèche et épée, pointent vers Alix qui s'apprête à jeter la tiare à l'eau. Cette composition, qui semble des plus simples, révèle pourtant toute l'expertise acquise par Jacques Martin en huit ans, la période qui sépare la première et la seconde couverture. À un point tel que celle-ci reste l'une des images les plus marquantes de toute la série.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente