Lot n° 6
Vente terminée
Attribué à GIACOMO LEGI (actif vers 1640-45)
Nature morte de fleurs, fruits, avec au premier plan un jeune garçon pelant un fruit
Toile
165,5 x 235 cm

Provenance :
Collection privée marseillaise depuis 1900

Giacomo Legi naît probablement à Liège vers 1600, il en tire d’ailleurs son nom italianisé en « Legi », il déménage à Gênes pour y faire carrière et entre dans l’atelier de Jan Roos, un peintre flamand, expatrié lui aussi en Italie et spécialisé dans les natures mortes et scènes de marché.

Gêne, importante ville portuaire, vivait alors une grande émulation artistique grâce aux nombreux potentiels collectionneurs qui y vivaient, mais aussi car la compétition entre artistes était moins intense qu’à Rome ou Florence. Il y avait dans la ville une communauté d’artistes Flamands qui s’entraidaient et surtout collaboraient, une genre artistique naît de cette émulation. Ces scènes d’intérieurs, de cuisines, de marchés,
traditionnellement issus de la peinture flamande s’implante alors à Gênes, inspirant
même les peintres locaux tels que Domenico Fiasella (1589-1669) ou encore Domenico Piola (1627-1703).

Cette communauté de peintre flamands, dont Jan Roos est le chef de file inventent ensemble un nouveau genre de compositions
complexes, issues de leurs origines Nordique avec un gout certain pour les détails soignés, les natures mortes léchés, les sujets d’intérieurs, qu’ils mêlent à l’élégance du baroque Génois, avec une matière brossé, un pinceau spontané aux couleurs nuancés. Un doux mélange du meilleur des deux écoles dont notre œuvre est issue.

Il est difficile de retracer chronologiquement ou même d’attribuer formellement l’œuvre de Legi, car aucune n’est datée et à notre connaissance aucune œuvre signée non plus. Notre tableau peut cependant être rapproché de sa période de maturité, durant laquelle son style est caractérisé par une abondance de détails, avec un pinceau riche et des contrastes clairs-obscures. Une chose est cependant certaine, c’est que Legi collabora presque systématiquement avec d’autres peintres issus du même atelier, souvent pour
les figures et c’est indubitablement le cas pour notre tableau.

Ici on notera au premier plan l’intéressante présence du jeune garçon pelant un fruit, reprise d’une composition de Caravage connue par plusieurs versions ou copies, preuve du rayonnement du maître Romain jusque dans les scènes de cuisines Génoises.

Notre œuvre dans son horizontalité, sa profusion de détails, d’éléments de natures mortes, de fleurs, de fruits et même d’instrument de musique est caractéristique du baroque. Le maître explore une multitude de sujets dans une même composition, avec un pinceau tantôt généreux, tantôt précis dans les détails, permettant de guider de manière virtuose les yeux du spectateur.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente