Lot n° 21
Vente terminée
Bol en porcelaine de Meissen du XVIIIe siècle
Marque en bleu aux deux épées croisées, pressnummer
De forme côtelée, à décor polychrome et or sur deux faces de scènes de chasse dans un paysage sur une large console rocaille brune et or intercalés de bouquets de fleurs, le bord supérieur d'une frise de motifs de treillage et rocaille verts et or, filet or sur le bord, bouquet de fleurs à l'intérieur, très petites usures
D. : 18,5 cm.
Provenance :
Très certainement du service de chasse commandé par l'Impératrice Catherine II de Russie en 1766.
Notes :
Le service de chasse de l'Impératrice Catherine II de Russie a été un des plus grands services jamais réalisé par la manufacture allemande ; il comprit environ mille pièces et demanda deux ans à la manufacture pour le produire. Ulrich Pietsch qui a étudié ce service a noté la collaboration de 29 peintres ; il note en outre que l'Impératrice fut tellement impressionnée qu'elle commanda des compléments à la Manufacture impériale russe (Cf. Ulrich Pietsch, Meissen für die Zaren, Dresde,2004, p.95).
Lydia Liackova a suggéré qu'il aurait pu être commandé par l'Impératrice Catherine II de Russie pour son amant le comte Grégory Orlov, tous deux passionnés de chasse, pour son palais de Gatchina (Porzellan Parforce, Jagdliches Meissner Porzellan, Munich,2005, pp. 49-53, cat. n. 80-82 pour deux rafraichissoirs du même service). Après le décès de Orlov, l'Impératrice aurait racheté le palais avec tout son contenu, dont ce service, pour le donner à son fils Pavel Petrovitsch, futur Tsar Paul Ier. Quoiqu'il en soit, toutes les pièces seront transférées en 1890 au Palais d'Hiver de Saint Pétersbourg et en 1911 dans les collections du Musée de l'Ermitage. Environ 132 pièces seront vendues par les Soviet en 1930 et 124 autres dans une vente à Berlin par Rudolphe Lepke.
Pour un rafraichissoir à bouteille, voir la vente chez Christie's, Londres, le 2-3 juin 2015, lot 77.
Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente