Lot n° 30

BENTLEY CONTINENTAL GT 2005

Vente terminée

Carrosserie coupé, 2 portes, 4 places

Moteur 12 cylindres en W

Cylindrée 5 998 cm3

Puissance 560 ch

Vitesse maximale 318 km/h

Kilométrage 137 000 km

Numéro de série

SCBCE63W25C028201


Déclinée en coupé et en cabriolet, cette luxueuse grand tourisme incarnait le renouveau de Bentley voulu par Ferdinand Piëch, petit-fils de Ferdinand Porsche, em - blématique patron de VW et créateur des Porsche 917 et Audi Quattro. En 1998, alors que BMW se rendait acquéreur de Rolls-Royce, Volkswagen avait racheté la marque jumelle Bentley qui avait échappé à la vigilance des investisseurs mu - nichois. Ferdinand Piëch avait commencé par redorer le bla - son sportif de la marque en remportant les 24 Heures du Mans en LMP1 en 2001, avec la Bentley Speed 8, dès son premier engagement (!), renouant avec l’épopée des glorieux Bentley boys vainqueurs en 1924, 1927, 1928, 1929 et 30. La suite se fit un peu attendre, mais en 2003 Bentley dévoilait cet imposant et luxueux coupé qui reprend le nom des coupé Continental des années 1950. On en retrouve dans la ligne certains clins d’œil comme l’épaulement des ailes arrière et la carrosserie fast-back. On retrouve aussi la calandre grillagée typique. La coque est en acier et les ouvrants en aluminium pour ga - gner quelques kilogrammes, car avec son moteur W12 et sa transmission intégrale (associée à une boîte automatique 6 rapports), sa pléthore d’équipements luxueux, le poids de la GT dépasse les 2 350 kg à vide ! Heureusement, elle dispose d’un exclusif moteur W12 biturbo de 6 litres de cylindrée et de 560 ch, dérivé de celui de la VW Phateon, qui lui permet de dépasser les 300 km/h ! Le couple atteint la valeur incroyable de 650 Nm dès 1 600 tr/min ! Le bloc de la W12 mesure 51,3 cm de long sur 71,5 cm de haut et 71 cm de large, c’est le 12 cylindres le plus compact du monde, sa configuration en W associant deux culasses de cylindres VR à angle étroit (issu des Golf VR6) reliées à un carter commun.Piëch réussit à loger 12 cylindres où d’autres n’en auraient installé que huit. Pour arrêter ses 2 tonnes lancées à plus de 200 km/h, la GT reçoit aussi les plus grands freins jamais ins - tallés sur une voiture de série, des disques ventilés de 400 mm de diamètre à l’avant, associés à des disques de 335 mm à l’arrière. La GTC, la version décapotable, assemblée en Allemagne chez Karmann, sortira en 2006. Avec 2 495 kg elle n’arrange pas la sportivité. Une version plus dynamique, la « Speed » qui développe 50 ch de plus (610 ch) et 750 Nm, sort en août 2007, à l’occasion d’un léger restylage de la GT. Enfin, la confidentielle « Supersports », la plus sportive, apparaitra en 2010. Malheu - reusement la carrière de la Continental GT s’arrête en 2011. Cette très belle Continental GT à conduite à gauche est une édition limitée Mulliner, le service personnalisation de Bentley. Cette livrée spéciale offre des jantes en alliage à sept bâtons, moulées en deux pièces, chaussées de pneus de 275/35ZR20 spécialement fabriqués par Yokohama. Fidèle à la tradition Mulliner, l’intérieur est en parfait état d’usage avec ses magnifiques sièges « Diamond » siglés du « B » ailé, ses pédales et un repose-pied en alliage perforé et son levier de vitesse spécifique chromé gainé de cuir. Le moteur est en parfait état de fonctionnement et a toujours été entretenue avec sérieux. Le kit maintien de charge, d’origine Bentley, est présent dans le coffre de l’auto. Pas encore entrées dans le monde de la collection, ces Bentley restent abordables et permettent d’accéder au Grand tourisme de luxe pour le prix d’un banal monospace.

Titre de la vente
Date de la vente
Localisation
Opérateur de vente