Cette dispersion se déroule sur deux jours, permettant notamment de tenter sa chance sur une grande miniature sur ivoire de Paolo Ferdinando Quaglia dépeignant  L'Impératrice Joséphine à mi-corps, portant une robe blanche à écailles d'or et manteau rouge, vers 1813 (2 000/3 000 €), sur les souvenirs d'un diplomate perse, une collection de petits modèles d'artillerie anciens et modernes, des pistolets et des revolvers, des sabres et des épées… mais aussi et surtout une statuette de Vénus génitrix en porcelaine dure de Sèvres, provenant du surtout du service particulier de Napoléon I er utilisé aux Tuileries pour la première fois lors de son mariage avec Marie-Louise, le 2 avril 1810 (15 000/20 000 €). La conclusion revient aux armes de chasse, blanches et à feu, emmenées par une carabine à silex et deux canons tournants, fin XVIII e -début XIX e , de Le Page (probablement Pierre), dont 15 000/18 000 € sont avancés.
276 Résultats