Gazette Drouot logo print
Lot n° 18

Félicien Rops (1833-1898)

result :
Not available
Estimate :
Subscribers only

Les Chansons de Collé - Licence (La plus belle fille du monde), 1880 Héliogravure retouchée à la pointe sèche. Encre de Chine, crayon, crayons de couleur et gravure sur papier. Initiales à l'encre rouge dans la planche au milieu en bas: F.R. Inscription dans la planche en bas à droite: Tirée à 50 ép. numérotées Inscription dans la marge en bas à gauche du dessin: J'aime la liberté, mais non pas la licence / Legouvé. Cachets en bas à gauche Pereire / JO / CD. H_34,8 cm L_25,8 cm En contraste total avec l'admirateur des étables, Félicien Rops, compagnon de Baudelaire, est un diable d'homme, un esprit vif et frondeur, tout de nerf, de rire, de feu, d'angoisse, un dandy cultivé, beau garçon charmeur et fantasque. Il pousse, lui, le réalisme jusqu'au réalisme psychologique (à la Lautrec), jusqu'au caricatural et au satanique (à la Barbey d'Aurevilly). Son dessin d'une surprenante acuité, tour à tour, fouette, frémit, rêve et ricane. L'oeuvre entier est un déroulement de scènes macabres et érotiques ou grouillent toutes les passions humaines et où dans une sorte de plaisir mêlé au desespoir, l'idée de la mort s'accouple aux instincts de lucre et de luxure. Célèbre à Paris et ailleurs, surtout par ses gravures acerbes et ses dessins proches de celui de Daumier, il ne pratique la peinture que par à-coups mais avec maîtrise et en y apportant sa fougue, sa science accomplie de dessinateur, son piquant esprit d'observation.