Gazette Drouot logo print
Lot n° 13

FORTUNÉ PETIOT­GROFFIER (1788­...

Result : Not available
Estimate : Subscribers only

Premier essai de daguerréotype, La Sainte Famille Chalon­sur­Saône, été 1841 Daguerréotype d'après une gravure italienne, 1/2 plaque, 160x118 mm. Conservé avec une ancienne mention «La Sainte Famille», son format correspond aux factures de Riche­bourg. Pour expérimenter le daguerréotype, Petiot­Groffier aurait choisi un sujet cher à son aîné Nicéphore Niépce, qui avait réalisé l'un de ses premiers essais à partir d'une gravure représentant la Sainte Famille. Il s'agit en fait ici d'un sujet inventé par Léonard de Vinci et repris par les élèves de Raphaël, avec Sainte Anne et Saint Jean­Baptiste. «­Dans la Sainte Famille, le père n'est pas le père: Joseph n'est pas le père de Jésus. Le fils n'est pas le fils: Jésus est le fils de Dieu, pas de Joseph. Joseph, lui, n'a jamais fait l'amour avec sa femme. Quant à la mère, elle est bien la mère mais elle est vierge. La Sainte Famille, c'est ce que Levi­Strauss appellerait la structure élémentaire de la parenté. Une structure qui rompt complètement avec la généalogie antique, basée jusque­là sur la filiation: on est juif par la mère. Il y a trois types de filiation: la filiation naturelle, la reconnaissance de paternité et l'adoption. Dans la Sainte Famille, on fait l'impasse tout à la fois sur la fi­liation naturelle et sur la reconnaissance pour ne garder que l'adoption. L'Église donc, depuis l'Evangile selon Saint Luc, pose comme modèle de la famille une structure élémentaire fondée sur l'adoption: il ne s'agit plus d'enfanter mais de se choisir. À tel point que nous ne sommes parents, vous ne serez parents, père et mère, que si vous dites à votre enfant "je t'ai choisi", "je t'adopte car je t'aime", "c'est toi que j'ai voulu". Et réciproquement: l'enfant choisit aussi ses parents parce qu'il les aime.» Michel Serres, invité de la rédaction de La Dépêche, 24 octobre 2012

Auction's title
Auction's date
Auction location