Gazette Drouot logo print
Lot n° 43

École française du début du XIXe siècle.

Result :
Not available
Estimate :
Subscribers only

Autoportrait d’une miniaturiste. Huile sur toile. Portrait ou autoportrait d’une femme vêtue d’une robe rouge, parée de boucles d’oreille et d’un peigne en corail rouge, assise et peignant une miniature. Époque Empire. H. 76,5 x L. 60 cm. Dans un cadre d’époque, doré à la feuille, à décor de feuilles et glands de chêne. H. 85 x L. 69,5 cm. Historique Bien qu’il ne soit pas aisé d’identifier le modèle représenté, il est plus que probable qu’il s’agisse d’un autoportrait. Ce tableau s’inscrit dans la longue lignée de l’iconographie des femmes artistes se représentant attelée à leur activité. La première œuvre connue de ce genre est l’autoportrait de la peintre flamande de la Renaissance, Catherina Van Hemessen (1528-1565). Elle s’était portraiturée tenant pinceaux et palette devant sa toile sur chevalet. Il s’agit de la première représentation répertoriée de l’autoportrait d’un artiste à l’oeuvre. Mais que ce soit une femme qui réalise le premier portrait de ce genre n’est pas anodin : en effet, plus qu’une simple reproduction de son image, il s’agit d’une affirmation de soi comme femme et artiste, et d’un témoignage pour l’avenir. Ce sujet connaît une grande postérité à compter du XVIIIe siècle auprès des femmes peintres, qui se représentaient presque toujours dans l’exercice de leur travail ou palette et pinceaux à la main, comme les fameuses Elisabeth Louise Vigée ou encore Adélaïde Labille-Guiard. Considérées comme plus délicates et minutieuses, les femmes étaient essentiellement réputées dans la peinture de portraits et de fleurs. La transition vers la miniature et la nature morte était donc tout à fait naturelle, et ces domaines étant très lucratifs, ils permettaient à l’artiste de vivre de son art. Ainsi trouvait-on nombre de femmes parmi les miniaturistes et les peintres de natures mortes, qui s’assuraient de cette manière leur autonomie financière. Littérature - BONNET Marie-Jo, « Femmes peintres à leur travail : de l'autoportrait comme manifeste politique (XVIIIe-XIXe siècles) », Revue d’histoire moderne & contemporaine, 2002/3 (n°49-3), pp. 140-167. - SOFIO Séverine, Artistes femmes, La parenthèse enchantée XVIIIe-XIXe siècles, CNRS éditions, 2016.

Auction's title
Auction's date
Auction location