Gazette Drouot logo print
Lot n° 1509

BERNADOTTE (JEAN-BAPTISTE).

Estimate :
Subscribers only

Proclamations de S.A.R. le prince royal de Suède et Bulletins publiés au quartier général de l'armée combinée du Nord de l'Allemagne, depuis le commencement des opérations jusqu'au 12 février 1814. Précédés de notes qui expliquent les causes de la guerre. Stockholm, Charles Deleen, s.d. In-8, maroquin rouge à long grain, encadrement formé d'une bordure dorée et de roulettes à froid, chiffre couronné au centre, dos orné, roulette intérieure, tranches dorées (Reliure de l'époque). Ouvrage rare fournissant des renseignements sur la conduite de la Suède dans la grande coalition des puissances contre Napoléon et donnant des détails sur les opérations de l'armée combinée du nord de l'Allemagne commandée par le prince royal de Suède. Général des armées révolutionnaires, ministre sous le Directoire, maréchal d'Empire, Jean-Baptiste Bernadotte (1763-1844) connut un destin exceptionnel puisqu'il fut l'un des premiers bonapartistes à trahir l'Empereur en rejoignant la coalition, puis accéda en 1818 au trône de Suède et de Norvège sous le nom de Charles XIV. Napoléon portera à Sainte-Hélène un jugement sans indulgence sur son ancien maréchal: C'est lui qui a donné à nos ennemis la clé de notre politique, la tactique de nos armées; c'est lui qui a montré les chemins du sol sacré. Vainement dirait-il pour excuse qu'en acceptant le trône de Suède il n'a plus dû qu'être suédois: excuse banale, bonne tout au plus pour la multitude et le vulgaire des ambitieux. Pour prendre femme, on ne renonce point à sa mère, encore moins est-on tenu à lui percer le sein et à lui déchirer les entrailles (cf. Jean Tulard, Dictionnaire Napoléon). Exemplaire en plein maroquin au chiffre de l'ancienne impératrice Marie-Louise (1791-1847). Contrairement à la plupart des ouvrages provenant de la bibliothèque de Marie-Louise, en demi-maroquin, celui-ci est en pleine reliure.