Des impressions de Pierre-Eugène Montezin devant Les Nymphéas , que le peintre fait partager dans sa toile proposée autour de 40 000 €, à la monumentalité conférée à un nu féminin par le pinceau d’André Lhote, qui sculpte ses formes massives aux volumes renforcés par la lumière en 1924 (8 000/12 000 €), la modernité sera en marche aux cimaises le 30 juin. Picasso en sera l’une des figures incontournables, avec un fusain de 1901 tout en délicatesse, fondant les corps pour représenter une Femme debout tenant deux enfants (80 000/100 000 €). Alors que la figuration reste de mise avec Albert Marquet et L’Anse des pilotes, Le Havre , peinte sur panneau en 1934 (environ 40 000 €), André Lanskoy bascule dans l’abstraction kaléidoscopique avec une toile proposée autour de 17 500 €. Pour une autre facette plus lyrique, Chu The-chun sera de la partie avec sa Composition n° 411 de 1971, exécutée à huile sur carton marouflé sur toile (60 000/80 000 €). Articles après-vente
Picasso et Montézin : visions d’artistes
Picasso et Montézin, deux facettes de l’art au tournantLire la suite
Articles avant-vente
Picasso début de siècle
La Belle Époque dévoile ses facettes, sous les pinceauxLire la suite
87 Résultats