vendredi 17 janvier 2020 - 11:00, 14:00 - Live
Salle 10 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Coutau-Bégarie
La vacation du matin, soit 95 numéros, verra se succéder de la documentation (sur les costumes et les étoffes), des périodiques de mode, des cartons de tapisserie (certains de la manufacture Bouret à Aubusson) et de la paramentique, des années 1890 à 1930, issue de diverses collections. À 14 h, ce sont les papiers peints qui ouvrent la séance, l'un d'eux devant même recueillir le meilleur résultat. 8 000/10 000 € sont avancés d'un panneau de quatre lés du Jardin d'Armide , un décor complet du peintre Édouard Muller réalisé par la manufacture Jules Desfossé en 1854, dont les musées d'Orsay et des Arts décoratifs parisiens conservent des éléments (voir page 6). Un peu plus loin, on a relevé une tenture brodée d'un mirhab et de fleurs, de Banja Luka (Balkans, début XIX e , 2 000/3 000 €), une paire de souliers de dame du début XVIII e , en taffetas de soie orné de fleurs (3 500/5 000 €), qu'accompagnent pochettes, étuis à carnet, boucles de souliers et autres éléments de costume XVIII e (manteaux de robe, gilets, jupons, etc.). De vêtements féminins encore il est question avec deux robes (vers 1900-1905) griffées Worth, l'une de bal en lampas de soie rose à décor de feuillage et roses, voilée de tulle de soie (4 000/6 000 €), l'autre d'après-midi pour les courses en guipure crème (3 000/5 000 €). C'est autour de 6 000/8 000 € qu'est espéré un rare coffre de mariage italien fin XVII e -début XVIII e , en bois gainé de taffetas de soie vert brodé en peinture à l'aiguille et filé argent de fleurs et palmes de feuillage, reposant sur six pieds en bois sculpté de lions. Articles après-vente
Un ensemble qui ne manque pas d’étoffe
Avec une préemption et des prix largement supérieursLire la suite
Articles avant-vente
Côté cour, côté jardin
C’est avec une de ses spécialités de longue date queLire la suite
Un poème de verdure
Conçu par Édouard Muller pour la manufacture de papiersLire la suite
383 Résultats