Agenda des ventes

18558 ventes
dimanche 08 mars 2020
dimanche 08 mars 2020 - 13:30 - Live
Marseille - 224, rue Paradis - 13006
Maison R&C, Commissaires-Priseurs Associés
Tel un cabinet de curiosités, cette vacation dévoilera une multitude d'objets de tous types et estimations, pouvant aller d'un christ allemand du XV e  siècle en bois sculpté et polychrome, à 2 500/3 000 €, à un écorché anatomique du XX e , à 200/300 €. On aura encore le choix entre une sculpture en bois et os figurant un  Jeune mendiant  attribuée à Simon Troger (1 500/2 000 €), une icône décrivant  L'Entrée du Christ à Jérusalem, les Rameaux , issue d'un travail de Grèce du Nord du XVII e ou XVIII e  (1 000/1 500 €), et un coq de clocher d'église XIX e en zinc embouti, monté sur une grande croix centrée d'une roue en fer forgé et à socle de pierre (800/1 200 €). 
samedi 07 mars 2020
samedi 07 mars 2020 - 19:30 - Online
www.drouotonline.com
Dohr Enchères
Cent soixante œuvres, des années 1960-1970 à nos jours, attendent les amateurs de peinture aborigène. Elles sont estimées entre 200 et 5 000/6 000 €, à l'exception du grand acrylique (198 x 134 cm) sur toile de 2009 de Judy Watson Napangardi (vers 1925-2016), Mina Mina pour lequel 8 000/10 000 € sont espérés. Articles après-vente
Points cardinaux
Les artistes aborigènes du désert central, en Australie, sont nombreux et se répartissent en différents…Lire la suite
samedi 07 mars 2020 - 14:00
Semur-en-Auxois - 17, rue Buffon - 21140
Alexandre Landre
samedi 07 mars 2020 - 13:00 - Live
Bruxelles - 24, rue Henri Marichal - 1050
Morel de Westgaver
vendredi 06 mars 2020
vendredi 06 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 2 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Ader
Chronologie oblige, les premières à être proposées sont des montres de poche fin XVII e , XVIII e , en or et en métal (est. 400 à 2 000 €). Les plus nombreuses toutefois sont les montres-bracelets des années 1960 à 1990, certaines issues de la collection d'un industriel européen. 300 à 4 000/5 000 € seront suffisants ou nécessaires pour décrocher les grands classiques signés Cartier, Breguet, Audemars Piguet, Jaeger-LeCoultre, IWC, Breitling, Piaget, Rolex, Movado, Zénith, Tag Heurer, Patek Philippe, Boucheron, Longines, Blancpain, Omega, Vacheron Constantin. Articles après-vente
L’heure précise
Provenant essentiellement d’un industriel européen, une collection de montres d’homme –  et de femme …Lire la suite
vendredi 06 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Ader
Un seul nom à retenir dans cette salle, celui du sculpteur né en Israël, installé en France en 1947, Achiam (1916-2005). 56 œuvres, dont les estimations oscillent de 500 à 2 000 €, révèlent le travail de cet artiste influencé par Brancusi, dont la première source d'inspiration fut l'Homme et la Femme, mais aussi les épisodes tirés de la Bible, ou encore la musique et le monde animal. "Si l'on m'interrogeait sur l'école à laquelle je devrais être rattaché, je répondrais être un sculpteur qui, au moyen de formes abstraites, crée une œuvre fondamentalement figurative, et cherche à y exprimer les sentiments de l'Homme", explique celui qui travailla le granit, le marbre de Maurienne, le bronze, le basalte, le bois, le calcaire et privilégia la taille directe. Articles après-vente
L’humanité d’Achiam
Né en 1916 dans les montagnes de Galilée (et décédé en 2005), Achiam s’est installé en France en 1947…Lire la suite
Articles avant-vente
Achiam : sculpter la vie
Une soixantaine d’œuvres du sculpteur Achiam composentLire la suite
jeudi 05 mars 2020
jeudi 05 mars 2020 - 18:00 - Live
Salle 9 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Aguttes
Deux cent cinquante meubles et luminaires signés des grands noms du design européen et dont les estimations oscillent de 1 000 à 50 000 € composent le programme de cette dispersion. Articles après-vente
Chaleur polaire
L’architecte danois Philip Arctander (1916-1994) est désormais un habitué des ventes de design avec…Lire la suite
Perriand, pionnière de la modernité
Les figures du design défilaient à Paris, la palmeLire la suite
Articles avant-vente
D comme design
Meubles de Prouvé, de Perriand, d’Arctander, céramiquesLire la suite
jeudi 05 mars 2020 - 14:30 - Live
Lyon - Hôtel des ventes, 70, rue Vendôme - 69...
De Baecque et Associés
Les arts japonais donneront le coup d'envoi avec plusieurs bronzes dont un  Samouraï archer  de la fin du XIX e  siècle (1 500/2 000 €), mais aussi des masques de théâtre no, des estampes, des netsuke, des sabres ou encore une armure de samouraï du XVII e  siècle, à lamelles en acier laqué noir et laiton (5 000/8 000 €). Cap ensuite sur le Tibet à la découverte d'une coupe libatoire rituelle du XVIII e , formée d'un crâne recouvert de cire à l'intérieur et d'une mince couche de bronze doré à l'extérieur, gravée de prières sur son pourtour et aux extrémités ornées de têtes de déesses et de mort (1 000/1 500 €). De Chine, nous retiendrons enfin un vase bouteille du XIX e en porcelaine, à décor bleu et blanc de huit chiens de Fo parmi les nuages, les anses à têtes de ces gardiens retenant un anneau dans leur gueule (1 000/1 500 €), et une coupe libatoire de la fin du XVII e en corne de rhinocéros, à rare décor végétal sculpté et ajouré d'une prêle des champs (12 000/15 000 €).    Articles après-vente
Divinités et rituels, de la Chine et du Tibet
Deux effigies de bronze figuraient au premier rangLire la suite
Articles avant-vente
Samouraï Meiji
Ce Samouraï archer d’époque est  un travail de l’écoleLire la suite
jeudi 05 mars 2020 - 14:30 - Online
Liège - Maison de Ventes Asté, 5 place des Déportés...
Asté Maison de Ventes
jeudi 05 mars 2020 - 14:30 - Online
www.drouotonline.com
Sadde Hôtel des ventes de Dijon
Plus que les bijoux, une collection de boîtes en or devraient susciter la convoitise et notamment une tabatière de Gabriel Raoul Morel, ornée d'une miniature de Quaglia représentant Joséphine pour laquelle pas moins de 60 000/80 000 € seront à envisager (voir Coup de cœur, Gazette n° 7, page 18). Beaucoup plus modestement estimée mais séduisante aussi, une vinaigrette en forme de tonneau (probablement Écosse, début XIX e ) en or, sertie de plaques de pierres dures de couleurs variées, est annoncée à 800/1 500 €. Sans transition, on passe à un bronze de Jean Lambert-Rucki, La Prière du berger (épreuve d'artiste, fonte de Landowski, modèle en plâtre réalisé en 1936, 15 000/25 000 €), à une toile du début des années 1960 de Léonard Foujita, Fillette au jardin (60 000/80 000 €). Le chapitre haute curiosité est emmené par un Christ en bronze à patine de fouille, travail rhénan de la seconde moitié du XII e siècle et une Vierge à l'Enfant d'applique en tilleul polychrome, de Rhénanie également mais d'époque XVI e (8 000/10 000 € chacun). Du bon mobilier classique ponctue la fin d'après-midi ainsi qu'une tapisserie de la manufacture d'Aubusson XVIII e figurant Le Thé du prince chinois. Dix  esquisses de François Boucher peintes en 1742, conservées au musée des beaux-arts de Besançon, sont à l'origine de cette tenture dont six pièces furent tissées en 1758 pour le roi (5 000/7 000 €). Articles après-vente
En majesté
Lors de la vente Fraysse & Associés du jeudi 5 mars, à Drouot, un petit ensemble de sculptures et objets…Lire la suite
Face-à-face féminin : charme de l’enfance et fastes de l’Empire
L’impératrice Joséphine et une jolie fillette étaientLire la suite
Articles avant-vente
Retour à la nature
Mêlant spontanéité et sophistication, cette toileLire la suite
Une tabatière, cadeau de l’impératrice Joséphine
Remise par Joséphine au page de Napoléon, le comteLire la suite
jeudi 05 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 16 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Tessier & Sarrou et Associés
À quelques jours de la dispersion d'une collection d'automates publicitaires (voir Événement Gazette n° 7, page 10), les affiches réuniront ici les amateurs d'images de la fin du XIX e aux années 1960. La publicité commerciale ouvre la séance avec des formats de René Gruau, Bernard Villemot, Raymond Savignac, Leonetto Cappiello… On poursuit avec le tourisme où l'on a relevé un format d'Alfons Mucha de 1897 pour les chemins de fer de Monaco (1 500/2 500 €), un autre de Sandy Hook pour les croisières vers l'Amérique du Sud de la Compagnie des Chargeurs réunis (1 200/1 500 €), une affiche de 1933 de Théo Doro vantant les sports d'hiver dans les Vosges (800/1 000 €) et l'un des grands classiques de Paul Colin réalisé pour Air France en 1956 et ses lignes vers l'Afrique (1 000/1 200 €). Au chapitre locomotion, une affiche de Roger de Valerio vers 1932 pour la marque Citroën voisine avec quelques objets Michelin, dont un gonfleur Lumière avec son Bibendum complet et en peinture d'origine (800/1 000 €). Des panneaux décoratifs (Henri Rivière, Mucha, Toulouse-Lautrec, Elisabeth Sonrel), des affiches de fêtes et d'expositions, de politique et de propagande complètent la sélection. À la rubrique spectacles, un certain Buffalo Bill figure en bonne place avec notamment des affiches de 1892 et 1903, estimées chacune 2 500/3 500 €. Articles après-vente
Sur le rocher
En 1897, Alfons Mucha (1860-1939) s’engageait pour le train. Il invitait à un voyage vers le Sud et…Lire la suite
Articles avant-vente
L’ère des croisières par Sandy Hook
Sandy Hook est l'auteur de cette affiche exécutéeLire la suite
jeudi 05 mars 2020 - 11:00
Salle V.V. - 3, rue Rossini - 75009
Millon
100 à 2 000 € devraient accueillir ces monnaies antiques, royales, françaises et étrangères, mais aussi des médailles et jetons (certains de Jules Clément Chaplain) ; avec une mention spéciale pour les numéros 23 à 53 désignant un ensemble de statères gauloises en billon composant le trésor de Piolaine en Ille-et-Vilaine, découvert en partie le 20 octobre par deux amateurs (est. 300 à 600 €).
mercredi 04 mars 2020
mercredi 04 mars 2020 - 18:00 - Online
www.drouotonline.com
Mirabaud - Mercier
mercredi 04 mars 2020 - 11:16 - Online
www.drouotonline.com
Diamond Auction
mercredi 04 mars 2020 - 14:30 - Live
Salle 1 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Millon
Les luminaires alternent avec les meubles et les sièges dans un après-midi presque exclusivement consacré au design italien. On y croise des éditions d'Angelo Mangiarotti, une bibliothèque en bois laqué noir et verre opalin intitulé Coltrane , de chez Venini (15 000/20 000 €), un ensemble de meubles en bois de Gianfranco Frattini (est. 1 500 à 3 500 €), une lampe en métal laqué ivoire Lavinia des années 1965, signée Masayuki Kurokawa (édition Artemise, 3 500/4 000 €). Sans oublier bien sûr des verreries et du mobilier du groupe Memphis, d'Ettore Sottsass mais aussi Mimmo Paladino (cabinet en érable Ficcanaso d'une série limitée à 25 exemplaires, 40 000/60 000 €), Sandro Chia, Andrea Anastasio et Luigi Serafini. Du design européen et japonais ferme la marche où l'on a retenu un exemplaire de la table basse d'Ado Chale en bronze doré Goutte d'eau (25 000/30 000 €). Articles après-vente
Une goutte dorée d'Ado Chale
Ado Chale faisait tourner les tables dans cette vacationLire la suite
Articles avant-vente
Ettore Sottsass, viva Italia !
Délaissant le verre après la création d’une pièceLire la suite
mercredi 04 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 3 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Coutau-Bégarie
Attribuée au joaillier anglais Carrington & Company, une broche des années 1930, stylisant une orchidée pavée de diamants jonquille, pourrait bien être la plus disputée. Elle est attendue entre 30 000 et 40 000 €. Elle est suivie de près par une grande broche de corsage trembleuse, travail étranger de la seconde  moitié du XIX e , imitant une plume sertie de roses diamantées, l'extrêmité ornée d'un cabochon d'émeraudes entourée de diamants de taille ancienne, estimée 30 000/35 000 €. Après les plumes, les oiseaux… L'un d'eux (sous forme d'une broche), aux ailes déployées et coiffé d'une huppe, le corps serti de diamants coussins et roses, l'œil piqué d'un cabochon de rubis, travail étranger de la seconde moitié du XIX e , pourrait s'envoler à 25 000/35 000 €. On surveillera encore un bracelet souple orné d'une alternance de diamants ronds et saphirs, signé Louis Gérard (ancien maître joaillier chez Van Cleef & Arpels) et daté 1991 (20 000/30 000 €), une paire de dormeuses en platine serties de deux diamants de taille moderne chacun (22 000/25 000 €), et une rare paire de boucles de chaussures en or ciselé de palmettes, fin XVIII e , portant chacune un poinçon d'orfèvre typique de Grasse ou de Marseille (5 500/7 000 €). Articles après-vente
Bien chaussé
«Marche et démarche» au MAD, Christian Louboutin en «solo show» à la porte Dorée… Décidément, la chaussure…Lire la suite
Oiseau vole !
Les bijoux livraient une véritable ode à la natureLire la suite
Articles avant-vente
Joaillier anglais
C’est à Carrington & Company qu’est attribuée cette broche des années 1930 en or jaune et platine pavée…Lire la suite
mercredi 04 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 4 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Ader
Une toile de 1955 de Geneviève Asse, Fleurs aux camaïeux de blancs, de beiges et de noirs (2 000/3 000 €), deux œuvres de Francis Gruber, Jeune fille assise dans l'atelier, 1938 (15 000/20 000 €) et Nature morte à la saucière, 1942 (5 000/6 000 €), un ensemble de toiles de Raymond Guerrier (100 à 2 000 €), des bronzes de Marc Petit, un acrylique de Michel Thompson de 1988, Le Grand Atelier (600/800 €) sont parmi les pièces à retenir de cette dispersion de tableaux modernes et de jeune peinture française des années 1950. Articles après-vente
Ambiance portuaire
Dans cette peinture de port breton, Claude VenardLire la suite
Articles avant-vente
Francis Gruber, la quête impossible de la perfection
S’il est un sujet emblématique de Francis Gruber,Lire la suite
Deux jours seront nécessaires pour disperser les 555 tableaux, bibelots, meubles et objets de curiosité composant l'entier contenu d'une ancienne propriété viticole des environs de Cognac. Les coups de marteau sont prévus entre 30 et 3 000 €. Articles après-vente
Déclinaison italienne
L’entier mobilier d’une propriété viticole des environsLire la suite
Articles avant-vente
Appellation d’origine charentaise
Direction les environs de Cognac pour ce fonds deLire la suite
En cimaises, comptez 1 200/1 800 € d'une huile sur carton d'Étienne Dinet, datée 1903, figurant Le Pavillon de Flore en bord de Seine face aux bouquinistes, 1 500 à 3 000 € pour les dessins de Pierre Bonnard (paysages, études de personnages et de natures mortes) provenant de la succession du peintre, 100 à 600/800 € pour ceux de Georges Frédéric Rötig (1873-1961) et de Pierre Olivier Dubaut (1886-1968) sur le thème de la chasse et des chevaux. De la plus noble conquête de l'homme il est encore question, comme souvent dans cette maison de ventes, avec un ensemble de bronzes et de trophées hippiques (est. 50 à 500 €). De bons bibelots XIX e pour la plupart précèdent les meubles et les sièges, d'époque Restauration, en bois marqueté, clair et foncé. À cet ensemble issu de chez l'antiquaire liégeois Jean-François Taziaux s'en ajoutent quelques-uns dont un guéridon formant table à jeu de brelan, en placage d'érable marqueté de palmettes, fleurs et volutes. Signée Alphonse Giroux, l'un des grands noms des époques Consulat au second Empire, notre table est ornée des écussons losangiques aux armes de la duchesse de Berry, l'unes des prestigieuses clientes, jusqu'à son exil en 1830, de cette maison parisienne de meubles, objets de curiosité et tabletterie où se fournissaient également Louis XVIII et son frère Charles X (5 000/8 000 €). Articles après-vente
Préemption pour le musée Fabre
Toujours en embuscade, le musée Fabre emportait une nouvelle fois, par la voie de la préemption cette…Lire la suite
Attribuée à Karel van Mandene : une chasse fructueuse
Un dessin sortait ses serres et s’envolait devantLire la suite
Articles avant-vente
De la succession Bonnard
Cette Étude pour nature morte au pichet rouge (12  x  18,5  cm), exécutée vers 1943 au crayon et à l’estompe…Lire la suite
Charles X : un peu, beaucoup, passionnément
Il a été pendant trente ans l’un des rares galeristesLire la suite
mardi 03 mars 2020
Comme souvent les vedettes, celle de cette dispersion se fera attendre jusqu'en fin d'après-midi puisqu'elle porte le numéro 297. C'est la maquette originale de Kim de Rudyard Kipling (Lausanne, 1930), justifiée par l'éditeur et comprenant les 57 gouaches originales de François-Louis Schmied montées ou reliées à leur emplacement dans un exemplaire du livre imprimé sur japon. Il est joint dans un troisième volume les 15 gouaches (originales) de la Suite pour Kim , toutes signées par Schmied et complètes de la chemise imprimée. Cerise sur le gâteau, l'ensemble est habillé de reliures de Creuzevault, chacune ornée d'un décor différent en creux et en relief. Cette rareté est estimée 80 000/100 000 €. Illustré par Schmied également, de 66 compositions et deux gouaches originales, un exemplaire sur vélin d'Arches du Livre de la vérité de parole de Charles Mardrus (Paris, 1929) relié par Dunand nécessitera 20 000/30 000 €. Terminons la partie des illustrés modernes avec la collection complète des cinq années du célèbre almanach des modes, Falbalas et fanfreluches (Paris, 1922-1926), illustré par George Barbier (5 000/6 000 €). Un petit ensemble sur Paris défile en milieu d'après-midi où l'on a retenu un manuscrit de plus de 1 400 pages et 150 dessins, Promenades d'un curieux dans le quatrième arrondissement (Paris, 1882-1903, 4 000/5 000 €) et divers panoramas de la capitale gravés à l'aquatinte (est. 500 à 2 000 €). De Julien Gracq on tentera de décrocher, moyennant 8 000/10 000 €, une édition originale du Rivage des Syrtes (Paris, 1951). Les livres anciens, soit une trentaine de lots, sont emmenés par deux livres d'heures à l'usage de Paris, en français et en latin, l'un dit du Liège d'Aunis (Normandie, vers 1430-1440) enrichi de 11 miniatures du maître sir John Fastolf (30 000/40 000 €), l'autre imprimé pour le libraire Nicolas Vivien (1517, 20 000/30 000 €). Articles après-vente
La vérité est belle à contempler
Les livres illustrés modernes chantaient les louangesLire la suite
Plus que les figurines et soldats, anciens et modernes, en étain, en plomb ou en peinture fine de chez C.B.G Mignot, King & Country et divers, estimés quelques dizaines d'euros, deux boîtes dioramas mériteront le détour. L'une, une édition de 1908 avec le drapeau français qui sera remplacé trois ans plus tard par le drapeau américain, met en scène le pôle Nord avec esquimaux, igloos, pêcheurs et chasseurs à l'ours et à la baleine, et bateaux pris dans les glaces. L'autre, à quatre rangées également, datée 1893, a pour thème le Jardin d'Acclimatation avec ses promeneurs, ses animaux et ses décors, ses cabanes et sa cascade. La première est annoncée à 1 800/2 000 €, la seconde à 1 500/1 800 €.
lundi 02 mars 2020
lundi 02 mars 2020 - 17:00 - Online
www.drouotonline.com
Tessier & Sarrou et Associés
dimanche 01 mars 2020
dimanche 01 mars 2020 - 20:00 - Online
www.drouotonline.com
Richard Bedot Auction
dimanche 01 mars 2020 - 14:00 - Live
Versailles - Hôtel des ventes du Château, 13,...
Osenat
Près de soixante-dix livres et documents historiques, dont une lettre signée de Pierre Le Grand (3 000/5 000 €), introduisent cette vente russe riche de spécialités, qui mettra l’orfèvrerie en avant, notamment grâce à la dispersion de deux collections. En vedette, les fournisseurs du tsar : Khlebnikov, Ovtchinnikov et les frères Gratchev, avec des pièces allant des cuillers en émail cloisonné à la montre offerte par le tsar Alexandre III, dans une fourchette de 500 à 25 000 €. En clôture de vacation, Wladimir Baranoff-Rossine, influencé par l’orphisme de Robert et Sonia Delaunay, sera représenté par une composition abstraite peinte vers 1925 et un Paysage corse réalisé cinq ans plus tard (respectivement autour de 21 500 et 35 000 €). Articles après-vente
Grandes heures de la Russie par Khlebnikov
L’orfèvrerie de Khlebnikov précédait une icône etLire la suite
Articles avant-vente
Khlebnikov et Ovtchinnikov, deux Orfèvres russes
Khlebnikov et Ovtchinnikov tiennent le haut du pavéLire la suite
Le contenu d’un appartement, meublé en XVIII e et XIX e siècle, sera dispersé aux côtés de bijoux et d’une collection de montres à gousset, notamment franc-maçonnes, proposées en ouverture de vacation. À côté des références à l’Antiquité, avec la sculpture de l’ Hermaphrodite Borghèse (800/1 000 €), d’autres pièces évoqueront le raffinement de la Chine, tel un paravent des années 1930 (600/1 000 €) ou une paire d’arbustes fleuris en pierres dures, dans leurs pots en émaux cloisonnés (autour de 900 €). Un rhyton doré à tête de renard, réalisé vers 1865 par Barbedienne et attribué à Constant Sévin, sera proposé autour de 2 500 €. Articles avant-vente
À la santé de Barbedienne !
Présenté à Fontainebleau le dimanche 1 er  mars (Osenat OVV) , ce rhyton en bronze doré (h.  19  cm),…Lire la suite
dimanche 01 mars 2020 - 14:00 - Live
Chantilly - 4, avenue Bourbon - 60500
Hôtel des Ventes de Chantilly Oise enchères
Pleins feux sur le XX e siècle avec, tout d'abord, une rare paire de suspensions du modèle  Passiflore  de René Lalique, pour laquelle 65 000/70 000 € sont à envisager. On admirera ensuite un important ensemble mobilier de Pierre Jeanneret provenant de la ville indienne de Chandigarh, qui fut le chantier emblématique du Corbusier et de son cousin dans la conception d'une architecture moderne, à la fois fonctionnelle et attachée à l'artisanat local. Citons en particulier une grande table de conférence dite  Committee Table,  en teck massif et datée vers 1961-1962, ayant garni la Central State Library du College of Art and Architecture (70 000/100 000 €), et un rare duo de fauteuils  Lounge Arm Chairs  en teck massif et velours, émanant d'une habitation privée de la ville (40 000/60 000 €). Concluons sur les bronzes avec un groupe chryséléphantin d'André Vincent Becquerel,  Vénitienne au lévrier  (15 000/20 000 €), et le célèbre groupe Au but ! d'Alfred Boucher (14 000/16 000 €).  Articles après-vente
Des arts décoratifs en pleine révolution
Entre la fin du XIX e   siècle et les années  1930,Lire la suite
Articles avant-vente
La lumière selon René Lalique
Datée des années 1920, cette rare paire de suspensionsLire la suite
dimanche 01 mars 2020 - 14:00 - Live
Novotel Wavre - Rue de la Wastinne 45 - 1300
68 Art auction
dimanche 01 mars 2020 - 00:00 - Live
Saint Cloud (Le Floc'h) - 1 ter, boulevard...
Le Floc'h
Les classiques sont au programme, de la Guirlande de roses, œillets, fleurs d'oranger, papillons et insectes peinte sur panneau par Carstian Luyckx au XVII e siècle (20 000/30 000 €), à la commode galbée d’époque Louis XV attribuée à Gilles Joubert, dont les bronzes forment un cartouche central encadré par une baguette de joncs feuillagés (3 000/5 000 €). Quelques pièces feront partir en voyage, comme une coupe libatoire en corne de rhinocéros, sculptée de qilong et de lingzhi dans la Chine du XVIII e siècle (autour de 25 000 €), ou un vase Gallé dont le décor, créé vers 1926, s’inspire de l’antiquité égyptienne (12 000/15 000 €). Une sorcière en terre cuite prendra son envol grâce à Pierre-Eugène-Émile Hebert (1 200/1 500 €), tandis que les voiles de bronze doré danseront autour de Loïe Fuller, immortalisée par Raoul Larche (12 500 € environ). Articles après-vente
Attribuée à Gilles Joubert
Cette commode d’époque Louis XV est attribuée à GillesLire la suite
Carstian Luyckx, une nature bien vivante
Le pinceau de l’artiste flamand a rendu ces fleursLire la suite
Articles avant-vente
Gallé à l’heure égyptienne
Sous la direction de l’archéologue Paul Perdrizet,Lire la suite
samedi 29 février 2020
À la suite des bijoux, des okimono, emmenés par un pêcheur et son enfant sculptés dans l’ivoire vers 1900 (h. 46 cm, autour de 3 250 €), introduiront une section asiatique d’une centaine de lots, où les amateurs trouveront également une paire de jardinières de table chinoises sur leurs présentoirs, à décor de chauves-souris sur fond jaune (5 000/6 000 €). Quelques armes feront la transition avec les objets d’art, parmi lesquels figurent quatre vases fleuris par Émile Gallé Industrie (ente 100 et 900 €). Aux cimaises, les hommes caricaturés par Testu (autour de 600 €) côtoieront un nu féminin de Kvapil (1 200 et 1 500 €). Le mobilier, moderniste et classique, sera suivi par quelques livres.
Dessinée à l’encre de Chine et lavis d’encre sur papier par Foujita, une Femme à l’enfant et au chat (18 000/25 000 €) présidera à cette dispersion sur le thème du XX e siècle, elle permettra également de se faire plaisir à partir d’une centaine d’euros en jetant son dévolu sur un profil féminin titré Ann, immortalisé par un bois sur vélin de Valtat. Les Cactus sur Isorel de Bibi Zogbe feront l’effet d’une jungle pour un orang-outang de bronze suspendu à une branche par Guyot (environ 11 000 € chacun). Le mobilier se fera décor, des paravents de Jean Dunand proposés autour de 12 500 €, à la paire de fauteuils « Sansevieria » créés par Hubert Le Gall en 1996, à l’imitation de pots de fleurs (4 000/5 000 €). Pour plus de sobriété, il faudra revenir aux années 1950 avec trois fauteuils à dossiers inclinables d’André Renou et Jean-Pierre Génisset, conçus en contreplaqué courbé et en chêne, et sanglés de simili cuir rouge (environ 3 500 €). Articles après-vente
Foujita est de retour
Ce triple portraitde Foujita dessiné en 1950 devanceLire la suite
Articles avant-vente
Escher, une nouvelle dimension
Les visions artistiques de Mauris Cornelis EscherLire la suite
samedi 29 février 2020 - 14:00 - Live
Villefranche-sur-Saône - 592, boulevard Albert-Camus...
Maison de ventes Richard
vendredi 28 février 2020
Henri Michaux et André Breton figurent en bonne place dans cette vacation consacrée à la littérature surréaliste. Du premier, on a relevé un ensemble d'éditions originales dont une de Poésie pour pouvoir (Paris, 1949) en feuilles, illustrée par Michel Tapié et habillée d'une chemise-couverture en teck (10 000/15 000 €), d'autres du Voyage en Grande Garabagne (Paris, 1936, reliure de Leroux, 12 000/15 000 €) et de Labyrinthes (Paris, 1944, reliure de Leroux, 15 000/20 000 €), du second des livres (en édition originale) et des volumes lui ayant appartenu ainsi qu'un cahier de thème astral (1 500/2 000 €). Auteurs incontournables, Geroges Prerec et Benjamin Péret sont représentés respectivement par l'un des 21 premiers exemplaires numérotés sur vergé d'Arches de La Vie mode d'emploi (Paris, 1978), relié par Antonio Perez-Noriega (20 000/25 000 €) et une édition originale de Dormir dormir dormir dans les pierres, illustrée par Yves Tanguy (Paris, 1927, 10 000/15 000 €). On termine avec un dessin (original) à l'encre d'Yves Tanguy, daté 1926, dans l'esprit de ceux illustrant l'ouvrage précité et estimé 20 000/30 000 €. Articles après-vente
Préemption d’un songe de Valentine Hugo
Une toile de Valentine Hugo était préemptée par leLire la suite
Georges Pérec, tout un programme
La Vie mode d’emploi  de Georges Pérec est un texteLire la suite
Articles avant-vente
Benjamin Péret illustré par Yves Tanguy
Cette édition de Dormir dormir dormir dans les pierresLire la suite
Pierre Alechinsky, Olivier Debré, Jean-Michel Atlan, Émile Giglioli, Hans Hartung, Serge Poliakoff, Édouard Pignon, Pierre Soulages, Charles Lapicque, Henri Michaux, Josef Sima…, rares sont les grands noms de la peinture du XX e siècle qui ne soient présents dans cette dispersion, plus avec des lithographies qu'avec des peintures sur toile. Une évidence puisqu'elles sont issues de l'atelier de Jean Pons, créé en 1938 à Paris et dont le travail se poursuit aujourd'hui avec sa fille Babette. Les œuvres sont estimées d'une centaine à 5 000 € pour les multiples, entre 1 000 et 8 000 € pour les toiles. Comme une suite logique, la fin de l'après-midi revient aux toiles de Jean Pons (1913-2005), abstraites et hautes en couleur, que l'on pourra s'offrir de 100 à 500 €. Articles après-vente
Josef Sima à l’atelier Pons
L’artiste tchèque installé à Paris depuis le débutLire la suite