Agenda des ventes

18558 ventes
lundi 16 mars 2020
dimanche 15 mars 2020
dimanche 15 mars 2020 - 15:00 - Live
Espace Champerret - 6, rue Jean-Oestreicher -...
Aguttes
Cent cinquante automobiles s'aligneront sur la grille de départ, dont la pole position revient à une Alfa Romeo Giuletta SZ Coda Tronca de 1962 entrée dans la collection Jean Brandenburg en 2017 qui roulera à trois reprises en 2018 à Spa, au Mans et au rallye des légendes Richard Mille. Pièce maîtresse de la collection du gentleman driver suisse, cette automobile est estimée entre 550 000 et 750 000 €. C'est entre 300 000 et 400 000 € qu'il faudra s'engager pour espérer s'asseoir au volant d'une Alpine A310 GTP (1977) de la marque allemande Maybach, ayant participé aux 24 Heures du Mans en 1977 et 1978, affichant 21 500 km au compteur. Parmi les autres fleurons de l'après-midi, on signalera la collection d'une vingtaine d'automobiles de Francis Staub parmi lesquels un ensemble de neuf Facel Vega mais aussi une Mercedes 450 SLC de 1973 ayant appartenu à Claude François (6 000/12 000 €), une Delage D8 15 Berline de 1934 (70 000/90 000 €), une Ferrari 400 Automatic de 1981 (35 000/45 000 €), une Ford Comète de 1953 (35 000/55 000 €), une Rolls Royce Silver Cloud II , millésimée 1960. Aucun nuage à l'horizon pourvu que l'on dispose de 40 000/60 000 €… Articles après-vente
Collections automobiles : Facel Vega et Alfa Romeo
Facel Vega et Alfa Romeo : succès pour cette sessionLire la suite
Articles avant-vente
Lumière sur Vega
Ce coupé Facel Vega est l’un des temps forts de laLire la suite
dimanche 15 mars 2020 - 14:00 - Live
Fontainebleau - 9-11, rue Royale - 77300
Osenat
Le 15 mars, la douceur de deux penseuses peintes en pendant par Henri Jean Saint-Ange Chasselat, l’une environnée de roses, l’autre accompagnée d’une chèvre et d’un oiseau (environ 2 500 € chacun), s’opposera à la rudesse des Terrassiers revenant de leur travail , immortalisés par Théophile Alexandre Steinlen (8 000/10 000 €). L’éclectisme du XIX e siècle, thématique du jour, sera également évoqué par la variété des paysages, de la minutie employée par Antoine Chintreuil pour représenter le cadre champêtre servant de décor à une ferme (3 000/3 500 €), à l’onirisme avec lequel Jean-Jacques Henner met en scène un nu de dos dans un large paysage (autour de 9 000 €). Une huile sur bois de Jean-Ferdinand Chaigneau attirera l’attention : cet habitué des campagnes peuplées de moutons peint ici des Pêcheurs en bord de mer (1 200/1 400 €). Articles après-vente
L’esprit du XIXe siècle avec Ziem, Henner, Steinlen...
De Ziem à Chasselat, le pittoresque et l'éclectismeLire la suite
Articles avant-vente
Steinlen, un artiste engagé
Dans ses œuvres, Steinlen témoigne des bouleversementsLire la suite
samedi 14 mars 2020
samedi 14 mars 2020 - 14:30 - Live
Marseille - 224, rue Paradis - 13006
Maison R&C, Commissaires-Priseurs Associés
En l'honneur des 10 ans de la mort de Willy Ronis, plusieurs tirages postérieurs et d'époque du célèbre photographe seront proposés. 3 000/4 000 € seront ainsi demandés pour un tirage argentique postérieur d'un mythique cliché de 1949,  Le Nu provençal,  et 2 500/3 000 € pour un autre du  Petit Parisien,  de 1952. À retenir encore un portfolio de 1997, tiré à trente exemplaires seulement, comprenant sept photographies de Ronis toutes signées individuellement par l'auteur, de même que le portfolio (5 000/6 000 €. Voir Gazette n°9 page 132). Parmi les autres grands noms du médium figureront Robert Doisneau avec un tirage argentique de 1953 environ de  Pain et rideau de fer  ( 5 000/6 000 €), Bernard Plossu avec un tirage argentique sous passe-partout,  Pluie au bord de mer  (500/600 €), et le Néerlandais Machiel Botman avec un tirage argentique de 1983, Poitrine (300/500 €).  Articles avant-vente
L’univers de Willy Ronis
Décédé il y a un peu plus de dix ans maintenant, Willy Ronis (1910-2009) a marqué l’histoire de la photographie…Lire la suite
Pièces d'orfèvrerie, meubles et objets d'art – dont de nombreuses céramiques – vous attendent le samedi. Il faudra ainsi débourser 8 000/10 000 € pour une importante paire de torchères fin XIX e en marbre rouge griotte de forme balustre, à monture en bronze de style Louis XV figurant des tiges feuillagées, et 6 000/8 000 € pour une pendule Louis XVI en bronze doré en forme d'urne sur une colonne cannelée, à mécanisme tournant et ornée de pierres du Rhin (voir Gazette n° 9, page 133). Le lundi, les regards se porteront aux cimaises pour y découvrir des tableaux anciens. L'occasion d'hésiter entre une Fête de village devant une ville fortifiée , de l'atelier de David Vinckboons (6 000/8 000 €), et  La Multiplication des pains  d'un artiste de l'école française du XVII e (8 000/12 000 €). Du XIX e s'annoncera par exemple un  Matin à l'aube, carrière abandonnée (Isère)  d'Adolphe Appian (6 000/8 000 €) et du XX e ,  Le Lac Majeur d'Henri Le Sidaner (10 000/15 000 €) ou  À l'heure du soleil couchant (Océan indien) de Raoul du Gardier (3 000/5 000 €)… Sans oublier le Canal au phare dessiné à l'encre rehaussé d'aquarellle en 1969 par Bernard Buffet (15 000/20 000 €). Les bijoux fermeront la marche avec aussi bien une bague en platine ornée d'un solitaire demi-taille de 9,22 ct, de couleur N-R et pureté VS2 (20 000/30 000 €), qu'un étui à cigarettes Cartier de style oriental orné d'or, de laque et d'incrustations de pierres (10 000/15 000 €). Articles après-vente
Des heures très précieuses, d'après Osmond
Spécialiste des mécanismes savants, dont témoigneLire la suite
Articles avant-vente
Robert Osmond, à mouvement tournant
Le bronzier parisien Robert Osmond signe cette penduleLire la suite
samedi 14 mars 2020 - 14:00 - Online
www.drouotonline.com
Vasari Auction
vendredi 13 mars 2020
3 000/6 000 €, telle est la fourchette d'estimation qui est annoncée successivement sur deux dessins de Giovanni Domenico Tiepolo (1727-1804), l'un à la plume, l'encre brune et lavis de bistre sur traits de pierre noire,  Centaure conduisant des faunesses , l'autre à la plume, l'encre brune et lavis d'encre brune sur traits de pierre noire, Centaure et sa meute de chiens partant à la chasse . Ces deux feuilles, qui ont figuré dans la vente de collection de la princesse G à l'Hôtel Drouot les 18-19 juin 1936, ont été exécutées entre 1754 et 1762, et s'inspirent de l'iconographie des fresques découvertes à Herculanum à la même époque. Un Portrait de la comtesse Régine d'Oultremont à l'éventail rose d'Herman Jean Joseph Richir (1866-1942) pourrait trouver preneur à hauteur de 1 000/1 500 €, mais en revanche il faudra pousser jusqu'à 10 000/15 000 € pour espérer repartir avec une toile d'André Brasilier de 1977, Jazz à la Nouvelle Orléans . Mentionnons enfin une paire de vases couverts Aux bouquetins , de style Louis XVI, réalisés d'après un modèle de Pierre Gouthière en bronze doré.
Près d'une vingtaine d'estampes de James Abbott Whistler (1834-1903) ponctuent le début d'après-midi. Leurs sujets ? Quelques nus et portraits mais surtout des vues de ports outre-Manche, estimées 150 à 1 500 €. L'artiste anglais cède la place à Jean-François Raffaëlli (1850-1924) dont un ensemble de tableaux, gravures, sculptures et souvenirs proviennent de la succession d'une de ses descendantes (est. 100 à 6 000/8 000 €). Dans un tout autre genre, il faudra prévoir 10 000/15 000 € pour espérer décrocher une gouache d'Hassan El Glaoui (1924-2008), La Garde royale . L'enchère suivante à cinq chiffres est prévue au chapitre des arts asiatiques sur un bouddha Amithaba en bronze doré d'époque Zhengtong, assis en padmasana sur un double socle lotiforme, vêtu d'une robe monastique laissant apparaître une partie de sa poitrine. Il est annoncé à 30 000/40 000 €. Un peu plus loin, on a retenu une grande peinture (en rouleau) chinoise, d'époque XIX e , à l'encre et couleurs sur soie, décorée dans le style des Yuan d'une caravane de cavaliers, cavalières et chameaux dans un paysage arboré. Conservé au château de la Caunelaye dans les Côtes d'Armor, elle est estimée 10 000/15 000 €. On ne quitte pas la Chine et l'on poursuit même avec la collection d'éventails réunie par le père de Madame C., auprès de Jean-Pierre Dubosc (1904-1988), gendre du célèbre marchand d'art Ching Tsaï Loo (1880-1957), diplomate à l'ambassade de France à Pékin. Comptez entre 1 500 et 3 000 € pour repartir avec ces peintures à l'encre sur papier doré de l'époque de la dynastie Qing, ornées de fleurs ou de paysages. Des objets d'art et du mobilier classique ponctuent la fin d'après-midi dont une jardinière (ronde) fin XIX e , en bronze et émail cloisonné d'inspiration chinoise, une pièce à rapprocher des productions de la maison Christofle et de l'architecte et théoricien Émile Reiber dont 3 000/4 000 € sont demandés. Articles avant-vente
Image de la sérénité
30  000/40  000  € seront requis pour emporter cette figure de bouddha Amitabha en bronze doré, de l’époque…Lire la suite
Dans l’intimité de Raffaëlli
Provenant de sa descendance, une cinquantaine d’œuvresLire la suite
vendredi 13 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 5 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Ader
Si les amateurs d'œuvres figuratives passeront leur chemin, ceux de tableaux abstraits sont conviés. Moyennant 300 à 4 000/5 000 €, ils repartiront avec des compositions signées du Libanais Bezdikian Assadour, de Camille Bryen, Jean Deyrolle, Alexandre Sasha Garbell, Henri Goetz, Tang Haywen, Jean-Pierre Le Boul'ch, Mario Prassinos, Anton Rooskens, Gérard Schneider, Georges Terzian ou Léon Wuidar, Paul Jenkins ou Paul Kallos.
vendredi 13 mars 2020 - 14:00
Toulouse - 7, rue d'Astorg - 31000
Marambat - de Malafosse
vendredi 13 mars 2020 - 13:30 - Live
Salle 3 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Gros & Delettrez
Rien que de très classique au sommaire de cette dispersion si ce n'est le nombre de lots, près de cinq cents. Estimés de 150/200 à15 000/20 000 €, nos bijoux (et montres), modernes et non signés pour la plupart, se partagent entre bracelets, bagues, pendants et boucles d'oreilles, pendentifs, broches, boutons de manchette, pierres sur papier, colliers, clips de revers, chaînes…
vendredi 13 mars 2020 - 13:30 - Live
5, rue de Montholon - 5, rue de Montholon - 7...
Thierry de Maigret
vendredi 13 mars 2020 - 11:00, 14:00 - Live
Salle 2 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Coutau-Bégarie
La vacation du matin revient à cent lots de linge de maison brodé, damassé et en dentelle, emmenés par une nappe d'apparat en fine toile de lin, début XX e , brodée à la main sur le thème de l'opéra, au fil tiré, au fil écarté, plumetis et point de sable. Elle est ornée de seize grands médaillons – Madame Butterffly , Carmen , Cosi Fan Tutte , Tristan et Yseult , Rigoletto , La Bohème , Les Noces de Figaro – et est estimée 7 500/8 500 €. L'après-midi est consacré aux dentelles du XVI e au XX e siècle, provenant de divers amateurs mais aussi de la collection Riete Alkema. Au menu, des volants, des barbes, des mouchoirs, des châles, des bas d'aubes, des éventails, des étoles, des manteaux d'été et des tapis de table que l'on pourra s'offrir à partir d'une centaine d'euros. Les vedettes toutefois sont un bas d'aube en dentelle de Sedan à l'aiguille, vers 1720-1730, de la collection Margaret Simeon, à décor de feuilles, fleurs et palmes (8 000/12 000 €), une étole de mariée en dentelle de Bruxelles en point de Gaze au somptueux décor floral, orné de plus de 140 roses à double rang de pétales, travail vers 1880-1890 (4 000/5 000 €), un éventail plié début XX e , la feuille en dentelle d'Alençon, composée de gerbes de fleurs et roses épanouies (3 000/4 000 €). Articles après-vente
Dentelles de fête
La cité de Sedan, dans les Ardennes, est réputée pour ses dentelles à l’aiguille d’une extrême diversité…Lire la suite
jeudi 12 mars 2020
jeudi 12 mars 2020 - 17:00 - Live
Neuilly-sur-Seine - Hôtel des ventes, 164 bis,...
Aguttes
La fourchette de prix sera aussi large que l’éventail de montres proposées, une femme pouvant passer à son poignet un modèle bouton à bracelet d’acier créé par Lanvin vers 1970 moyennant quelque 450 €, tandis qu’un passionné de chronographes devra débourser environ 90 000 € pour une Rollex Gmt master. Parmi les pièces mythiques, une Omega CK2077, fabriquée pour la Marine nationale en 1942, dévoilera son histoire autour de 15 000 €. Une montre sans commune mesure avec un autre modèle de la marque imaginé vers 1950, dont le cadran polychrome serti d’or s’orne de chevaux cabrés (15 000/25 000 €). Dans les années 1960, alors que Breguet a créé une type 20 pour l’aéronautique navale (30 000 € environ), Blancpain a servi la marine polonaise avec une « fifty fantoms » (18 000/28 000 €). Articles après-vente
Montres de collection
Le jeudi 12 mars, à Neuilly-sur-Seine ( Aguttes OVV ), un spécial montres de collection profitait à…Lire la suite
Articles avant-vente
Breguet type 20, à la seconde près
Les chronographes Breguet, Omega et Heuer mettentLire la suite
jeudi 12 mars 2020 - 14:30 - Live
Marseille - 5, rue Vincent Courdouan - 13006
De Baecque et Associés
jeudi 12 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 9 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
L'ambiance est ludique dans cette salle proposant la collection d'automates réunie pendant une vingtaine d'années par deux passionnés et achevée par une exposition thématique au Musée national de Monaco en 2008, intitulée « Automates de pub » (voir Événement, Gazette n° 7, page 10). La doyenne est un présentoir de vitrine des années 1900 en carton découpé et mouvement à remontoir pour les talons en caoutchouc Wood Milne (800/1 000 €), les plus récents des années 1960. Incontournables, les pastilles Valda sont emmenées par un amusant automate Courtin daté 1929 figurant un homme au volant d'une automobile près d'une boîte géante du bon remède (5 000/6 000 €). On citera encore deux ventilateurs électriques de table en tôle peinte des années 1950 pour l'apéritif Martini (600/800 € chacun), un présentoir des années 1960 en carton imprimé vantant les pâtes Lustucru aux œufs frais (même estimation), une amusante figure en résine peinte jonglant avec les tablettes de chocolat suisse Cailler (2 000/2 500 €). Un jeune cadre en costume tire de sa poche intérieure un stylo de la marque Le Tigre (années 1950, 2 000/2 500 €), un personnage couronné sommeille en agitant la tête sur un matelas Reno (même estimation). La fête ne s'arrête pas là, la fin de la dispersion revenant à quatre imposants juke-box américains des années 1940-1950 (Packard, Rock-Ola, Seeburg, Airéon), estimés entre 6 000 et 12 000 €. Articles après-vente
La mécanique ne toussait pas
Humour, nostalgie et modernisme animaient une collectionLire la suite
Articles avant-vente
Fondu de chocolat
Ce présentoir de vitrine pour le chocolat Nestlé date deLire la suite
Et la publicité s’anima…
Une rare collection d’automates publicitaires nousLire la suite
jeudi 12 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 16 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Millon
De cette dispersion composée de 264 lots, le meilleur résultat est attendu entre 4 000 et 6 000 € sur un ensemble de 26 planches de l'école française du XVIII e pour illustrer un livre de piété, tandis que 2 000/3 000 € seront à engager pour un ensemble de deux vignettes et de 36 dessins de Louis Fabritius Dubourg, artiste français bien que né et mort à Amsterdam, formé par Gérard de Lairesse, figurant des épisodes bibliques. Notre trio de tête comprend aussi une plume, encre brune et lavis brun de François Boucher figurant Moïse sauvé des eaux , estimée 1 500/2 000 €. Enfin, dans un autre genre, on signalera une feuille (même technique) de l'école de Charles-Joseph Natoire mettant en scène un Couple d'amoureux entouré de putti , négociable à 800/1 000 €.
mercredi 11 mars 2020
mercredi 11 mars 2020 - 14:30 - Live
Salle 2 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Aguttes
Les enchères récompenseront une quarantaine d'œuvres. Les premières pourraient bien être les plus enthousiastes puisqu'elles sont prévues à 2,5/3,5 M€ et 250 000/350 000 € respectivement sur une huile sur Isorel des années 1950 de Sanyu, Pivoines en pot dans une jardinière bleue et blanche et une encre et couleurs sur soie de Lin Fengmian, Femme au miroir (voir En couverture, Gazette n° 7, page 6). À ces deux artistes chinois succèdent les peintres de l'école vietnamienne emmenés par des grands noms de l'envergure de Vu Cao Dam, Mai Trung Thu, Lé Phô et Alix Aymé. Selon ses moyens, on tentera sa chance sur une Fillette au panier de fleurs, 1936 (encre et couleurs sur soie) de Nguyen Duc Nung (20 000/30 000 €), une aquarelle de Léo Craste des années 1925, Jonques de mer au mouillage vues par l'avant, Cochinchine (2 000/3 000 €), un séduisant Bouquet de fleurs, 1959 , posé près d'une fenêtre sur un entablement de Mai Trung Thu (30 000/50 000 €), une laque à rehauts d'or, datée 1982 et signée Nguyen Van Minh, Repas à la cour (4 000/6 000 €). Articles après-vente
Visions d’enfance des peintres du Vietnam
Mai Trung Thu et Vu Cao Dam  donnaient à voir leursLire la suite
Articles avant-vente
Sanyu, un bouquet d’Asie à Drouot
Elle est la vedette de cette nouvelle dispersion consacréeLire la suite
Lin Fengmian : miroir, mon beau miroir…
Le peintre Lin Fengmian a tout fait pour que le miroirLire la suite
mercredi 11 mars 2020 - 14:30 - Live
Salle 4 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Millon
Sauvage ou domestique, bipède ou quadrupède, au repos ou sur le qui-vive, les animaux de cete dispersion se laisseront apprivoiser pour la plupart entre 300 et 3 000 €, pour quelques autres plus difficilement. Les premiers sont l'œuvre d'Isidore Bonheur, Christophe Fratin, d'après Antoine-Louis Barye dont un Cheval turc n°2 patte antérieure gauche levée (bronze à patine noire nuancé de vert) et un Ours dans son auge (fonte d'édition par Barbedienne à patine brune nuancée de vert) nécessiteront respectivement 10 000/15 000 et 5 000/7 000 €. C'est également la fourchette de prix à prévoir pour un amusant groupe de Canards en taille directe sur pierre de Josette Hébert-Coëffin (1908-1974), 300 à 2 000 € tant en revanche pour des ours, des pingouins et divers volatiles en céramique ou terre cuite blanche de Charles Lemenceau, Henri Delcourt, Amadeo Gennarelli, Camille Tharaud, Édouard Sandoz et Jacques Adnet ou Géo Conde. Enfin, si un singe Mandrille en bronze à patine brune (n°2) de Pierre Christophe est annoncé à 4 000/6 000 €, on engagera 18 000/20 000 € pour une paire de serre-livres ornée de lionnes (fonte d'édition en cire perdue par Susse et marbre veiné vert) de Roger Godchaux, alors que 20 000/25 000 € et 25 000/30 000 € pourraient être respectivement décernés à deux antilopes d'Armand Pétersen, 10 000/12 000 € à un éléphant Woede de François Vandenberghe en bronze à patine terre d'Afrique (3/8). Articles après-vente
Le monde animal, de Petersen à Godchaux
Armand Petersen et Roger Godchaux étaient les têtesLire la suite
Articles avant-vente
La «patte» d'Armand Petersen
Armand Petersen est l'auteur de deux bronzes proposésLire la suite
Une garniture fin XIX e  en verre teinté bleu émaillé blanc en léger relief dite « Mary Grégory », représentant des jeunes femmes et enfants à la grecque et des putti sur fond de fleurs et de paysage, s'imposera en tête des estimations du mercredi (5 000/8 000 €). De ce programme éclectique, nous mettrons encore en avant une montre Panthère   de chez Cartier de 1987 environ (3 500/4 000 €), un cheval chinois de la dynastie Wei (IV e -VI e siècle), en terre cuite polychrome (3 000/4 000 €), et une chaise porteuse indochinoise pour fumeur d'opium de la fin du XIX e  siècle en bambou tressé (1 500/2 000 €). Le jeudi, les regards se porteront aux cimaises pour y admirer une  Scène d'intérieur - Les Sept Péchés capitaux  attribuée à Hieronimus Francken le Jeune, prisée 8 000/10 000 €. Elle côtoiera des œuvres modernes provençales ou orientalistes à l'image du  chemin sous bois  de Paul Guigou (10 000/15 000 €), de L'Entrée du Vieux-Port, Marseille vue   par François Léon Prieur-Bardin (6 000/8 000 €), d'une  Calanque  du pointilliste David Dellepiane (6 000/8 000 €) ou encore de  Nice, entrée de la villa Baie des Anges du peintre voyageur Félix Ziem (même estimation). 
mercredi 11 mars 2020 - 14:30 - Online
www.drouotonline.com
Sadde Hôtel des ventes de Dijon
mercredi 11 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle des ventes Favart - 3, rue Favart - 750...
Ader
Réunissant des monnaies antiques romaines et byzantines et des pièces royales françaises en or, cette dispersion présente également une collection de florins d'or de l'archevêché d'Arles, des pièces des anciennes colonies et possessions françaises, des écus français de 5 francs en argent et de nombreux réaux en argent frappés dans les ateliers continentaux (Madrid, Séville, Cadix…) et coloniaux (Mexique, Bolivie, Pérou, etc.). D'autres monnaies étrangères (Europe de l'Est, Scandinavie, Monaco, Italie, États-Unis, Turquie…) laissent la place à des jetons, des médailles françaises, des ordres et des décorations. Les coups de marteau sont attendus entre 30 et 1 000 € environ.
Les numismates sont conviés en lever de rideau pour des monnaies en or françaises et des dollars (est. 2 000 à 8 000 €), les amateurs de bijoux ensuite pour des montres et des parures en or serties de pierres précieuses, estimées d'une cinquantaine d'euros à 2 000. Une toile non datée mais exécutée d'après François Boucher et figurant Mars et Vénus est annoncée à 4 000/6 000 €. Elle précède de l'argenterie et du métal, des figurines Pixi et trois poupées Jumeau à tête de porcelaine (100 à 1 500 €), des céramiques iraniennes, un curieux diorama représentant un rocher surmonté d'un temple avec un amour et animé de personnages, en verre filé de Nevers XVIII e (1 400/2 000 €), des pendules et du mobilier Napoléon III en bois laqué noir orné de fleurs. La conclusion revient à une commode en acajou et placage d'acajou à façade à ressaut, discrètement rehaussée de bronzes, estampillé Jean-François Leleu, pour laquelle 15 000/25 000 € sont espérés ainsi qu'à une tapisserie XVII e probablement des Ateliers parisiens, représentant Loth et ses filles fuyant l'incendie de Sodome (2 000/3 000 €). Articles après-vente
Un bleu d’huile
Attribuée à Théodore Deck (1823-1891), une paire de lampes à huile en faïence présentait deux bleus…Lire la suite
mercredi 11 mars 2020 - 11:00 - Live
Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Gros & Delettrez
mercredi 11 mars 2020 - 09:30
15, rue Tocqueville - 15, rue de Tocqueville -...
Kahn & Associés
mardi 10 mars 2020
mardi 10 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 10 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Delon - Hoebanx
Cent soixante-dix toiles, techniques mixtes et aquarelles se côtoient aux cimaises de cette salle, estimées de 50 à 500 €. Si les sujets sont divers, bien que tous figuratifs, ils sont l'œuvre d'une seule et même artiste, la Bruxelloise Janie Michels (1920-2009).
mardi 10 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle 12 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Kahn & Associés
Estimée 8 000/10 000 €, une édition originale de l'important traité de Galilée sur les taches du soleil dans lequel le savant italien confirme ses positions en faveur du système copernicien (Rome, 1613) est l'un des ouvrages les plus attendus de cette dispersion. Il précède une célèbre édition des Fables choisies de La Fontaine (Paris, 1755-1759), illustrée par Jean-Baptiste Oudry et portant l'ex-libris d'Edgard Stern (20 000/30 000 €), un exemplaire illustré (de l'édition orignale) du livre de voyage, traité scientifique et journal méthodologique d'Horace Benedict de Saussure, Voyages dans les Alpes… (Neuchâtel, 1779, 4 000/5 000 €), un exemplaire du premier tirage du célèbre Plan de Turgot – l'une des plus belles cartes à vol d'oiseau (Paris, 1739). 4 000/5 000 € sont demandés de cet exemplaire d'un beau tirage relié en maroquin rouge aux armes de la ville, muni de l'ex-libris d'Hippolyte Destailleur, historien de l'art et architecte à qui l'on doit notamment la restauration du château de Vaux-le-Vicomte. Passés quelques ouvrages de médecine, on se plongera dans une collection d'almanachs royaux (est. 200 à 2 000 €), puis dans un petit ensemble de dessins anciens et du XIX e (100 à 1 500 €). Enfin, si 1 500/2 000 € sont avancés d'un luxueux album commémorant l'ouverture de la ligne de chemin de fer Ljubljana-Trieste (Vienne, 1857), 5 000/6 000 € le sont d'un exemplaire de la troisième (et la plus complète) édition des Roses de Redouté (Paris, 1835) en 3 volumes, en reliure romantique du Lyonnais J.-P. Vuiton. Comptez 30 000/40 000 € enfin pour décrocher la collection de 183 ouvrages, périodiques, gravures et documents divers sur l'œuvre du comte de Saint-Simon, provenant de la bibliothèque de l'historien, sociologue et professeur de France, Pierre Rosanvallon.
mardi 10 mars 2020 - 14:00 - Live
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009
Rossini
mardi 10 mars 2020 - 14:00
Toulouse - 7, rue d'Astorg - 31000
Marambat - de Malafosse
mardi 10 mars 2020 - 14:00
Nice - 40-42, rue Gioffredo - 06000
Boisgirard - Antonini - Nice ,
Boisgirard - Antonini
mardi 10 mars 2020 - 10:30
Neuilly-sur-Marne Le 116 - 116, boulevard Louis-Armand...
Millon
lundi 09 mars 2020
lundi 09 mars 2020 - 17:00 - Online
www.drouotonline.com
Jean Havin
lundi 09 mars 2020 - 12:00 - Online
www.drouotonline.com
Sadde Hôtel des ventes de Dijon
dimanche 08 mars 2020
dimanche 08 mars 2020 - 14:00 - Online
www.drouotonline.com
Marie-Saint Germain