Agenda des ventes

19276 ventes
dimanche 28 juin 2020
Dispersant une majorité de tableaux, cette sélection de quelque 170 lots invite à voguer sur la modernité, du précurseur de l’impressionnisme Eugène Boudin, notamment évoqué par ses trois-mâts à quai à Anvers, en 1871 (50 000/55 000 €), au graphisme exacerbé de Bernard Buffet. Deux bouquets d’iris et un scarabée de l'artiste sont proposés dans une fourchette de 60 000 à 150 000 €. Côté sculpture, Jean Lambert-Rucki jouera la carte de l’anticonformisme, avec son Soleil rouge de 1937, dont l’épreuve en bronze polychrome est proposée autour de 27 500 €. Connu de tous, l’archer d’Antoine Bourdelle sera évoqué par un Petit Héraklès , cinquième étude  de 1909, correspondant à la dernière esquisse avec la tête du commandant Dayot. Comptez entre 120 000 et 150 000 € pour ce bronze fondu entre 1920 et 1929.  Articles avant-vente
Bourdelle, un art ciblé
Avec Héraclès , Bourdelle prend son indépendance artistiqueLire la suite
En Côte-d'Or s'annonce une vente au programme varié et aux estimations accessibles, proposant à 2 200/2 500 € un bronze d'après François Pompon,  Grand ours brun,  issu d'une fonte posthume de l'artiste, et à 2 000/3 000 € un vase d'Émile Gallé en verre multicouche de forme triangulaire à décor de fleurs. Les amateurs d'art classique se disputeront à 4 000/6 000 € une pendule d'après Claude Gallé en marbre rouge et bronze patiné et doré, à décor allégorique, et à 3 000/4 000 € une huile sur panneau de l'école lombarde du XVI e  siècle, d'après un  Saint Jérôme  du Titien. 
La journée débutera à 11 h avec des accessoires de luxe comme les montres en or, qui varieront les plaisirs entre un beau classique de Jaeger-LeCoultre, la "Reverso grande date Q31420" (8 500/10 000 €), et une étonnante montre de dame Universal garnie d’une large lunette guillochée, bien nommée « Discovolante » (800/1 200 €). La Haute Époque ouvrira le volet des objets d’art, à 14 h, suivie par un ensemble de faïences remontant jusqu’au XVI e siècle. De cette époque, vous remarquerez le buste d’une sainte au doux visage, sculptée dans le noyer polychromé et doré en Espagne (400/600 €), tandis qu’une rare effigie de sainte Barbe couronnée a été façonnée par un céramiste de l’ouest de la France au premier tiers du XIX e siècle (300/400 €). À côté de cette protectrice des femmes enceintes, une nourrice africaine veillera sur son enfant tout en portant une pendule de bronze de Francois Allègre à Toulon, vers 1810 (autour de 5 000 €). Articles avant-vente
Rare nourrice
Si l’exotisme a été décliné par une trentaine de modèles de pendules mettant en scène des personnages…Lire la suite
samedi 27 juin 2020
samedi 27 juin 2020 - 14:30 - Online
www.drouotonline.com
Art Richelieu - Castor Hara
Sculpté par André Groult en 1948, pour être présenté au Salon d'automne de Paris, une étonnante bibliothèque en chêne cérusé, ornée d’un semis de pastilles et d'un mascaron de diablotin sur ses côtés bombés, intéressera autour de 25 000 €. Un porte-manteau au modèle est inscrit « carpe diem » (4 000/6 000 €). La même année, Picasso a créé un plat du service « visage noir », attendu autour de 7 000 €. Si la sobriété sera de mise avec les « Easy Armchairs » de Pierre Jeanneret, ou le bureau « Letterra » de Jaime Tresserra, à gradin mobile et encadré de caissons indépendants (3 000/5 000 €), la fantaisie sera également au programme avec Georges Papazoff et son Monstre à l’huile sur toile (autour de 5 000 €). Jouve et Capron apporteront la touche d’élégance avec leurs vases en céramique émaillée (environ 1 750 € chacun). Articles après-vente
Picasso, le visage du XXe siècle
Outre Pierre Jeanneret et ses deux «easy chairs» négociées à 14  375  €, c’est Picasso qui était salué…Lire la suite
samedi 27 juin 2020 - Live
PI Auction House - 11B Trang Thi, Hang Trong,...
PI Auction House
vendredi 26 juin 2020
vendredi 26 juin 2020 - 15:00 - Live
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Drouot Estimations
vendredi 26 juin 2020 - 14:30 - Live
Salle 7 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Ferri & Associés
Focus sur la collection de grands maîtres de l'estampe du XV e au XVIII e siècle provenant de l'ancienne collection Marcel Lecomte (voir Événement Gazette n° 10, page 14). Articles après-vente
Collection Marcel Lecomte : Rembrandt et les autres
La dispersion de l’ancienne collection de Marcel Lecomte seLire la suite
Articles avant-vente
Du rêve à la réalité
Ce burin d’Albrecht Dürer (1471-1528) Le Rêve (19  x  12  cm), exécuté vers 1498-1500 a fait partie…Lire la suite
Albrecht Dürer, du Rêve à la réalité
Prévue initialement le 27 mars, la vente de ce burinLire la suite
Trésors gravés de la collection Marcel Lecomte
La dispersion à Drouot d’un ensemble rassemblé parLire la suite
Parmi les morceaux choisis, signalons des sculptures en ciment de Chana Orloff provenant de la collection de l'homme de lettres Jean Paulhan (dont une Maternité , édition ancienne, 25 000/35 000 €), une paire de tables de fumeur (ou d'appoint) constructivistes en pin d'Orégon et cloutage d'André Sornay (8 000/12 000 €), une boîte à correspondance en ébène de Macassar et galuchat d'Eileen Gray (6 000/8 000 €). Si les tableaux se comptent ici sur les doigts d'une main, l'un d'eux est promis à une belle bataille d'enchères : c'est une gouache, détrempe et poudre d'or sur papier de Jacques Majorelle de 1935, Corps de bronze , ayant figuré à la rétrospective organisée par le musée des beaux-arts de Nancy du 1 er décembre 1999 au 31 janvier 2000, et pour laquelle 40 000/60 000 € seront à engager. 20 000/30 000 € devraient successivement concerner une table de salle à manger et une console néoclassique en fer forgé patiné de Gilbert Poillerat, ayant appartenu au coureur automobile Auguste Veuillet (voir Gazette n° 21, page 8). La plus haute marche du podium est espérée pour une coupe en bronze et laiton d'Armand-Albert Rateau, Fennecs et papillons , annoncée à 60 000/80 000 €. Articles après-vente
Poillerat dans la course !
Le XX e   siècle occupait tous les espaces de la salleLire la suite
Articles avant-vente
Paul Jouve à Salonique
Comptez 30  000/50  000  € pour apprivoiser ce Buffle macédonien (72  x  108  cm) de Paul Jouve (1878-1973),…Lire la suite
L’univers personnel d’Armand-Albert Rateau
Inclassables, intemporelles, raffinées, les créationsLire la suite
Gilbert Poillerat et l’homme qui aimait les voitures
Le point commun entre une table de Gilbert Poillerat,Lire la suite
L'après-midi est consacré à l'univers photographique de Jean-Philippe Charbonnier (1921-2004). Soit trois cents images "à la rencontre de l'autre" en tirages d'époque, pour beaucoup estimées entre 300 et près de 5 000 € (voir Gazette n° 23, page 12). Articles après-vente
Jean-Philippe Charbonnier, l’œil de la photographie
Le pari était réussi pour cette vacation monographiqueLire la suite
Articles avant-vente
Photographie humaniste
Infatigable globe-trotter, le photographe Jean-Philippe Charbonnier (1921-2004) a sillonné le monde,…Lire la suite
Dans l’objectif de Jean-Philippe Charbonnier
Vendredi 24 avril, à l’Hôtel Drouot, la maison Yann Le  Mouel dispersera la collection de photographies…Lire la suite
Jean-Philippe Charbonnier, à la rencontre de l’autre
Contrairement à celles de ses contemporains de l’écoleLire la suite
vendredi 26 juin 2020 - 14:00 - Live
Salle 3 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Gros & Delettrez
vendredi 26 juin 2020 - 14:00 - Live
Salle 5 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Crait + Müller
Après une quarantaine de tableaux et dessins modernes emmenés par une toile d'Henri Epstein,  La Drouette sous la neige à Épernon, Eure-et-Loir (3 000/5 000 €), on poursuit avec des œuvres sur papier mais surtout des épreuves en plâtre et en terre cuite de Marcel Damboise (1903-1992) où la représentation féminine figure en place de choix (200 à 2 000 €). Articles après-vente
Saveur de l’enfance
Le sculpteur classique Marcel Damboise (1903-1992) a toute sa vie dressé une véritable ode à la femme.…Lire la suite
vendredi 26 juin 2020 - 14:00 - Live
Salle 6 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Drouot Estimations
La plus belle bataille d'enchères est prévue en lever de rideau parmi les tableaux orientalistes : c'est une toile d'Étienne Dinet,  Fillettes regardant au loin pour laquelle pas moins de 150 000/200 000 € sont espérés. Elle est accompagnée d'une huile sur carton d'Édouard Edy-Legrand,  Négresses au jardin, estimée 20 000/30 000 €, de deux paysages ensoleillés de Sidi Bou Saïd, d'Alexandre Roubtzoff (2 500/3 000 € chacun). Comptez 15 000/20 000 € pour devenir l'heureux propriétaire d'un exemplaire du tabouret, modèle "SN3" dit aussi "T" de Pierre Chareau, en noyer et fer, 500 à 1 500 € pour de l'art africain, 20 000/30 000 € pour une épreuve hors commerce tirée en 1968 en bronze doré (fonte de Valsuani, huit exemplaires) du Tango de César. Du mobilier de Pierre Chapo précède deux toiles de Jean Jansem (7 000/10 000 et 10 000/15 000 €), un pastel de 1977 de Hans Hartung,  P3-1977-E31 (5 000/7 000 €), et un acrylique de Robert Combas de 1988,  Les Amoureux serpentinelles et la belle (35 000/40 000 €). Sans oublier deux pochoirs de Banksy de 2003,  Bomb Hugger et Wrong War (Smiley) , annoncés respectivement à 4 500/5 000 € et 6 000/8 000 €. Articles après-vente
Les regards très porteurs d'Étienne Dinet
Un groupe de fillettes d’Étienne Dinet séduisait lesLire la suite
Articles avant-vente
Dans les pas d’Étienne Dinet
Les années 2000 furent celles de la consécration pourLire la suite
Au chapitre des reliures originales, on a choisi une rare édition des Dix Fables d'Ésope (Paris, 1928), ornée de onze dessins de Jules Chadel et un habillage de maroquin mosaïqué de Cretté (5 000/6 000 €), mais l'on poursuit avec une édition originale du recueil de 17 ballets-poèmes de Pierre Lecuire, intitulés Ballets-minute (Paris, 1954), illustrée de vingt eaux-fortes en noir à pleine page de Nicolas de Staël (25 000/30 000 €). Outre des volumes pour enfants, d'autres d'auteurs russes ainsi que des estampes et des dessins (Steinlen, Bofa, Poulbot, Sonia Delaunay, Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle), on pourra tenter sa chance sur une édition originale de Before Landing de Michel Houellebecq (Paris, 2014), un in-folio en feuilles contenant 3 feuillets de texte et 34 photographies de l'écrivain en tirages pigmentaires (12 000/15 000 €).
Exception faite d'un livre d'heures berruyer de la fin du XV e siècle, illustré de dix-huit grandes miniatures, vingt-trois petites et d'une riche ornementation pour lequel 18 000/22 000 € sont demandés, et d'une autre, flamand cette fois, du milieu du XV e (8 000/12 000 €), les sommes à prévoir oscillent de 100 à 1 500 € et sont destinées à des ouvrages anciens et modernes.
Rien que de très classique dans cette dispersion où l'on a retenu une toile de l'artiste actif à Milan, Angelo Maria Crivellone, dont un  Paon, perdrix et volatiles dans un paysage  est estimé 6 000/8 000 €. On prendra aussi en considération des objets de vitrine et des miniatures, des pâtes tendres et dures européennes, des petits bronzes XVIII e et XIX e dont un Écorché de l'école anglaise d'après Michael Henry Spang (2 000/3 000 €), de l'art d'Extrême-Orient et du bon mobilier d'époque et de style inscrivant une console provençale en noyer sculpté, attribuée à l'ornemaniste et sculpteur Toro (3 000/4 000 €). Articles après-vente
Un mascaron accrocheur
Tout dans cette table console généreusement sculptée, et déjà reproduite page 52 de la Gazette n°  24…Lire la suite
Image sainte
Les tableaux anciens occupaient les cimaises de la seconde journée de vente, celle du vendredi 26 juin,…Lire la suite
Articles avant-vente
Mobilier provençal
Courbes généreuses de la ceinture, fond de treillage, feuillage venant en applique en fort relief aux…Lire la suite
vendredi 26 juin 2020 - 14:00 - Live
Salle V.V. - 3, rue Rossini - 75009
Chayette & Cheval
vendredi 26 juin 2020 - 10:00 - Live
Salle V.V. - 3, rue Rossini - 75009
Chayette & Cheval
La séance du matin revient aux bijoux, tableaux, objets de décoration et meubles, mais aussi à des poupées et bébés de caractère, français et allemands (Gaultier, Jumeau, etc., 50 à 2 000 €). Celle de l'après-midi s'adresse aux amateurs d'horlogerie, la meilleure enchère – à hauteur de 15 000/18 000 € – étant espérée sur une pendule dite "au nègre", en bronze doré ciselé et patiné début XIX e , de Dupuy à Alençon, symbolisant l'Amérique sous les traits d'une jeune femme près d'un caïman. On signalera également une montre à verge cruciforme de style néo-Renaissance d'Étienne Bordier (vers 1830) en argent gravé (3 000/4 000 €), un modèle à virgule décimale en argent de Leroy (vers 1795, 4 000/5 000 €), une boîte à oiseau chanteur en écaille de tortue du début XIX e (1 500/1 800 €), sans omettre une vue de la ville de Besançon (eau-forte et burin) de Van der Meulen (1 400/1 800 €).
vendredi 26 juin 2020 - Live
Salle 9 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
DROUOTFLEXTEST
jeudi 25 juin 2020
jeudi 25 juin 2020 - 19:00 - Live
Barcelone - Conde de Salvatierra, 8 - 08006
La Suite Subastas
jeudi 25 juin 2020 - 19:00 - Live
Bruxelles - Chaussée de Charleroi, 89 - B-106...
Cornette de Saint Cyr Bruxelles
jeudi 25 juin 2020 - 16:00 - Online
Liège - Rue du Nord Belge, 9 - B-4020
Hôtel des ventes Mosan
En lever de rideau et entourée de numismatique, de cartes postales anciennes et de livres, se distinguera une huile sur panneau réalisée en 1952 par Alexandre Trauner, un  Projet de décor pour un film  qui pourrait partir à 2 500/3 000 €. Documents autographes et manuscrits défileront ensuite, sous les ordres d'une rare copie manuscrite du XVIII e d'un mémoire rédigé par Pierre Poivre à Canton en 1744, relatif à sa découverte de la Cochinchine et au potentiel commercial qu'il a entrevu dans ce pays. S'il faudra prévoir ici 8 000/10 000 €, 3 000/5 000 € devraient suffire pour un  Mémoire sur le commerce de la côte orientale d'Afrique et du Golfe persique  de 1788, du ministre Nicolas Hilaire Comarmond. Avant d'aborder un autre thème phare de cette vente, l'île de Beauté, on mentionnera la présence d'un manuscrit autographe de Louis Ferdinand Céline,  D'un château l'autre , de 1957 (3 000/5 000 €), mais aussi de plusieurs photographies anciennes, de voyage ou de personnalités, dont le Portrait de la comtesse de Castiglione par Pierre Louis Pierson (1 200/1 500 €).  Enfin, on ne saurait manquer les seize volume du très rare – surtout lorsque complet comme ici –  Code corse,  publié à Paris en 1778. Pour les emporter, c'est à 4 000/4 500 € que vous vous engagerez.  Articles après-vente
Corse, île d’histoire et de passions
L’île de Beauté constituait le thème central de cetteLire la suite
Articles avant-vente
Premiers contacts avec la Cochinchine
Une rare copie manuscrite du XVIII e retrace l’aventureLire la suite
À 14 h 30 seront dispersées quatre-vingt-dix peintures de l'atelier de Frédérique Giust (née en 1925). Premier prix de l'École des arts déco en 1953, ex aequo avec Georges Mathieu, elle s'est inspirée du cubisme de Picasso dans des œuvres aux formes géométrisées et stylisées, mais aussi marquées par la couleur. Les estimations varieront ici entre 20 et 1 500 €. À 15 h 30 prendront ensuite place tableaux, meubles et objets d'art du XX e . À leur tête figureront une vue peinte en 1957 par Jean Dufy, Paris, le carroussel du Louvre  (20 000/40 000 €), et une toile abstraite de 1976 par Olivier Debré,  Loire  (3 000/5 000 €).  Articles après-vente
Le Carrousel du Louvre colorisé par Jean Dufy
Sous les pinceaux du Havrais, les pierres du VieuxLire la suite
Articles avant-vente
Jean Dufy, Parisien d’adoption
Paris changea la vie et la carrière de Jean Dufy,Lire la suite
La première heure s'adresse aux amateurs de bijoux (est. 50 à 1 500 €), les suivantes à ceux d'orfèvrerie, d'art nouveau-art déco où l'on a retenu des vases de Daum et Gallé, mais aussi un exemplaire en verre mélangé vert et rouge et marqueterie de la verrerie d'art de Lorraine de Burgun Schverer et Meisenthal à décor de digitale (800/1 000 €). La partier des arts graphiques est ponctuée d'une mine de plomb de Johan Barthold Jongkind,  Les Pêcheurs (1 200/1 500 €), une toile de Camille Roqueplan,  Le Déjeuner du bûcheron , datée 1852 (2 000/3 000 €), un panneau pointilliste d'Henri Person, Boulevard des Batignolles (3 000/5 000 €), et deux séduisants bords de mer, l'un de Marie-François Firmin-Girard,  Les Promeneurs sur la plage au coucher du soleil (vers 1880-1890, 2 000/3 000 €), l'autre de Ferdinand-Joseph Gueldry,  La Madrague, la côte (vers 1920-1925, 2 500/3 500 €). Articles avant-vente
Partie de pêche
Plutôt séduisante, cette huile sur toile de Ferdinand-Joseph Gueldry (1858-1945), tant par sa lumière…Lire la suite
jeudi 25 juin 2020 - 14:00 - Live
5, rue de Provence - 5, rue de Provence - 750...
Copages Auction Paris
jeudi 25 juin 2020 - 14:00 - Online
www.drouotonline.com
Thierry de Maigret
mercredi 24 juin 2020
mercredi 24 juin 2020 - 17:00 - Online
www.drouotonline.com
Tessier & Sarrou et Associés
Une vingtaine d'aquarelles composent ce portfolio réalisé par Milo Manara et Feltrinelli Comics en collaboration avec Comicon et annonçant la sortie de Lockdown Heroes, diffusé en librairie à partir du 30 juillet prochain et comprenant 25 illustrations imprimées sur papier fin. Il a été réalisé pendant la période de confinement liée au Covid-19 et est dédié aux femmes qui ont continué à travailler malgré ce contexte sanitaire dangeureux : des professeures, des garde-côtes, des conductrices de poids lourds, des policières, des pharmaciennes, des cueilleuses de fruits et légumes, des caissières, des cheffes de gare, des marchandes de journaux, des agentes de nettoyage… Le produit de cette vente – dont les feuilles sont estimées autour de 2 000 € – tout comme le bénéfice des ventes de l'album Lockdown Heroes sont destinés à soutenir les hôpitaux Luigi Sacco à Milan et Domenico Cotugno à Naples ainsi que l'établissement universitaire de Padoue.
mercredi 24 juin 2020 - 15:00 - Live
Salle 10 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Millon
mercredi 24 juin 2020 - 14:30 - Live
Lyon - Hôtel des ventes, 70, rue Vendôme - 69...
De Baecque et Associés
Une arme du XIX e puisqu'il s'agit d'un pistolet d'officier des mameluks de la Garde impériale, à monture en bois, fût court, platine à silex portant la marque de la manufacture de Versailles, au canon arborant différents poinçons dont celui de Boutet, mènera cette sélection de militaria avec son estimation de 6 000/8 000 €. On aura encore le choix entre un sabre d'officier des grenadiers à pied, toujours de la Garde impériale et premier Empire, à monture en bronze doré, garde à une branche décorée de feuilles d'acanthe et lame courbe gravée de trophées militaires et de feuillages (4 000/4 500 €), et un bijou de l'ordre espagnol de la Toison d'or, à tête de bélier dans son écrin hexagonal (2 500/3 000 €). 
mercredi 24 juin 2020 - 14:30 - Live
Lyon - 8, rue de Castries - 69002
Conan Hôtel d’Ainay - Cécile Conan Fillatre Commissaire-Priseur Judiciaire
Quelques grands noms de l'histoire, de la littérature et des arts de France figureront au sommaire de cette vente d'autographes. Commençons par Robert Desnos, qui livrera contre 4 000/6 000 € un manuscrit de l'un de ses célèbres poèmes surréalistes,  Chanson de chasse,  publié en 1923. Sa majesté Louis XI sera évoquée au travers d'un parchemin oblong daté du 11 mars 1482, et écrit au Plessis-lès-Tours, portant sur la levée d'impôts après la crise d'Aire par le maréchal d'Esquesdes et la préparation du traité de paix d'Arras (3 000/4 000 €). Une chartre du XIII e siècle, scellée du sceau de Guillaume VI dit Larchevêque, seigneur de Parthenay, est annoncée à 4 000/6 000 € et un ensemble de cinq lettres autographes signées Colette, à 2 000/3 000 €. Parmi les quelque quatre cents livres anciens et modernes de la vente du jeudi, nous mettrons en avant celui de prières tissé en soie à Lyon en 1886-1887 (8 000/15 000 €), mais aussi un volume imprimé à Anvers en 1598,  Épitome du théâtre du monde ,   par Abraham Ortelius (3 800/4 000 €)… Sans oublier l'ouvrage de  de Brillat Savarin  Aphorismes et variétés , illustré de vingt eaux-fortes originales de Raoul Dufy et édité à Paris en 1940 chez Les Bibliophiles du Palais (800/1 000 €). 
De Thomas Luny (1759-1837), on aura le choix entre une toile de 1834 mettant en scène La Bataille navale d'Aboukir (20 000/40 000 €) et deux autres figurant les vaisseaux Thétis et Mayflower dans le golfe de Floride (6 000/8 000 €), de Pierre Eugène Montézin sont présentés six paysages (3 000 à 6 000 €), d'Eugène Boudin un panneau Lavandière duquel 10 000/13 000 € sont à prévoir. 8 000/15 000 € sont demandés de l'une des sculptures les plus célèbres de la fin du XIX e , La Nature mystérieuse et voilée se découvrant devant la science d'Ernest Barrias. Si la statue originale en marbre réalisée pour la faculté de médecine de Bordeaux fut exposée au Salon de 1893 – une réplique est conservée au Ny Carlsberg Glyptotek de Copenhague –, notre exemplaire, issu de la première version, est un bronze à patine médaille fondu par les frères Susse. La fourchette d'estimation est large, 20 000/40 000 €, d'une commode de style Louis XVI en acajou marqueté de croisillons et richement orné de bronzes ciselés (dont un médaillon figurant une faunesse tenant une grape de raisins d'après Clodion), attribuée à Paul Sormani.
Après un lever de rideau placé sous le signe de l'art africain (est. 100 à 5 000/8 000 €), on poursuit en Asie avec des objets népalais, des porcelaines chinoises (XVIII e et XIX e ) et des françaises. Les dessins sont emmenés par un dessin d'Auguste Rodin de la série des "Psychés",  Femme nue s'étirant , exécuté vers 1902 (8 000/10 000 €), tandis que les ouvrages se distinguent par deux livres d'heures enluminés du début XVI e , dont l'un à l'usage de Rome (3 000/4 000 € chacun). Un petit ensemble de mobilier et objets du métro parisien (cache-lumières, plaques directionnelles, poinçonneuses, etc.) sont annoncés, allant de quelques dizaines d'euros à un millier. Articles après-vente
Un petite caprice ?
Spécialités multiples à Drouot, le mercredi 24 juin, chez Art-Valorem . Au chapitre des livres, un ouvrage…Lire la suite
Articles avant-vente
Objet médiateur
Collecté in situ en 1978, cet autel rituel ofo – du nom de l’arbre dans lequel il est réalisé – présente…Lire la suite
mercredi 24 juin 2020 - 14:00 - Live
Paris - 17, rue Drouot - 75009
L'Huillier & Associés
mercredi 24 juin 2020 - 14:00 - Live
15, rue Tocqueville - 15, rue de Tocqueville -...
Kahn & Associés
mercredi 24 juin 2020 - 14:00 - Live
Salle des ventes Favart - 3, rue Favart - 750...
Ader
Passés les tableaux ayant fait partie de la collection du critique Gaston Diehl (voir Gazette n° 22, page 12), on poursuit avec les œuvres des grands noms de la peinture de l'après-guerre ou contemporaine. Une Composition de Maurice Estève de 1962 est annoncée à 20 000/30 000 €, une huile sur bois de Michel Macréau de 1970,  Allo… j'écoute entre 30 000 et 50 000 €. De M'hamed Issiakhem, une Maternité des années 1975-1980 pourrait recueillir 25 000/30 000 €, du Japonais Tiger Tateishi, une toile de 1972, A Disapearing Town nécessitera 20 000/30 000 €, 120 000/150 000 € étant toutefois à prévoir d'un grand acrylique et collage sur toile de Robert Combas de 1988,  Têtes de couples en marotte de sainteté portées par des corps sans tête . Articles après-vente
Gaston Diehl : un critique d’art et ses œuvres
Emportée par la collection de Gaston Diehl, cetteLire la suite
Articles avant-vente
Tatouages colorés de Michel Macréau
Œuvre majeure du précurseur Michel Macréau, Allo…Lire la suite
Gaston Diehl, un passeur discret et influent
Défenseur de la peinture et de la sculpture contemporainesLire la suite
mercredi 24 juin 2020 - 14:00 - Live
Nantes - 8-10, rue Miséricorde - 44000
Ivoire - Couton - Veyrac - Jamault
mercredi 24 juin 2020 - 14:00 - Live
Anvers - Hôtel des Ventes 16-22, Verlatstraat...
Bernaerts
mercredi 24 juin 2020 - 13:30 - Live
Salle 15 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Jean-Marc Delvaux
Un peu plus de cinq cents bijoux et pièces d'orfèvrerie occupent les vitrines que l'on s'offrira moyennant 40 à 1 500 €.
mercredi 24 juin 2020 - 13:30 - Live
Liège - 28, boulevard Cuivre et Zinc - 4030
Hôtel des ventes Élysée
mercredi 24 juin 2020 - 13:00 - Live
Cannes - 31, boulevard d'Alsace - 06400
Pichon & Noudel-Deniau (Azur Enchères)
Le mobilier classique d'un appartement monégasque et d'un autre cannois partageront ce sommaire avec des voitures de collection. Parmi ces dernières, on aura le choix entre une Morgan 4/4 1600 de 1984, cotée 20 000/30 000 €, et une BMW Z3 cabriolet type M52 de 1999, à 12 000/15 000 €. Acquise lors d'une vente Bonhams à Londres en 1995, et provenant de la Rothman Collection, une imposante (h. 116 cm) paire de candélabres fin XIX e de style Empire, à décor d'Égyptiennes soutenant un flambeau surmonté d'un vase canope, pourrait atteindre les 15 000/20 000 €. Les férus de néoclassicisme se laisseront séduire par la beauté d'un buste de Sapho coiffée à la grecque, en bronze à patine brune et issu d'un travail italien de la fin du XVIII e siècle, exécuté d'après un buste antique conservé au Musée national romain du palais Massimo des Termes (4 000/5 000 €). On poursuivra dans ce style aux cimaises avec une toile peinte en 1865 par Johann Paul Adolf Kiesling,  Femme du monde couronnée par une nymphe, à ses pieds un Cupidon, un Bacchus et un admirateur  (6 000/8 000 €).  Articles après-vente
D'un buste de Sapho à une Morgan roadster
Aucune fausse note dans la sélection des pièces présentéesLire la suite
Articles avant-vente
Une anglaise toujours courtisée
Depuis le premier modèle à quatre roues lancé en  1936, la britannique Morgan Motor Company produit…Lire la suite
mercredi 24 juin 2020 - 11:00 - Live
Neuilly-sur-Seine - Hôtel des ventes, 164 bis,...
Aguttes