Agenda des ventes

7934 ventes
vendredi 07 mai 2021
vendredi 07 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Pestel-Debord
Plus de 270 lots dont les estimations oscillent de 30 à 3 000 € attendent les amateurs d'objets de curiosité et objets maçonniques. La grande majorité des rites est représentée – rites écossais, anglais, français, rite York, etc. – tout comme les types de pièces : tabliers, montres, épées, colliers d'officiers, décorations, bijoux de loge, verrerie, porcelaine, documents anciens (brochures, diplômes, calendriers, etc.) et photos. On a noté une montre de poche de Watts vers 1812 en argent (1 000/1 500 €), un modèle de chez Minerva vers 1988 de forme carrée, le cadran émaillé bleu et blanc avec décoration d'un tableau de loge avec symboles maçonniques (2 000/3 000 €), un tablier en soie dorée du XVIII e des hauts grades Rose-Croix, orné d'un pélican nourrissant ses enfants de sa chair (400/600 €), deux autres, en peau cette fois, XVIII e toujours, l'un à décor de symboles et portant l'inscription Rend la liberté aux captifs (2 000/3 000 €), l'autre notamment des colonnes du temple de Salomon (1 000/1 500 €). Articles avant-vente
Mécanique maçonnique
Comptez 1  000/1  500  € vendredi 7, salle 4  à Drouot, chez Pestel-Debord (M.  Gottardini, expert)…Lire la suite
vendredi 07 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Ader
Louis Ducasse ( Le Train à vapeur , 1 200/1 500 €), Krynicki Nikifor ( Le Bastion, 600/800 €), André Bauchant ( Parterre de fleurs, 1951 , 2 000/3 000 €), Louis Touchagues, André Bouquet, Pierre Bazire, Anne-Marie Sabatier, Bernard Vercruyce (Carmen, la chatte du Negresco, 2013 , 2 000/3 000 €) sont quelques-uns des noms retenus au chapitre de l'art naïf. L'art brut lui succède où sont annoncés une toile de Fleury-Joseph Crépin,  Souvenir de France, 1945 (4 000/6 000 €), un collage de légumes et fruits séchés Trois rois , 1988 (3 000/5 000 €) et des encres de Chine (1 000/1 500 €) de Philippe Dereux, une grande huile, gouache et crayon gras (67 x 59 cm) d'Anselme Boix-Vives,  Deux personnages face à face (2 000/3 000 €), deux tableaux d'Aristide Caillaud, Animal , une encre de Chine de 1960 au monogramme de Jean Dubuffet (4 000/6 000 €) et quatre encres de Gala Barbisan dans un même montage,  Compositions fantastiques, 1970 (1 500/2 000 €). Articles avant-vente
Un monde forgé
« Aristide Caillaud [1902-1990] ne fait ni ne défait ni ne refait le monde  : il le réinvente. Il édifie…Lire la suite
vendredi 07 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 9 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Paris Enchères - Collin du Bocage
Un vase en grès émaillé d'Axel Johannes Saalto, édité par la manufacture Royal Copenhague (3 000/5 000 €), trois tableaux dioramas de Madraz représentant l'île de la Cité (3 000/5 000 € chacun), une suite de quatre fauteuils cabriolets d'époque Louis XV, estampillés Georges Jacob (même estimation), une suite de quatre tables gigogne à plateaux marquetés signées Émile Gallé (800/1 200 €), une coupe en verre blanc soufflé-moulé Vigne de René Lalique (2 000/3 000 €), une petite commode Transition en placage de bois de violette de Nicolas Guyot (800/1 000 €) sont quelques-unes des pièces ponctuant cette vente caritative organisée au profit du Fonds Cathédrale Notre-Dame de Paris, afin d'aider à la reconstruction de Notre-Dame deux ans après son incendie. Articles avant-vente
L’île de la Cité à la toute fin du XVIe siècle...
Ce diorama met en scène l’île de la Cité à la touteLire la suite
vendredi 07 mai 2021 - 13:30 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Kâ-Mondo
Ce ne sont pas les moulins qu'il faudra combattre mais bien les autres enchérisseurs si l'on se déplace pour une luxueuse édition de Don Quichotte de Miguel de Cervantès (Madrid, 1780, 4 volumes). Elle est estimée entre 7 000 et 15 000 €. 30 000/35 000 € sont demandés d'une édition originale (35 volumes) du célèbre monument de Diderot et d'Alembert L'Encyclopédie (Paris et Neuchâtel, 1751-1780), 8 000/12 000 € d'une édition originale de la non moins célèbre Princesse de Clèves de Madame de La Fayette (Paris, 1678, quatre tomes en deux volumes reliés en maroquin citron). Restant dans les grands classiques français, on signalera un exemplaire de l'édition dite des Fermiers généraux des Contes et nouvelles en vers de Jean de La Fontaine (Amsterdam, 1762, 2 volumes in-8°, reliure de maroquin rouge d'époque) pour laquelle 10 000/15 000 € sont à prévoir, tandis qu'une célèbre édition dite du "Régent" des amours pastorales de Daphnis et Chloé de Longus (Paris, 1718, petit in-8°, reliure de maroquin grenat d'époque) nécessitera 6 000/8 000 €, alors qu'un exemplaire des Fleurs du mal de Baudelaire (Paris, 1857, in-12), relié en maroquin noir par Vladimir Tchékéroul (1899-1992), est annoncé à 10 000/12 000 €. Enfin, si l'un des 25 exemplaires sur papier de Hollande de l'édition originale de Salambô (Paris, 1863, in-8°), muni d'un envoi de Flaubert aux frères Goncourt, pourrait trouver preneur à 10 000/15 000 €, il faudra pousser jusqu'à 50 000/60 000 € pour une édition originale de Le Rouge et le Noir (Paris, 1831, 2 volumes in-8°) de Stendhal, en demi-veau d'époque, munie d'un envoi "Hommage de l'auteur", la dernière lettre ayant été supprimée par le ciseau du relieur. Une mention spéciale revient à un grand in-8° de  Thaïs d'Anatole France (Paris, 1924, veau fauve, tirage limité à 135 exemplaires), illustrée de 124 bois originaux en couleurs de Louis Jou, dont 2 sur la couverture et 8 en pleine page (1 500/3 000 €). Articles avant-vente
Don Quichotte, fascinant chevalier errant
En bonne place dans cette vente destinée aux bibliophiles,Lire la suite
vendredi 07 mai 2021 - 11:00 - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Coutau-Bégarie
Une petite centaine de lots ponctuent la séance du matin parmi lesquels un masque mortuaire en plâtre de Paul Verlaine attribué à Méoli témoignant du goût pour ce type de moulage au XIX e siècle (2 000/2 500 €), un ensemble de boîtes tabatières dont une en laque or du Japon à fond noir représentant un plaqueminier de Pierre-Guillaume Sallot (Paris, 1781, 18 000/20 000 €) et une autre en jaspe rouge, décorée en micromosaïque du combat d'un chien et d'un lion, attribuée à Filippo Puglieschi vers 1810 (20 000/25 000 €). L'après-midi sera consacré aux souvenirs des Bourbon dont deux représentations de Marie-Antoinette, l'une vers 30 ans, en marbre blanc de l'entourage de Louis-Simon Boizot (6 000/8 000 €), l'autre en terre cuite, sous les traits de Vénus, par Pajou (même estimation), cèdent la place à un ensemble de volumes de partitions de pièces des écoles italienne, française et allemande ayant fait partie de la bibliothèque musicale de la duchesse de Berry à Brünsee (est. 500 à 20 000 €). Une paire de grandes miniatures sur porcelaine représentant Louis-Philippe et Marie-Amélie par Moriot, cadeau du roi au duc de Montmorency, est annoncée à 6 000/8 000 €, une assiette en porcelaine de Sèvres du service des pêches, exécutée pour Louis-Philippe vers 1841-1843, nécessitera 4 000/6 000 €, un grand vase réticulé en porcelaine (de Sèvres également), daté 1846 à décor d'arabesques et motifs floraux, 20 000/22 000 €. Composé de 27 pièces en cristal monté en vermeil, un nécessaire de voyage d'Auco aux armes de la duchesse d'Aumale est estimé 10 000/12 000 €, 30 000/35 000 € étant à prévoir d'une ménagère de 142 couverts en vermeil aux armes de la famille Borghèse appartenant à Camillo Borghèse et à son épouse Pauline Bonaparte. Une façon d'évoquer son illustre frère, Napoléon Bonaparte, dont on commémore, le 5 mai prochain, le bicentenaire de la mort. Articles avant-vente
Grâce et sérénité
6  000/8  000  € sont espérés de cette Allégorie à la naissance du Dauphin en terre cuite (h.  54. diam. …Lire la suite
vendredi 07 mai 2021 - 11:00 - Live
Salle 16 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Thierry de Maigret
Œuvre la plus attendue de cette séance, une huile marouflée sur carton de Paul Jouve figurant une Famille de sangliers (4 000/5 000 €) est entourée d'une Harde de cerfs en forêt (toile) de 1923 de Georges-Frédéric Rötig (même estimation), d'une scène d'un  Hallali du cerf en forêt de Fontainebleau, rallye d'Aumale (aquarelle) du baron Reille (même estimation), d'un Épagneul breton en arrêt devant des perdrix grises de Boris Riabouchinsky (700/1 000 €), d'une Meute devant la maison du maître (aquarelle) d'Olivier de Penne (3 000/4 000 €), une aquarelle de Charles de Condamy,  Veneur, amazone et meute (1 000/1 200 €). Une Famille de faisans (bronze à patine brune) d'Alphonse Arson pourrait prendre son envol à 3 000/4 000 €, tout comme un Grand faisan préfet (bronze à patine mordorée) de Jules Moignez. Pierre-Jules Mène immortalise une Famille de renards (1847, bronze à patine brun-clair, 2 000/3 000 €), Ferdinand Pautrot un Combat d'éperviers (bronze à patine brune, 3 700/4 000 €).
vendredi 07 mai 2021 - 11:00 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
jeudi 06 mai 2021
Comme la plupart des ventes classiques, le lever de rideau revient aux dessins et tableaux, anciens et modernes. Un Festin des dieux attribué à Bernaert de Ryckere, milieu du XVI e , se dégustera autour de 6 000/8 000 €, des dessins à sujet religieux de Max Jacob sont annoncés entre 150 et 600 €, deux vues de villages basques (huiles sur panneau) de Ramiro Arrue entre 2 000 et 3 000 €, un portrait de Jeune fille en kokochnik de Firs Zhuravlev à 20 000/30 000 €. Comptez ensuite 6 000/8 000 € d'une Aphrodite nue, légèrement déhanchée (pas d'époque indiquée), en marbre et ayant fait partie de la collection Roger Peyrefitte, 3 000/5 000 € d'une paire de chenets en bronze ciselé doré de phénix (France ou Allemagne, vers 1740), 12 000/18 000 € d'un Petit torse de femme en bronze patiné (fonte post mortem d'après la terre cuite originale éditée à 7 exemplaires) de Pablo Gargallo, 20 000/30 000 € d'un bronze patiné doré (1/6, fonte Godard) d'Antoniucci Volti représentant une jeune femme nu allongée, intitulé Crépuscule (vers 1967). De style Louis XIV (travail du XIX e ), une imposante table de milieu en bois mouluré sculpté doré nécessitera 8 000/12 000 €. Articles avant-vente
La Russie éternelle de Firs Zhuravlev
Extrêmement rares sur le marché, les œuvres de FirsLire la suite
jeudi 06 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 13 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Delon - Hoebanx
Articles avant-vente
Instant de spontanéité
Si les personnages d’opéras chinois sont les œuvres les plus connues de Lin Fengmian (1900-1991), et…Lire la suite
jeudi 06 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Millon
Articles avant-vente
L’intime sexy sous le signe d’une créatrice espiègle, Chantal Thomass
Avec Chantal Thomass, le dessous a pris le dessusLire la suite
Chantal Thomass : sous la guêpière, la mode
La vente des archives de la créatrice, programméeLire la suite
jeudi 06 mai 2021 - 13:30 - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Chochon-Barré et Allardi
mercredi 05 mai 2021
mercredi 05 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 13 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Delon - Hoebanx
De ces deux jours de ventes, le premier est réservé aux porcelaines, de Chine essentiellement, anciennes ou modernes, tel ce grand vase Hu d'époque XX e (probablement de la période de la République, 1912-1949), décoré en bleu sous couverte de nénuphars et objets précieux, frises de vagues et pivoines, et anses simulant des bambous (10 000/15 000 €) ou cet autre, du début de l'ère Mao, orné en émaux de la famille rose de pivoines, prunus, camélias et chrysanthèmes alternés d'oiseaux (5 000/6 000 €). Aux porcelaines succèdent le lendemain des peintures, bronzes, jades et autres objets en pierre dure, ainsi que des meubles. On suivra un dessin à l'encre de Fu Baoshi en forme d'éventail représentant un personnage dans un paysage montagneux et arboré (40 000/50 000 €), deux aquarelles de Lin Fengmian,  Deux volatiles (6 000/8 000 €) et un Lac aux lotus (20 000/30 000 €), un curieux outil à masser XIX e (que l'on retrouve chez les lettrés pour se détendre après la calligraphie) à manche en ivoire et boules en quartz améthyste (600/800 €), un autel portatif japonais en laque polychrome laissant apparaître une divinité féminine à huit bras (probablement la déesse Kannon) de la fin de l'époque Momoyama (1 500/2 000 €).
mardi 04 mai 2021
mardi 04 mai 2021 - 16:30 - Live
Salle 3 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Millon
« Trois mille six cents fois par heure, la seconde chuchote : souviens-toi », écrivait Charles Baudelaire dans « L'horloge ». Elles ne sont que vingt et une, mais pourraient bien pour certaines faire plus de bruit que d'autres… C'est le cas d'un quantième perpétuel estampillé Patek Philippe (vers 2007) en or blanc, à tri-quantième et phases de lune, mouvement mécanique à remontage automatique, pour lequel il faudra investir 30 000/35 000 €. Une montre de plongée en acier de chez Blancpain « Fifty Fathoms   » avec son cadran mythique « no radiation » (vers 1960), ayant appartenu à un militaire américain qui la porta notamment lors de la guerre du Vietnam, est annoncée à 18 000/20 000 €, tandis qu'un « Tourbillon » (vers 2000) de Bréguet en or jaune, à cadran guilloché avec heure et minutes sur un cadran supérieur et cage du tourbillon visible dans la partie basse – mouvement mécanique à remontage manuel –, nécessitera 18 000/22 000 €. 1 000 à 9 000 € environ seront suffisants ou nécessaires pour décrocher les autres garde-temps signés Oméga, Zénith, Breitling, Rolex ou Audemars-Piguet.
mardi 04 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Millon
Il ne sera pas nécessaire d'attendre bien longtemps pour assister –probablement – à une belle bataille d'enchères : 30 000/40 000 € sont attendus d'une Composition cubiste, plume et encrier de Louis Marcoussis datée 1921, 60 000/80 000 € l'étant d'une toile d'Othon Coubine,  Le Garçon de café,  produite vers 1912. Ces deux œuvres, ainsi qu'un Buste de femme sur fond vert de Georges Kars (3 000/4 000 €), sont conservés dans la descendance de la sculptrice Chana Orloff. L'après-midi étant consacré à l'école de Paris, on suivra un Autoportrait en marin de Zygmunt Menkès, exécuté en 1925 probablement dans le sud de la France, où l'artiste aimait se rendre pour peindre (25 000/30 000 €), un imposant Buveur de vin de Stanislas Eleszkiewicz à la palette de bruns et de blancs (1930, 4 000/6 000 €), ou une vue du Port de Collioure à l'aquarelle de Jean Peské (même estimation). Grâce à Mela Muter, on emboîtera le pas à des Promeneurs au bord du Rhône (vers 1945, 12 000/15 000 €), de Moïse Kisling, on tentera sa chance sur un Portrait de Renée Kisling – épouse de l'artiste – réalisé en 1915, année de leur rencontre (40 000/60 000 €), Jules Pascin réalisant celui d' Hermine David en rose (sa femme) en 1917 (30 000/40 000 €). Deux autres portraits sont encore à signaler : l'un féminin aux accents cubistes par Charles Kvapil, daté 1921 (7 000/8 000 €), l'autre étant un Autoportrait à la palette de 1922 d'Arcadie Lochalow, aux teintes sombres (6 000/8 000 €). Articles avant-vente
Othon Coubine, Kisling, Kremegne et Kikoïne...
Outre Kisling, Kremegne et Kikoïne, on croisera Pascin,Lire la suite
mardi 04 mai 2021 - 14:00 - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Ader
Parmi les œuvres à retenir ici, on a noté une lithographie en couleurs d'Edmund Walker figurant The Great Exhibition of All Nations, 1851 (première Exposition universelle, au Crystal Palace de Londres, 200/300 €), une miniature à transformations de forme octogonale, de l'école anglo-néerlandaise du XVII e  et figurant le Portrait présumé de Charles I er d'Angleterre (dont on pouvait modifier le costume et ainsi nuire au modèle, 600/800 €), ou un panneau de Joos Cornelisz Droogsloot,  Cavaliers à l'entrée d'un village (3 000/5 000 €). D'un certain Leclère (actif vers 1850), une vue du Port de Boulogne  sur sa toile d'origine montre les grands travaux entamés en 1829 afin d'accueillir les navires à vapeur transportant jusqu'à 60 000 voyageurs une dizaine d'années plus tard parmi lesquels de nombreux Britanniques, et la coupole de la cathédrale achevée en 1854 (1 500/2 000 €), et d'Antoinette Cécile Hortense Haudebourg Lescot (épouse de l'architecte Haudebourg, elle travaillera pour la duchesse de Berry), une toile présentée au Salon de 1819,  Le Meunier, son fils et l'âne , revisite la fable de Jean de La Fontaine (3 000/4 000 €). On termine avec un Portrait du comédien Louis Benoit Picard par Pauline Auzou : l'œuvre, réalisée en 1806, montre l'acteur, romancier, poète et dramaturge parisien élu à l'Académie en 1807 et directeur de l'Opéra, entouré de quatre scènes de théâtre, rappel de son surnom de « Petit Molière du XIX e siècle » (2 000/3 000 €).
mardi 04 mai 2021 - 13:30
Salle 14 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Beaussant Lefèvre
mardi 04 mai 2021 - 13:30 - Live
Salle 15 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Thierry de Maigret
mardi 04 mai 2021 - 13:30 - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Euvrard & Fabre
mardi 04 mai 2021 - 13:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Millon
La plus haute marche du podium ne devrait pas échapper à un paravent à six feuilles en laque de Lê Quôc Lôc. Exécuté en 1942, décoré d'un village au milieu d'un paysage luxuriant, il traduit le talent de cet artiste passé par l'école des beaux-arts de Hanoï dans les années 1940. Il nécessitera entre 80 000 et 120 000 €. D'autres paravents l'accompagnent, parmi lesquels celui de Tran Van Ha orné sur une face d'un village au bord d'une rivière, sur l'autre de grues volant près d'une forêt de bambous (6 000/8 000 €), et celui de Nguyen Quang Bâo figurant un retour du marché (même estimation). D'époque XVIII e , une paire de personnages chinois en ivoire figurant le couple d'un empereur et d'une impératrice est annoncé à 15 000/20 000 €, tandis qu'une Scène de marché (encre et aquarelle sur papier) d'un artiste de l'école vietnamienne des beaux arts (XX e siècle) est estimé 12 000/15 000 €. Des grès et des porcelaines sont également inscrits au catalogue. Articles avant-vente
Un paravent de Lê Quôc Lôc de 1942
Exécuté en 1942, ce paravent prouve une nouvelle foisLire la suite
vendredi 30 avril 2021
vendredi 30 avril 2021 - 14:45 - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
Marc Fumaroli, écrivain et professeur au Collège de France, décédé l'an dernier, a marqué son époque par son esprit mordant, sa curiosité pour les lettres bien sûr, mais aussi pour les beaux-arts. Les livres, objets et tableaux dépendant de sa succession composent ce programme. On remarque en particulier une huile sur toile attribuée à Noël-Nicolas Coypel (1690-1734),  Apollon et la sibylle de Cumes , sujet tiré des  Métamorphoses (XIV, 110-153) d'Ovide, où la sibylle demande au dieu de la laisser vivre autant d’années que de grains de sable que sa main peut contenir. Pour cette toile de format ovale (85 x 61,5 cm), il faut compter  8 000/12 000 €. Appartenant à divers, on retient de l'école mexicaine de la Maravilla americana une  Virgen de Guadalupe , vers 1750, huile sur toile (209 x 123 cm) attendue à 60 000/80 000 €. Ce nom fut donné à la Vierge Marie, qui serait apparue en 1531 à Juan Diego Cuauhtlatoatzin, jeune Aztèque converti au catholicisme, sur la colline du Tepeyac à Mexico.   Articles après-vente
Le bon roi en famille
Le musée national du Château de Pau ne pouvait laisser lui échapper cette aquarelle représentant le…Lire la suite
La Vierge, reine du Mexique
Une image de la Madone des années 1750 apparaissaitLire la suite
La succession d’un académicien
Parmi les nombreux souvenirs et peintures ayant appartenuLire la suite
Articles avant-vente
Succession Marc Fumaroli
Parmi de nombreux souvenirs et œuvres ayant appartenuLire la suite
vendredi 30 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Brunel - Dejean de La Bâtie
Articles après-vente
Des fusées dans le ciel de l’estampe
Le panorama était vaste et des plus frais à feuilleter,Lire la suite
vendredi 30 avril 2021 - 13:30
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Coutau-Bégarie
vendredi 30 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 1-7 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75...
Tessier & Sarrou et Associés
Honneur aux arts décoratifs du XX e siècle avec par exemple une paire de suspensions de René Lalique. Pour la période de l'après-guerre, on remarque une table de salle à manger de Jacques Adnet (1900-1984) à plateau en dalle de verre sur structure formant piétement cylindrique en métal, recouverte de cuir noir à piqûre sellier, attaches en laiton doré, vers 1950, estimée 7 000/9 000 €. Pour la sculpture, on peut être séduit par Enigma, vers 1925, sculpture en taille directe sur marbre blanc de Maurice Guiraud Rivière (1881-1947), prisée 8 000/10 000 €, ou par  Virginie , créée en 1968 par Robert Couturier (1905-2008) et ici dans une épreuve en bronze à patine noire, numérotée 2/6, par Susse fondeurs (15 000/20 000 €). Articles après-vente
La Terre est ronde comme une passiflore
René Lalique faisait une nouvelle fois appel à sonLire la suite
Articles avant-vente
Gallé et Lalique, hymne printanier
Hirondelles ou passiflore, à chacun son inspiration… Lire la suite
vendredi 30 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 3 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Gros & Delettrez
En ouverture, on s'intéresse à la numismatique avec par exemple un tétradrachme, orné à l'avers d'un quadrige couronné par la Victoire, et au revers d'un protomé de taureau androcéphale, frappé en Sicile sous Gela (420-415), prisé 500/700 €. Le programme comprend aussi des bijoux à l'image d'une bague ornée d'un saphir de taille coussin pesant 10,33 ct et originaire de Ceylan, entouré de diamants (12 000/15 000 €), d'un bracelet du modèle « Mors » en or d'Hermès (7 500/8 000 €) ou d'une bague « Dôme » en argent émaillé noir ornée d’une citrine par Jean Després (2 000/4 000 €). Parmi les montres, retenons la « Datejust » de Rolex en acier doré, modèle à cadran blanc avec index chiffres romains appliqués pour les heures et chemin de fer pour les minutes, date par guichet à 3 h, mouvement automatique, couronne et fond vissés. Prévoir 9 000/11 000 €.  
jeudi 29 avril 2021
jeudi 29 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Brunel - Dejean de La Bâtie
Cette vente judiciaire se tenant sur deux jours comprend des gravures de Cézanne, Lavinio, Piranesi ou Miró (voir page ??). Un album in-4 o , contenant la suite complète – reliée – des quatre-vingts planches à l'eau-forte et aquatinte de « Los Caprichos » 1799 de Francisco de Goya (1746-1828) est estimé 12 000/15 000 €. Un ensemble est consacré à Edgar Degas (1834-1917) et concerne  Au Louvre : la peinture (Mary Cassatt)  vers 1876 : une eau-forte, pointe-sèche et aquatinte, une épreuve sur vélin fort texturé du tirage effectué sur le cuivre biffé pour Ambroise Vollard, une autre d’un tirage réalisé sur le cuivre biffé habilement dérayé – les traits de biffure passés au brunissoir – et un cuivre héliogravé réalisé d’après cette dernière épreuve (issue du cuivre biffé dérayé), ainsi que d'autres épreuves de divers états des impressions désirées par Vollard. Il faut compter ici environ 3 000/5 000 €.   Articles avant-vente
Panorama de la gravure du XVIe au XXe siècle
D’Andreani et Piranesi à Meryon ou Picasso, les maîtresLire la suite
jeudi 29 avril 2021 - 11:00 - Live
Salle 15 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Christophe Joron Derem
Trois chapitres rythment cette session. Le premier, à 11 h, concerne la numismatique avec par exemple un octodrachme à l'effigie d'Arsinoé II (voir page ??) ou encore un écu à la cravate, 2 e type (écu au jabot), frappé en 1683 à Paris et estimé 6 000/8 000 €. La vente se poursuit avec des bijoux dont une bague ornée d'un diamant « pur » (voir page ??) et un bracelet souple en platine, articulé de six motifs géométriques appliqués de diamants de taille ancienne, vers 1930, attendu autour de 10 000/12 000 €. Un bel ensemble de cachets prend la suite, dont l'un double en argent gravé d'une minerve, la prise en ivoire sculptée en forme de géant aux poignets de force en argent, XIX e siècle, prisé 200250 €.   Articles après-vente
Un diamant navette vers les étoiles
Le rêve est devenu réalité, ce diamant navette d’uneLire la suite
Dans la famille Ptolémée.…
Les acheteurs demandaient le II, le VI ou le VIII,Lire la suite
Articles avant-vente
Culte d’Arsinoé II
Arsinoé  II (vers 316-vers 270  av. J.-C.) se maria trois fois. Elle épouse d’abord Lysimaque, puis…Lire la suite
Le rêve de pureté d'un diamant sans défaut
Avec 14 carats sans le moindre défaut, cette pierreLire la suite
mercredi 28 avril 2021
mercredi 28 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Audap & Associés
Tableaux, sculptures et objets d'art du XX e  siècle sont en lice, avec pour commencer une œuvre d'Édouard Moyse (voir page ??) et une aquarelle de Marin-Marie, reproduite en page ??. On remarque ensuite un haut-relief en marbre blanc d'Alfred Boucher (1850-1934),  Volubilis ou Aux champs, version complète   (55 x 57 cm). Présenté au Salon de 1896, Volubilis est un succès : la critique goûte « avec délices la grâce chaste et la délicatesse ingénue de cette figure en haut relief de jeune fille qui se détache sur un fond de haute futaie, ciselé avec une rare finesse en plein marbre » (François Thiébault-Sisson , Le Salon de 1896 , 1896). Son maître Paul Dubois trouvait dans le Quattrocento son inspiration. Boucher s'affranchit de cette influence en puisant dans le maniérisme. Articles après-vente
Korovine, une si généreuse nature…
L’art moderne célébrait en couleurs les fruits etLire la suite
Moyse de retour parmi les siens
Le musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme faisait uneLire la suite
Articles avant-vente
Ultime hommage
Charcot, «le gentleman des pôles», a possédé quatre navires appelés Pourquoi-pas ? . Le plus célèbre…Lire la suite
Évocation du Grand Sanhédrin
Le peintre Édouard Moyse illustre un moment marquantLire la suite
mercredi 28 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 13 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Mirabaud - Mercier
On est convié à un programme classique dans lequel on remarque par exemple une épreuve en bronze du  Ratapoil  d'après Honoré Daumier (1808-1879), haute de 46 cm et estimée 8 000/10 000 €, un collier en or jaune d'un poids de 49,8 g, prisé 1 200/1 500 €, et un bouddha en bronze doré sino-tibétain, représenté assis en padmasana, attendu à quelque 1 0001 500 €. Terminons par une huile sur toile de Carlo Cherubini (1897-1978),  Femme à la cruche  (55 x 37,8 cm), pour laquelle il faut prévoir 600/800 €.
mercredi 28 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 14 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Crait + Müller
mercredi 28 avril 2021 - 13:00 - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Beaussant Lefèvre , Pescheteau-Badin
Ordres et décorations sont dispersés par deux maisons de vente, Beaussant - Lefèvre et Pescheteau-Badin, cette dernière notamment pour un médaillon du Yunnan (voir page ??). Inscrite sur le procès-verbal de la première, une croix de chevalier de l'ordre de Saint-Michel (voir page ??) voisine avec un bijou de grand aigle du premier type de l'ordre de la Légion d'honneur, époque Empire-Restauration (10 000/12 000 €), un autre de celui du Mérite pour les sciences et les arts, « Pour le Mérite für Wissenschaften und Künste », royaume de Prusse, accordé à Jean-Baptiste Biot en 1850 (5 000/7 000 €), et une torche des jeux Olympqiues d'été de Beijing en 2008 (2 000/2 500 €). Articles après-vente
Diplomatie mondiale d’hier
Les ordres et décorations du monde se mettaient enLire la suite
Articles avant-vente
Cadeau diplomatique
Proposé par Pescheteau-Badin, assisté de M.  Palthey, lors de la vente organisée le mercredi 28 par…Lire la suite
Un scientifique, chevalier de l’ordre de Saint-Michel
Jean-Baptiste Biot figure parmi les porteurs de cetteLire la suite
vendredi 23 avril 2021
vendredi 23 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 3 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Coutau-Bégarie
Les plus nombreux (170 numéros) – et ceux qui devraient recueillir les meilleurs résultats – sont les bijoux, XIX e et XX e . La plupart sont estimés entre quelques centaines d'euros et 8 000/10 000 €, mais 100 000/150 000 € sont avancés d'un collier de chez Van Cleef & Arpels serti de diamants et d'un saphir de Birmanie. Des montres – de col et bracelet – ainsi que des boîtes, étuis, flacons à senteur et autres nécessaires complètent les parures, ainsi qu'un petit ensemble de boucles de souliers en strass et argent de la fin du XVIII e (300 à 500 €). Une vitrine revient à des miniatures XIX e (150 à 600 €), les dernières à de l'orfèvrerie et de l'argenterie (est. 50 à 1 500 €). Articles après-vente
Pureté nacrée
Lors de la vente de bijoux de Coutau-Bégarie (Émeric & Stephen Portier) du 23 avril à Drouot, de nombreux…Lire la suite
Articles avant-vente
Un saphir par Van Cleef & Arpels
Les saphirs de Birmanie sont très prisés des grandsLire la suite
vendredi 23 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Ader
C'est entre 300 et 5 000 € que devraient tomber les coups de marteau d'une vacation récompensant des œuvres de Roland Bierge, Paul Kallos, Herman Braun-Vega, Christo Coetzee, Georgi Daskaloff, Jacques Germain, Natalia Dumitresco, Matti Klarwein, Louis Le Brun, Edgard Pillet, Jean-Pierre Pincemin, Claude Viseux ou Hans Seiler. Un peu plus de deux cents œuvres sur toile et sur papier, abstraites, composent ce panorama international. Articles après-vente
En mosaïque
Programme résolument contemporain chez Ader le vendredi 23 avril à Drouot et pour l’emmener, un acrylique…Lire la suite
vendredi 23 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Tessier & Sarrou et Associés
C'est avec les photos de voiliers que l'on embarque dans cette vente de marine provenant pour l'essentiel de la collection de l'expert disparu le 30 octobre 2020, Bruno Petitcollot (voir  Gazette n° 14, page 12). Suivent des dessins et des aquarelles de yachts ou de navires mixtes (Antoine et Frédéric Roux, Joseph Pellegrin, Édouard Adam, Antonio De Simone, écoles du nord et française XIX e , etc.). Écho de l'exposition qui ouvrira prochainement ses portes "Tempêtes et naufrages. De Vernet à Courbet" au musée de la Vie romantique à Paris, une Scène de naufrage, 1856 d'Eugène Isabey est attendue à 10 000/15 000 € tandis qu'un Bateau dans la tempête de 1878 par Jean-Baptiste Durand-Brager est annoncé à 1 000/2 000 €. S'il est un artiste qui avait les faveurs de Bruno Petitcollot, c'est Marin-Marie (1901-1987). Une quinzaine de portraits de bateaux (voiliers, navires militaires, remorqueurs et paquebots) pourraient ici trouver preneur entre 300 et 30 000 €. Au chapitre des instruments de navigation, l'essentiel est là entre cadrans solaires, octants, lunettes de table, télescope à réflexion, sphère armillaire, sifflets de bosco, cadran polyédrique en bois, laiton et papiers gravés (est. 300 à 3 000 €). Un ensemble de trois sphères de Claude-Félix Delamarche datées 1821 est espéré à 15 000/18 000 €, une maquette en ivoire gréée et partiellement voilée, armée de 42 canons (travail dieppois début XIX e ) à 4 000/6 000 €, un chronomètre de marine d'Henri Motel (vers 1825) à 15 000/20 000 €. Une même fourchette d'estimation est annoncée sur une grande maquette d'armateur du cargo Asie (307 x 114 x 59 cm) lancé en 1914 à Dunkerque, en bois et métal, construite pour la compagnie de navigation des Chargeurs réunis. Articles après-vente
Un expert en marine prenait la mer
L’arrivée des collections de Bruno Petitcollot recevaitLire la suite
Articles avant-vente
Collection Bruno Petitcollot, l'invitation au voyage
Le 23 avril prochain, les amateurs ont rendez-vousLire la suite
vendredi 23 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Drouot Estimations
jeudi 22 avril 2021
jeudi 22 avril 2021 - 14:15 - Live
Salle 15 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Chochon-Barré et Allardi
jeudi 22 avril 2021 - 11:00 - Live
Salle 14 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Audap & Associés
jeudi 22 avril 2021 - 11:00 - Live
Salle 10-16 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - ...
Copages Auction Paris
vendredi 16 avril 2021
vendredi 16 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 11 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Drouot Estimations
vendredi 16 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Mirabaud - Mercier
Les amateurs de feuilles anciennes tenteront leur chance sur une sanguine et rehauts de craie blanche de Jean-Baptiste-Marie Pierre figurant une Femme agenouillée de dos, avec un drapé (œuvre préparatoire à l'une des figures de L'Enlèvement d'Europe anciennement conservé au musée d'Arras et détruit pendant la Première Guerre mondiale, 5 000/6 000 €), ceux d'œuvres modernes sur un ensemble de dessins à l'encre de Chine et l'aquarelle de Walter Spies à sujets d'insectes et d'oiseaux (est. 600/800 € chacun). Œuvre d'un suiveur du Maître des demi-figures, une Adoration de l'Enfant vers 1600 est espérée à 3 000/4 000 €, tandis qu'une luxuriante composition de Jan Pauwel Gillemans,  Fruits, perroquet et chien près d'une architecture avec des sculptures dans des niches nécessitera 12 000/15 000 €. Enfin, tandis qu'un Portrait en pied de Louis XIII enfant d'un suiveur de Frans Pourbus le Jeune (école française du XVII e siècle) est annoncé à 6 000/8 000 €, et un vase double gourde en porcelaine bleu blanc d'époque Wanli à décor de grues et de personnages dans des réserves sur fond d'écailles pourrait trouver preneur à hauteur de 4 000/6 000 €, il pourrait en coûter 30 000/50 000 € d'une tête grandeur nature de jeune homme (guerrier ou héros) aux cheveux bouclés, en marbre blanc, travail romain exécuté au I er siècle, probablement d'après un original hellénistique. Articles après-vente
Jean-Baptiste-Marie Pierre pour un tableau disparu
Une feuille de Jean-Baptiste-Marie Pierre, préparatoireLire la suite
Articles avant-vente
Faune indonésienne
Cette Étude de Chinemses phalangodiadase à l’encre de Chine et à l’aquarelle (22  x  36,5  cm) est légendée,…Lire la suite
vendredi 16 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Ader
Le lever de rideau revient à une grande toile (350 x 496 cm) de J. L'Allouette, prêtre et peintre amateur, intitulée Les Martyrs de l'Ouganda , illustrant le sort réservé à des jeunes gens – anglicans et catholiques – qui en 1885-1886 périrent pour avoir refuser de renier la foi chrétienne (5 000/8 000 €). Sans transition, on poursuit avec une vue de La Seine à Paris, 1893 par Henri-Jacques Evenepoel, exposée à la rétrospective de l'artiste à la galerie Georges Giroux à Bruxelles en 1932 (5 000/6 000 €), une vue nocturne de l' Entrée du métro place du Trocadéro, 1908 sous le pinceau d'Amédée-Julien Marcel-Clément (8 000/10 000 €), une grande (76 x 113 cm) et séduisante toile d'Angel Garavilla(1906-1961),  Famille basque sur le port de Lekeito (3 000/5 000 €). Des œuvres de Georges Rohner, Alexandre Sasha Garbell, Théo Tobiasse et Georges Terzian ou encore Charles Dufresne les accompagnent. Articles après-vente
Animation colorée !
Voir les Parisiens de la rue Mouffetard (place Saint-Médard, Paris 5 e ) aussi affairés et vivants nous…Lire la suite
Articles avant-vente
En pays bantou
Exécutée vers 1886, cette grande toile (350  x  496  cm), Les Martyrs de l’Ouganda , signée J. L’Allouette…Lire la suite
vendredi 16 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Farrando
Articles après-vente
Même anonyme, l'érotisme séduit...
Si les daguerréotypes sont rares, les plus sensuelsLire la suite
vendredi 16 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 7 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Gros & Delettrez
C'est aux amateurs d'éventails plus que de bijoux peut-être que s'adresse le numéro 9 de la vacation : il s'agit d'un éventail du joaillier Frédéric Boucheron de la fin XIX e , la feuille en dentelle aux fuseaux à décor de bouquets de fleurs doublée de satin crème, la monture en écaille brune rehaussé du chiffre AD serti de diamants taillés en rose (2 000/2 200 €). De René Boivin, on a noté un bracelet souple vers 1940, en or jaune à décor ajouré, orné d'une perle d'or (4 000/6 000 €) de Jean Després. Plusieurs bijoux modernistes, dont une parure (collier et bracelet) à décor de boules d'ivoire alternées de boules d'argent (25 000/35 000 €) et une broche plaque en argent et or jaune ornée de corail épaulée de godrons et plaques d'agate bleues (10 000/15 000 €). Deux belles batailles d'enchères enfin sont prévues, l'une à 60 000/80 000 €, l'autre à 150 000/200 000 € pour des bijoux contemporains : une paire de pendants d'oreilles de JAR composés d'une chute de perles de corail surmontées de deux cercles en diamants et un collier du soir (à transformation) Médicis de la maison Mellerio, composé de fleurs de lys serties de diamants (pièce unique de 2013). Articles après-vente
Joël Arthur Rosenthal, dit JAR
JAR, le plus secret des joailliers américains installéLire la suite
Articles avant-vente
Tradition et modernité avec JAR et Mellerio
Les amateurs retenant leur souffle jusqu’en milieuLire la suite
vendredi 16 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 3 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Paris Enchères - Collin du Bocage
Prévoyez quelques dizaines d'euros à 30 000/35 000 € pour repartir avec des bijoux, fin XIX e et modernes, ornés de pierres précieuses ou ornementales, des stylos, des briquets, des montres, de l'orfèvrerie et des objets de charme (boîtes de beauté, étuis à cigarettes, œufs de Pâques, nécessaires à couture, étuis à cartes, coupes en argent, coupe-papier, cachets, miniatures, etc.).
vendredi 16 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 15 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Pestel-Debord
vendredi 16 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Beaussant Lefèvre
Exécutée au début du XX e siècle, une paire de statuettes de grues en bronze doré et émaux cloisonnés, debout sur un rocher, tenant dans leur bec une branche de prunus formant candélabres, est le lot le plus attendu de cette séance, il est estimé 10 000/15 000 €. Une enchère à hauteur de 5 000/6 000 € en revanche est espérée tant pour une paire de coqs en porcelaine d'Arita d'époque XVII e que pour un grand rocher en jadéite céladon teinté vert (XX e siècle), sculpté de lettrés et de pêcheurs dans un paysage lacustre et montagneux ou encore un grand écran formant miroir (Chine, XVIII e -XIX e ) en bois de hongmu sculpté de perles, frises de grecques et symboles bouddhiques et shi shi jouant avec la balle enrubannée. Articles après-vente
Bien bagués
Lors de la vente d’art d’Asie du vendredi 16  avril à Drouot, dirigée par Beaussant Lefèvre (cabinet…Lire la suite
Articles avant-vente
Coqs nippons
5  000/6  000  €, c’est la somme à prévoir vendredi 16, salle 2 à Drouot chez Beaussant Lefèvre (cabinet…Lire la suite
vendredi 16 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 16 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Blanchet & Associés
Un petit ensemble de monnaies d'or françaises essentiellement vendues sur désignation (est. 500 à 2 500 €) ouvre la séance, de l'art contemporain et des tapis d'Orient referment la marche. L'intervalle est ponctué de bijoux anciens et modernes emmenés par une bague en platine sertie d'un diamant demi-taille (9,58 ct) pour laquelle 30 000/40 000 € sont demandés, d'un ensemble de montres – de gousset mais surtout bracelets – des années 1930 à nos jours et de pendulettes, de dessins et tableaux anciens et XIX e , d'orfèvrerie, d'objets d'Orient et d'Extrême-Orient. Ici, il en coûtera 8 000/10 000 € d'une coupe libatoire XVIII e en corne de rhinocéros de couleur foncée, à décor de croisillons, grecques et chilong. Les objets d'art et le mobilier sont des XVIII e , XIX e et XX e siècles (est. 60 à 3 000 €).
vendredi 16 avril 2021 - 13:30 - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Euvrard & Fabre
Aux tableaux de l'école française XIX e succèdent notamment une piéta en faïence polychrome dans un encadrement cintré, travail italien XIX e d'après un modèle de Benedetto Buglioni (3 000/4 000 €), un guéridon italien et XIX e également, à plateau de marbre noir décoré de sept vues des principaux monuments de Rome en micromosaïque soulignés d'un liseret de malachite (1 800/2 200 €), des faïences (européennes) et de l'argenterie. Le Japon est à l'honneur avec des figurines en ivoire, un tanto d'époque XIX e (6 000/8 000 €), des casques de samouraïs (est. 2 000/3 000 €), des porcelaines de Satsuma, et un bel ensemble de bols à thé en grès (est. 150 à 600 €). Une tête de Marianne en acier découpé (1/8) du graffeur C215 est espérée à 3 000/4 000 €. Articles après-vente
La Chine frappait trois coups
Outsider lors de cette vente complète de plusieursLire la suite
Articles avant-vente
Arme japonaise
Espéré entre 6  000 et 8  000  € ce tanto wakizashi, à lame à gorges (l.  36,2  cm), d’époque XIX e…Lire la suite
jeudi 15 avril 2021
jeudi 15 avril 2021 - 14:00 - Live
Salle 9 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Binoche et Giquello
L'après-midi se partage entre arts graphiques (dont un ensemble d'estampes) et arts décoratifs du XX e où la plus haute marche du podium est espérée pour une œuvre sur papier de Marc Chagall de 1980 (180 000/250 000 €). À ses côtés on signalera du mobilier de Carlo Bugatti et une suspension de Bellery-Desfontaines provenant de l'atelier d'Henri Martin, une lampe de table de Jacques-Émile Ruhlmann (40 000/60 000 €), une taille directe en noyer de Jean Lambert-Rucki, Confidence (pièce unique, vers 1923-1925, 20 000/30 000 €), sans omettre un ensemble de meubles de Pierre Jeanneret. Articles après-vente
Marc Chagall et Jacques-Émile Ruhlmann
Marc Chagall, pour la peinture, et Jacques-Émile Ruhlmann,Lire la suite
Articles avant-vente
Pour l’amour des arts avec Chagall, Rotella, Bugatti...
Rotella, Bugatti, Ruhlmann, Zadkine ou Chagall… lesLire la suite
jeudi 15 avril 2021 - 11:15 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Jean-Marc Delvaux
Prévue le 30 mars, cette dispersion débute avec des objets d'Extrême-Orient, dont de nombreuses porcelaines de Chine et des inrô du Japon, cédés le matin. Leur succèdent des dessins d'Alfred Dehodencq, un Bord de rivière par Camille Delpy (1 500/2 000 €), une toile de Marie Bracquemond,  Sur la terrasse à Sèvres (800/1 200 €), Une jeune fille dans un jardin de Georges Massias (1 400/1 600 €), une toile de 1927 de Luc-Albert Moreau,  La Terrasse, les objets abandonnés (1 200/1 500 €), un Paysage des Landes signé Jean-Roger Sourgen (2 000/3 000 €), mais surtout une aquarelle de Marin-Marie,  Harcouët pour laquelle 20 000/25 000 € sont demandés (voir Gazette n° 12, page 53). On surveillera ensuite des armes de marine, une table de dessinateur en acajou à plateau mobile fin XIX e (600/1 000 €), un Amour agenouillé jouant avec un papillon en bronze d'Antoine-Denis Chaudet (5 500/6 000 €), et une suite de quinze assiettes dites "Botaniques" en faïence polychrome, attribuées à la fabrique de Porquier (3 000/5 000 €). Articles après-vente
L’Harcouët de Marin-Marie, coureur des mers
L’Harcouët, l’un des voiliers de Marin-Marie, traçaitLire la suite
Articles avant-vente
Bleu marine
C’est autour de 20  000/25  000  € qu’est espérée mardi 30, salle 1-7 à Drouot chez Jean-Marc Delvaux…Lire la suite