Le lever de rideau revient à une petite collection de sabres japonais, à laquelle succèdent des costumes, textiles et accessoires chinois emmenés par une armure de parade de général en soie et velours d’époque XIX e (5 000/8 000 €). On poursuit avec des peintures dont un rouleau horizontal sur papier attribué à Fu Baoshi (1904-1965) figurant des musiciennes et des dames de qualité sur fond de paysages (20 000/25 000 €). Place aux porcelaines ensuite. Un vase de forme cornet en porcelaine émaillée céladon d’époque Kangxi à décor bleu et rouge de cuivre d’un pin sous lequel chemine un lettré chevauchant un daim devrait trouver preneur à 6 000/8 000 €, un modèle à panse carrée de la période Yongzheng orné de fleurs de volubilis est attendu à 20 000/30 000 €, un grand vase, dans le goût Qianlong, émaillé polychrome, à décor de fleurs de lotus sur fond rose requerra 20 000/30 000 €. Une paire de coupes circulaires enfin, ornée sur l’aile des dragons sur fond de vaguelettes de la période Qianlong, devrait être disputée entre 3 000 et 6 000 €. Articles après-vente
Un vase Yongzheng au sommet
Gloire du matin pour un vase en porcelaine bleu etLire la suite
Articles avant-vente
L’habit ne fait pas le moine
Si les robes apparaissent fréquemment sur le marché, plus rares sont les vêtements comme cette armure…Lire la suite
279 Résultats