Cette vacations se déploie en quatre chapitres, tous bien sûr sur le thème du militaria. Les regards, et donc les enchères, se tourneront du côté des cimaises en début de séance où se côtoient tableaux, gravures, aquarelles, dessins, XIX e pour l'essentiel, emmenées par une grande miniature portant la signature apocryphe d'Isabey figurant Napoléon en uniforme des grenadiers à pied, portant les insignes de la Légion d'honneur et de la Couronne de fer . Elle est estimée 4 000/5 000 € et a appartenu à la famille du Bon Lejéas. Des souvenirs et autres objets, on a retenu un service en cristal taillé (cinq pièces) à la Légion d'honneur de l'époque de la monarchie de Juillet (1 200/1 500 €). Les armes à feu précèdent les armes blanches, les fusils et les carabines de chasse de tir (est. 120 à 3 000 €). Rien que de très classique parmi les odres de chevalerie et les décorations, françaises et étrangères – Colombie, Espagne, Cambodge, Autriche, Grande-Bretagne, Italie, Pologne, Tunisie, Portugal (est. 60 à 1 000 €). Quelques objets de franc-maçonnerie, uniformes et équipements, concluent la dispersion.   Articles après-vente
Ordre féminin
En 1755, par lettres patentes du mois de janvier, Louis  XV accorde aux chanoinesses d’Alix la permission…Lire la suite
349 Résultats
Résultat : Non Communiqué