mercredi 29 mai 2019 - 14:00 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Oger - Blanchet , Mathias - Bournazel
Si quelques verreries, objets et meubles composent la partie des arts décoratifs du XX e en fin d’après-midi, c’est aux tableaux modernes que sont attendues les plus belles batailles d’enchères. Il faudra ainsi prévoir de lever la main entre 80 000 et 120 000 € pour espérer repartir avec une Nature morte aux vases , de 1928, signée Fernand Léger, 60 000/80 000 € si l’on se déplace pour une toile des années 1920 également, de Jean Metzinger, Village sous l’orage . Comme son ami Léger, l’artiste aime travailler par séries. Notre tableau s’inscrit dans un corpus de Vues de villages avec des arbres qui s’étend de 1919 à 1921, reconnaissable par ses formes simplifiées, ses tonalités sourdes, ses compositions structurées par les murs, les toits et la végétation, dont les maisons occupent le centre. Exception faite de notre tableau dont le bosquet est flanqué d’habitations. Citons encore trois collages de Kurt Schwitters (20 000/30 000 € chacun), une pièce unique, en bois et Plexiglas d’Arman intitulée Satisfaite et figurant une Vénus laissant transparaître des dizaines d’attributs masculins (8 000/12 000 €) et une sculpture en laiton et acier (pièce unique) de Philippe Hiquily, Rocking chair , pour laquelle l’amateur devra s’engager à 35 000/40 000 €. Articles après-vente
Les rythmes contrastés de Fernand Léger
Lorsque le peintre réinvente le thème séculaire deLire la suite
Articles avant-vente
Qui se ressemble s’assemble
White Square, 1947 (15,6  x  10,8  cm) de Kurt SchwittersLire la suite
L’objet et la couleur pure
Cette Nature morte aux vases a appartenu à la galerieLire la suite
276 Résultats