Les premiers coups de marteau récompenseront des gravures anciennes et modernes (dont certaines de Piranèse et de Marie Laurencin). On devrait adjuger autour de 10 000/15 000 € un panneau de chêne d’Abraham Govaerts, Paysage de forêt avec Diane et ses nymphes , autour de 8 000/10 000 € un tableau de l’école flamande XVII e de l’entourage de David Teniers II, Dentiste et son patient dans un intérieur , autour de 3 000/4 000 € une miniature sur ivoire de Jean-Baptiste-Jacques Augustin représentant une Fillette coiffée d’un voile. Une centaine à 800 €,  telle est la fourchette d’estimations annoncée sur les dessins de Louis Hayet provenant de la collection de Régine et Guy Dulon, 5 000/6 000 € en revanche étant demandés d’un Paysage à la cabane (vers 1891-1892) de l’artiste, 4 000/6 000 € d’un Paysage du Roussillon de Léon Detroy. La conclusion du chapitre des tableaux modernes revient à une gouache d’Ossip Zadkine, Verts pâturages et à un Portrait de jeune femme à la blouse blanche de Moïse Kisling, estimés respectivement 6 000/8 000 € et 20 000/25 000 €. Des vitrines sortiront notamment un service de platerie en argent d'Odiot dans un coffret de chêne en forme (7 000/10 000 €), des netsuke en ivoire d’époque Edo, une Vierge de pitié en pierre sculpté polychrome – travail bourguignon du milieu XV e – (5 000/7 000 €), un petit plateau ovale en écaille incrusté de nacre et piqué d’or, travail napolitain début XVIII e (3 000/4 000 €). Articles après-vente
Stèle bouddhiste
Un bouddha sculpté en Chine dans le grés en 1832.Lire la suite
Articles avant-vente
Portrait de femme
Peintre, miniaturiste, émailleur  : Jean-Baptiste-Jacques Augustin (1759-1832) a souvent affirmé n’avoir…Lire la suite
265 Résultats