vendredi 12 avril 2019 - 14:30 - Live
Salle 9 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Aguttes
Pour ce vingtième opus consacré aux peintres d’Asie, 180 œuvres, sur toile ou sur papier, sont inscrites au catalogue. Si le lever de rideau revient à quelques œuvres de Léonard Foujita et Toshio Bando, l’essentiel revient bien sûr aux artistes chinois et vietnamiens. La plus haute marche du podium pourrait une fois encore revenir à une encre et couleurs sur papier connue des amateurs, de Lin Fengmian, Lotus , pour laquelle 200 000/300 000 € sont espérés. Le chapitre suivant revient à des artistes de l’École des beaux-arts d’Indochine et commence avec une toile de son fondateur, Victor Tardieu, de 1904, représentant Le Port de Liverpool (20 000/30 000 €). On poursuit avec une encre de Luong Xuan Nhi, L’Atelier de broderie (50 000/80 000 €), une toile de Nguyen Nam Son, Le Vieux du village de Kim Liên, 1926 (100 000/150 000 €), des bouquets de fleurs de Lé Phô, une Scène de village et le Portrait d’une jeune Indochinoise de Joseph Inguimberty (30 000/50 000 € et 4 000/6 000 €). Pas moins de 130 laques, encres sur soie et dessins d’études d’Alix Aymé prennent le relais, dont de nombreux portraits estimés quelques centaines d’euros. Comptez en revanche 50 000/80 000 € pour un paravent en laque de Femmes alanguies . Articles après-vente
Alanguie, l’Indochine se réveille pour broder deux records mondiaux
Cette oeuvre de Luong Xuan Nhi  décrochait un recordLire la suite
Articles avant-vente
Alix Aymé dans l’intimité de ses modèles
Pas moins de centre trente-cinq œuvres d’Alix Aymé prennent ici le chemin des enchères. De nombreuses…Lire la suite
210 Résultats
Résultat : Non Communiqué