jeudi 04 avril 2019 - 14:00 - Live
Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Ader , Les Collections Aristophil
Le grand héros de ces feuillets est bien évidemment Napoléon qui occupe largement les pages centrales de cette première partie d'après-midi. Ainsi, 100 000/120 000 € sont espérés d'une superbe lettre d'amour du général Bonaparte pendant la campagne d'Italie, se plaignant de ne pas recevoir de lettres de Joséphine, son épouse depuis quelques semaines, mais évoquant les nuits voluptueuses passées ensemble, tout comme d'une autre missive à celle-ci, au soir de son entrée victorieuse à Milan, mais qui attend avec impatience la jeune femme. 100 000/120 000 € sont encore demandés d'une troisième et précieuse lettre de Napoléon à Joséphine (21 juillet 1804), racontant avec romantisme une tempête à Boulogne, où la flotte fut en péril et 29 marins périrent. Une rarissime lettre en anglais de l'Empereur à Sainte-Hélène, alors qu'il apprenait avec Las Cases la langue de ses geôliers (9 mars 1816), devrait trouver preneur à 40 000/50 000 €, un ensemble de dictées et de notes de travail de Napoléon au général Bertrand pour l'élaboration d'un ouvrage sur l'art militaire, abondamment corrigé et en partie inédit à 80 000/100 000 €. Il en coûtera 150 000/200 000 € en revanche du manuscrit du seul roman écrit par Jean-Paul Marat, Les Avantures du jeune conte Potowski , 15 000/20 000 € d'un ensemble de lettres de cantinières illustrées de vignettes, des années 1806 à 1874. Articles avant-vente
Récits de conscrits
S’il est rare de voir de la couleur dans des lettres du premier Empire, il est d’autant plus inhabituel…Lire la suite
Collection Aristophil : Marat, révolutionnaire sentimental
L’histoire a retenu de Jean-Paul Marat l’image du pamphlétaire et révolutionnaire assassiné dans sa…Lire la suite
203 Résultats