vendredi 29 mars 2019 - 14:00 - Live
Salle 6 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Ader
Chronologie oblige, les dessins anciens passent en premier emmenés par une composition attribuée à Taddeo Zuccaro mettant en scène Jules III restituant le duché de Parme à Octave Farnese (18 000/20 000 €), divers projets architecturaux XVIII e , une Chasse aux lions du baron Gros (20 000/30 000 €). Trois aquarelles d’Aloys Zötl, du XIX e et à sujets animaliers bien sûr figurent en bonne place : un singe (60 000/80 000 €, voir couverture Gazette n° 10, page 6), un cheval (40 000/60 000 €) et des poissons (5 000/8 000 €). On quitte ce sympathique bestiaire pour une figure de Moissonneur de Léon-Auguste Lhermitte, esquisse préparatoire au tableau de 1882, conservée au musée d’Orsay, La Paye des moissonneurs (15 000/20 000 €), celle d’une Élégante (aquarelle) par Giovanni Boldini à rapprocher du portrait de Dora di Rudini (5 000/6 000 €), sans omettre une vue du chenal du Havre avec ses trois-mâts à l’aquarelle, signée Johan Barthold Jongkind (8 000/12 000 €). Au moment où la maison de la culture du Japon accueille une exposition de Léonard Tsuguharu Foujita (1886-1968), deux feuilles du maître nippon installé à Paris sont proposées : une mine de plomb et estompe des années 1927, Les Deux Amies (40 000/60 000 €) et une encre et aquarelle de Paris, la rue Vandamme (25 000/30 000 €). Articles après-vente
Le dessin à Drouot : une semaine enlevée ! Sous le regard d’un singe, les œuvres anciennes prenaient le large
Les œuvres choisies résonnaient avec l’actualité muséale en cours ou à venir. Celle d’Henri  II tout…Lire la suite
Articles avant-vente
Antoine-Jean Gros dans la fosse aux lions
Notre dessin porte la même fougue et la même énergie qu’une autre feuille plume, encre brune et lavis…Lire la suite
Fantastique bestiaire d’Aloys Zötl
Le 19  décembre 1955, un amateur assidu de l’HôtelLire la suite
299 Résultats