vendredi 08 mars 2019 - 14:00 - Live
Salle 1-7 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot -...
Gros & Delettrez
Les deux plus belles batailles d'enchères, 60 000/80 000 € et 200 000/300 000 €, sont attendues pour deux verreries d'Émile Gallé : un vase en marqueterie à motif de papillons, des années 1900, et un curieux dragon formant pot couvert en cristal soufflé-moulé et faïence émaillée, modèle créé avant 1895. 10 000/12 000 € sont espérés d'une lampe de Victor Horta à piétement végétal en bronze – à patine verte et dorée – enserrant une tulipe en verre opalescent, 20 000 € environ successivement de deux sculptures chryséléphantines de Demeter Chiparus,  Danseuse russe et Les Amis de toujours , et 12 000/15 000 € d'une tête à visage androgyne africanisant du Japonais Seizo Sugawara, des années 1920. De la même époque, une table de salle à manger en noyer à décor géométrique marqueté de Paul Huillard est attendue à 4 000/6 000 €, tandis qu'un meuble-bibliothèque en merisier à caisson cubique, de Maxime Old, pourrait trouver 6 000/8 000 €. Un ensemble de pièces de celui-ci est présenté ainsi que des œuvres du lissier Jean Picart Le Doux, dont une tapisserie en laine (1/8, tissée à l'atelier Pinton à Aubusson),  L'Homme et la musique , nécessitera 13 000/15 000 €. Des résultats autour de 10 000/15 000 € sont espérés tant d'un Renard assis et d'un Canard aux ailes déployées  – en argent et vermeil – de Mario Buccellati que d'une suspension en laiton martelé (1/8) de Philippe Hiquily, 15 000/18 000 € d'un exemplaire (édition limitée Bedding) du fauteuil Tapis volant en teck et tissu d'Ettore Sottsass et 4 000/6 000 € du celui iconique d'Alessandro Mendini (1931-2019),  Proust . Articles après-vente
Un Japonais peut en cacher un autre
Le surprenant Dragon héraldique d’Émile Gallé objet d’un encadré page  41 de la Gazette n o   8 du 1…Lire la suite
Articles avant-vente
Dans l’œil du dragon
Maître de l’art nouveau et chef de file de l’école de Nancy, Émile Gallé a pris une large part à la…Lire la suite
106 Résultats