lundi 21 octobre 2019 - 14:00 - Live
Salle 4 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - ...
Lucien Paris
Des cailloux comme s’il en pleuvait… Mais pas n’importe lesquels ! C’est l’occasion ou jamais de commencer une collection de météorites ou de tenter de décrocher la perle rare venant compléter celles que l’on a déjà. Les plus modestes sont estimées quelques centaines d’euros, mais pour quelques autres, les batailles d’enchères pourraient être acharnées. L’une d’entre elles, de type Golden pallasite (1 200 kg), en raison de sa patine dorée et l’éclat de ses olivines polies par le vent de sable, est attendue à  hauteur de 50 000/80 000 €. Tout comme une météorite lunaire ayant conservé une partie de sa croûte de fusion verte (467 kg), 30 000/50 000 € étant demandés d’une sidérite octaédrite (157 kg) mise au jour en 1968 par un agriculteur qui labourait un champ à Saint-Aubin (Aube,) mais reconnue comme météorite en 2002. La plus haute marche du podium pourrait accueillir la légendaire sidérite (364 kg) de Mont-Dieu dans les Ardennes de Jean-Luc Billard. Elle est espérée entre 80 000 et 120 000 €. Cinquantenaire des premiers pas sur la Lune oblige, cette dernière est à l’honneur elle aussi. On a relevé une page de carte lunaire utilisée par Apollo XIII pour son voyage, signée par James Lovell et Fred Haise (5 000/5 500 €), diverses épreuves des premiers pas de Buzz Aldrin et Neil Armstrong en 1969 (est. 600 à 12 000 €), un tirage chromogénique d’époque (sur papier Kodak) de la planète Saturne réalisée par l’homme le 1 er septembre 1979, alors que la sonde spatiale Pioneer II s’approche de celle-ci (20 000/40 000 €). 11 000/12 000 € enfin sont avancés d’une photographie aux rayons X des bottes de Neil Armstrong (Apollo II), prise le 7 juillet 1969, quelques jours avant l’exploit lunaire… Articles après-vente
Objectif Terre 
Une pluie de météorites entrait dans l’atmosphèreLire la suite
Articles avant-vente
Ciel, une météorite !
Pour ce gros caillou ardennais qui a défrayé la chroniqueLire la suite
231 Résultats