lundi 10 décembre 2018 - 14:00 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Aguttes
Quelques vedettes dominent cet après-midi consacré aux arts d'Asie. Un curieux brûle-parfum tout d'abord de la fin de la dynastie Ming (XVI e -XVII e siècle) en bronze partiellement doré, porté par deux personnages en armure et casqués, pour lequel 30 000/40 000 € sont demandés, un vase en émaux cloisonnés polychromes et bronze doré d'époque Jingtai ensuite, estimé 60 000/80 000 € (voir couverture de cette Gazette ). Impressionnant par ses dimensions (115 cm), une sculpture en fonte de fer d'un eunuque de l'entourage impérial, assis, vêtu de la robe de la fonction d'époque Jiajing pourrait être disputée au-delà de ses estimations à 40 000/60 000 €. Tout comme un vase couvert en jade blanc d'époque Qianlong assorti de la même fourchette d'estimations. Les objets en jade – coupes ou statuettes – sont nombreux d'ailleurs dans cette dispersion. Ils sont estimés à partir de quelques centaines d'euros. Une robe vietnamienne fin XIX e en gaze de soie jaune à décor brodé aux fils d'or et de soie polychromes (18 000/25 000 €) précède le chapitre des objets du Japon. Articles après-vente
Les merveilleux de Chine : dragon et phénix au sommet
L’adage affirmant que s’«il y a un prix pour l’or, le jade lui est hors de prix» n’a de nouveau pas…Lire la suite
Articles avant-vente
L’aller et retour des émaux cloisonnés
Peu de techniques étrangères ont été adoptées parLire la suite
301 Résultats