La moitié des quelque 300 lots concerne l'Asie. Si les amateurs de porcelaine surveilleront une paire de bols chinois en porcelaine du tournant du XIX e siècle, ornés de fleurs et de chauves-souris, accompagnés de leurs supports (12 000/15 000 €), netsuke et okimono seront accessibles à toutes les bourses. Pittoresque encore avec une pendule "au jardinier" du XIX e siècle, qui égrènera les heures de concert avec un modèle naturaliste attribué à Louis Majorelle (autour de 1 750 € chacune). Concentrées sur leur table astronomique, abritant un cadran signé Friedel à Strasbourg, deux jeunes femmes ne verront pas le temps passer (3 000/4 000 €). Articles après-vente
Bouquetière fleurie
Bien que réparée au col et restaurée à l’émail, cette bouquetière chinoise était bataillée jusqu’à 33 125 €…Lire la suite
275 Résultats