facebook
Gazette Drouot logo print

tableaux impressionnistes et modernes

vendredi 16 novembre 2018 - 14:00 - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009

Ader

tableaux impressionnistes et modernes
Deux tableaux devraient se disputer le podium à hauteur de 60 000/80 000 € : une toile d’avant 1904 d’Henri Martin, Le Trimardeur et une Vue de Moret-sur-Loing de 1932, signée Gustave Loiseau, à la touche croisée. Les amateurs d’œuvres d’Armand Guillaumin pourront se laisser tenter par un séduisant paysage de la Creuse de 1894, Ravin de la sedelle à La Folie , Crozant (30 000/40 000 €) et une flamboyante Nature morte aux chrysanthèmes des années 1885 (25 000/30 000 €). Il en coûtera en revanche 8 000/12 000 € d’une toile de Léo Gausson, Ferme , 1909, ayant appartenu à Sidonie Charpentier, fille du sculpteur Alexandre Charpentier, et restée dans sa descendance, 4 000/6 000 € d’un paysage de l’artiste de l’école de Rouen, Pierre Dumont, Bateau sur la mer à Varengeville (vers 1905), 8 000/10 000 € d’une toile d’Albert André de 1902, Le Verger . De Gustave Loiseau, un Effet de neige à Chaponval, Pontoise de 1905 nécessitera de s’engager à 15 000/20 000 €. Sous le pinceau de Moïse Kisling, un Portrait d’Adolphe Basler, 1914 – son premier marchand d’art, rencontré à Céret en 1912, également critique et collectionneur – représenté décontracté, est attendu à 30 000/40 000 €. Un résultat autour de 20 000/30 000 € pourrait accueillir tant une toile de ce dernier, La Provençale ou Portrait de la mère de Renée Kisling , de 1923, qu’un Nu allongé en terre cuite de Pablo Curatella Manes (modèle créé en 1924). Articles après-vente
Kisling avant Kisling
Du peintre Moïse Kisling (1891-1953), installé à Montparnasse en 1910 après avoir quitté sa Cracovie…Lire la suite
tableaux impressionnistes et modernes
37 Résultats
Liste Galerie