vendredi 21 septembre 2018 - 14:00 - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
De Baecque et Associés , Lynda Trouvé
Le début de la dispersion met à l'honneur la muse de nombreux artistes, Kiki de Montparnasse, et le Paris des années 1930. Des sculptures de Marie Vassilief côtoient une aquarelle de Kees Van Dongen, des manuscrits de Guillaume Apollinaire, un Paysage de Kérity daté 1927 de Louis Marcoussis (en couverture de cette Gazette ), des œuvres sur papier de Kupka, des bronzes de Jacques Lipchitz, une vingtaine de toiles (nymphes, paysages de Bretagne et de Creuse) d'Henri Charrier (est. 150 à 800 €). Sans transition, on passe à quelques accessoires et bijoux de mode, à de l'art déco dont un tabouret en acier tubulaire de Pierre Chareau (5 000/8 000 €). Tout aussi intéressante, la seconde partie d'après-midi revient à des arts d'Afrique et d'Océanie, certains ayant figuré dans la collection Pierre et Claude Vérité, comme un serpent et un tambour baga (Guinée, chacun 5 000/8 000 €), un masque ligbi (20 000/30 000 €), une canne sénoufo (3 000/5 000 €). Plusieurs marionnettes bozo du Mali, figurant des têtes d'oiseau et des masques bambara, complètent ce périple sur le continent noir.
225 Résultats
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué
Résultat : Non Communiqué