jeudi 30 novembre 2017 - 14:00 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Beaussant Lefèvre & Associés
Le premier jour, réservé aux bijoux, devrait voir monter sur la première marche du podium un diamant de taille émeraude (20,46 ct) duquel 400 000/600 000 € sont demandés. Beaucoup plus modestement espéré, une broche de René Lalique en or jaune, figurant une femme au bonnet fleuri, pourrait recueillir 10 000/12 000 €, un collier draperie composé d’une double ligne de saphirs dans des entourages de diamants de taille brillant, 12 000/15 000 €, tandis qu’une chaîne tour de cou d’Henri et Paul Vever, retenant un pendentif rond serti de diamants, est annoncée à 5 000/5 500 €. D’époque XIX e , cette fois, un bracelet articulé en or jaune à décor de fleurs de lys stylisées de Jules Wiese et un collier serti d’une ligne de diamants supportant un motif draperie à enroulements, amovible et orné de diamants de taille ancienne, sont attendus respectivement à 3 500/4 500 et 2 800/3 200 €. Près de 300 lots se succèderont le lendemain, où l’on a relevé un ensemble de camées et d’intailles (est. 200 à 6 000 €), des flacons à sels, des bourses en cotte de maille, des étuis à cire, des boîtes et des tabatières. L’une en or jaune, au couvercle serti d’une miniature figurant le roi Charles X (probablement de Daniel Saint), est l’œuvre de l’orfèvre parisien Gabriel-Raoul Morel (20 000/30 000 €), l’autre en or jaune émaillé violine toutes faces, est rehaussée d’un médaillon figurant une jeune fille et un Amour ailé offrant une guirlande sur l’autel de l’Amitié. Elle est signée Joseph Étienne Blerzy et est datée 1779 (15 000/20 000 €). L’orfèvrerie, française et étrangère, ancienne et moderne, devrait être disputée entre 100 et 6 000/8 000 €. Articles après-vente
Souvenirs royaux et gemmes étincelantes : un bouquet des plus précieux
La maison de ventes Beaussant Lefèvre, assistée parLire la suite
211 Résultats