La séance du matin revient à des souvenirs des Bourbons, des archives (dont celles des Puységur), du militaria et des décorations, celle de l'après-midi rendra ses premières enchères sur des reliques ayant appartenu à Louis XVI et à Marie-Antoinette. Ici, une bourse à jeux en sablé de perles polychromes ayant appartenu au roi (3 000/5 000 €), ainsi qu'une chemise en taffetas de soie crème portée par lui aux Tuileries (6 000/8 000 €), là, une robe à l'anglaise en coton pékinée qui aurait été remise à la reine après la mort de Louis XVI (2 000/3 000 €), un fichu en dentelle d'Alençon (3 000/5 000 €), un serre-tête porté lors de sa captivité au Temple en lin blanc (4 000/6 000 €), ou encore une veste d'habit en gros de Tours bleu brodé de guirlandes ayant appartenu au Dauphin de France, Louis Joseph (5 000/7 000 €). 8 000/10 000 € sont à prévoir d'un coffret-nécessaire, issu probablement de madame Campan, 150 à 3 000 € tant pour les ouvrages de la bibliothèque des rois de Sardaigne, l'argenterie du prince Aage de Danemark (1887-1940), des objets et des livres de la collection Robert d'Orléans, le second Empire, le duc et la duchesse de Windsor.
412 Résultats