Les premiers coups de marteau accueilleront des monnaies, mais surtout une collection d'intailles provenant d'une collection particulière acquise auprès de la galerie Marriaud de Serres dans les années 1980 (est. 200/800 €). Les bijoux, anciens et modernes, verront se disputer sur la plus haute marche du podium autour de 10 000/12 000 €, deux colliers, l'un XIX e , articulé, composé de deux rangs de cabochons d'émeraudes rehaussés de guirlandes de diamants de taille ancienne, l'autre, modèle draperie, habillé de saphirs multicolores facetés dans un décor de volutes de diamants brillantés. Citons aussi un bracelet souple, probablement napolitain, composé de bâtonnets de corail alternés de barettes de roses diamantées (3 000 €), une pendulette de bureau en vermeil et émail orange translucide, travail dans le goût de Fabergé début XIX e (3 000/5 000 €), un pot à colle en or rose et émail blanc guilloché, au poinçon d'Henrik Wigström de chez Fabergé à Saint-Pétersbourg (4 000/6 000 €). La plus disputée des tabatières est anglaise, XVIII e , en or jaune, de forme contournée, rehaussée de trois plaquettes de jaspe, estimée 8 000/12 000 €. Des petits objets scientifiques et de l'argenterie assurent la fin de l'après-midi.
480 Résultats