vendredi 09 décembre 2016 - 14:00 - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Beaussant Lefèvre & Associés
Plus que les tableaux – exception faite d’une toile de V.R. Farné figurant l’ascension en ballon du capitaine aéronaute Émile-Louis Julhès –, les dessins méritent mention. Comme une plume et lavis brun, Deux Évêques agenouillés devant une ville de Battista del Moro ayant figuré dans la collection du duc de Trévise (6 000/8 000 €), une Étude de jeune homme de profil tenant une coupe (pour la composition L’Âge d’or conservée au château de Dampierre) à la pierre noire de Jean-Dominique Ingres (25 000 €) ou un crayon noir d’Eugène Delacroix, L’Ombre de Marguerite apparaissant à Faust , préparatoire à la lithographie (1827) illustrant le Faust de Goethe (50 000/80 000 €). On pourra se laisser séduire, moyennant respectivement 10 000/15 000 € et 30 000/50 000 €, soit par un haut-relief en terre cuite d’époque Louis XIV figurant deux anges soutenant un dais (à rapprocher du fronton du couvent des Récollets à Versailles), soit par une grande coupe sur piédouche, à anses et becs verseurs, en cuivre émaillé décoré de godrons, étoiles et arabesques en bleu, blanc et or, travail vénitien vers 1500-1530. Une commode à encoignures en acajou, d’époque Louis XVI, estampillée Martin Carlin, conservée par les descendants de l’écrivain Eugène Labiche, est attendue à 60 000/80 000 €. Elle a figuré en couverture du numéro 41 de la Gazette Drouot .  
205 Résultats