Parmi les dessins d'inspiration orientaliste, retenons des dessins préparatoires d'Alexandre Serebriakoff pour la décoration du château de Groussay  comme les deux aquarelles gouachées, Projets de costume pour le pavillon chinois de Groussay (2 000/3 000 €) et l'huile sur papier, Projet de la tente tartare au château de Groussay (300/400 €). Une Étude de nu, esquisse pour « Sylvie délivrée par Aminte » , vers 1755 de François Boucher (1703-1770), crayon noir et rehauts de craie blanche et quelques rehauts de gouache blanche postérieurs, est estimée 12 000/15 000 €. Pour les tableaux anciens, on choisit une toile d'un suiveur de Rubens, école flamande du XVII e siècle, Le Jardin d’amour (92 x 125 cm), une reprise du tableau conservé au musée du Prado, à Madrid (4 000/6 000 €). Retenons, parmi le mobilier, une jardinière attribuée à Alexandre-Georges Fourdinois (1799-1871), en acajou et chêne partiellement doré, supportée par deux chimères ailées et drapées (15 000/20 000 €).    
269 Résultats