Une paire de candélabres à 4 lumières du XVIIIe siècle en bronze doré (H. 55 cm) dont certains éléments sont poinçonnés au C couronné dépassait, à 27 500 euros, son estimation. Les 3 bras à tête de bélier se rattachent à un fût posant sur une base triangulaire à 3 pieds présentant 3 sphinges. À 21 500 euros, estimation triplée pour une suite de 4 panneaux en cuir à fond d'or gaufré (111 x 54,5 cm chacun) représentant les 4 continents, travail provençal vers 1700. L'art chinois flambait une nouvelle fois avec les 22 000 euros recueillis par une coupe libatoire du XVIIIe siècle en corne de rhinocéros (L. 11,5 cm), figurant un sage assis dans un groupe de rocher. Changement de genre à 22 000 euros avec un bronze à patine noire, daté, de Pierre Jules Mène, Valet de chiens à cheval menant sa meute (l. 74 cm). Portant la mention « épreuve fondue pour monsieur Lanscigne mars 1869. PJ. MENE », il est vendu avec une sellette en chêne à 3 pieds à masque de faune. Ce groupe a été exposé en cire au Salon de 1869, puis en bronze à celui de 1870. Pour la porcelaine, signalons les 18 000 euros d'une paire de vases balustres à anse serpent en porcelaine de Paris d'époque Louis XVI (H. 43 cm). Il sont peints en polychromie de scènes à l'antique. Sur le col figurent des furies sous un dais et en partie basse des rinceaux et des plumes dans le goût de Salambier en grisaille et dorure. Pour les tableaux, retenons les 21 000 euros d'une aquarelle et encre de Chine sur fond d'or vers 1918 de Foujita, Jeune Femme blonde au peigne et Jeune Femme brune au miroir (30,5 x 29,3 cm). Elle est située à Cannes.
262 Résultats