Une vive bataille d'enchères entraînait à 44 900 euros, sur une estimation de 8 000, un pastel d'Abel Pann, Jeune Femme assise à Jérusalem (52 955 euros frais compris. Abel Pann (1883-1963), Jeune Femme assise à Jérusalem, pastel signé et situé. 45,5 x 59 cm. Ce pastel d'Abel Pann, Jeune Femme assise à Jérusalem, décrochait un record mondial pour l'artiste. Le plus haut résultat enregistré jusqu'alors (source Artnet), 50 600 $ frais compris (43 105 euros en valeur réactualisée) obtenus chez Sotheby's Tel-Aviv en octobre 1995, se portait sur Le Salon (47 x 56 cm), une huile sur toile marouflée sur panneau au charme parisien 1900. Le plus haut prix français était atteint par un pastel, plus proche par son style de l'oeuvre vendue cette semaine. Le Jeune Roi David (48 x 31,5 cm) recueillait 27 814 euros frais compris à Paris en juin dernier (Artcurial, Briest, Poulain, Le Fur SVV). En mars, La Petite Chevrière (53 x 53 cm), un pastel toujours, décrochait 25 270 euros chez Tajan. Abel Pann, de son vrai nom Abba Pfeffermann, est né en Lettonie à Kreslawka dans la région de Vitebsk. Il arrive à Paris en 1903 où il suit notamment l'enseignement de William Bouguereau. C'est en 1913 qu'il commence à travailler au pastel, tout en préparant des lithographies où s'illustrent Adam et Ève. Les sujets tirés de l'Ancien Testament, dominés par de grandes figures féminines, ont sa faveur. Il prend l'habitude de représenter ses personnages vêtus à la manière moyen-orientale. Il s'inspire des Bédouins, des Arabes et des Juifs qu'il croise non loin de Jérusalem, Ville sainte où il s'installe en 1920. Si la Palestine lui fournit de nombreux modèles, elle a également une influence sur sa palette qui prend des teintes éclatantes. Le chemin parcouru entre la toile adjugée à Tel-Aviv et le pastel cédé cette semaine à Drouot, est à ce point de vue particulièrement éloquent). Estimation dépassée à 24 000 euros, mais de façon moins spectaculaire pour une huile sur toile de Louis Valtat, Paysage aux coquelicots (50,5 x 60,5 cm). Le même artiste obtenait au numéro suivant 14 000 euros d'un Vase de fleurs sur une table (40 x 33 cm), une huile sur toile. À 20 000 euros, estimation haute respectée pour une huile sur toile d'Adelsteen Normann (1848-1918), Paysage de Fjord en Norvège (200 x 125 cm). Exécutée vers 1845, une huile sur toile d'Antoine Chintreuil, La Sieste sous les ombrages pulvérisait à 10 000 euros son estimation. Manuel Cargaleiro (né en 1927) rayonnait grâce à trois résultats. Le premier, 19 000 euros, était enregistré par une huile sur toile de 1976, Paysage de Provence (65 x 55 cm), le second, 14 500 euros, se portait sur une huile sur toile de 1975, Les Fleurs, ombres et lumières (61 x 38 cm), et le troisième, 12 500 euros, était récolté par une Composition au fond rouge (46 x 38 cm), une huile sur toile de 1976. La toile de Charles-Théodore Frère, Animation près de la ville arabe, reproduite page 42 de la Gazette n° 39 ne trouvait pas preneur faute d'enchères suffisantes.
176 Résultats