mercredi 23 mars 2016 - 14:00 - Live
Salle 2 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Pierre Bergé & Associés
La collection de deux amateurs, le père passionné par les tableaux anciens et modernes, et la fille, portée vers les arts d’Extrême-Orient, réunissait un produit frais compris de 319 238 €, soit le montant des estimations hautes. Quelques lots se démarquaient, tels un Portrait d’homme au crayon rehaussé d’encre sur papier d’Amedeo Modigliani à 28 300 € (26,7 x 20,5 cm), une grande toile d’Albert Bitran (né en 1929), Double verticale (130 x 141 cm) vers 1978-1984, pour 15 000 €, prix identique reçu pour un vase balustre couvert de forme «you» en bronze, Chine, Royaumes Combattants (480-221 av. J.-C.), et tout proche, à 11 500 €, pour un brûle-parfum «ding» en bronze, Chine, début époque Zhou (1028-256 av. J.-C.). Un masque de buffle en bronze à patine vert et rouge, Chine, également époque Zhou (l. 14,5 cm), tombait à 6 600 €. Dans le domaine des objets de vitrine, une paire de gobelets bas bombés en argent et vermeil sur trois pieds boule, au corps ciselé de larges feuillages, un travail de l’est de l’Europe ou d’Allemagne, probablement de la fin du XVIIe siècle, se laissait appréhender à 5 300 €. L’appartement avait été meublé, par le designer milanais contemporain Antonio Citterio, de meubles d’appui, sièges, consoles, chevets… C’est l’armoire qui suscitait la plus forte demande, à 4 200 €. Une massue maori de Nouvelle-Zélande en os de baleine, à la patine profonde (h. 45 cm), frappait à 6 500 €.
194 Résultats
Résultat : Non Communiqué