mercredi 16 mars 2016 - 14:00 - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 7500...
Paris Enchères - Collin du Bocage
La Danseuse à l’écharpe en bronze doré, d’après Agathon Léonard, entraînait les enchères de son pas endiablé jusqu’à 30 000 Euros (voir photo page de droite). Deux scènes de marché à la gouache destinées à orner des projets d’éventails, l’une signée Bennou et datée 1671, agitaient 11 500 Euros, devant les 3 800 Euros d’une Vue de la Praia Grande à Macao, peinte sur toile par une école anglaise du XIXe siècle. La Chine encore, mais cette fois pour sa porcelaine... Un grand vase balustre du XIXe siècle, à décor en bleu sous couverte de dragons et de perles (h. 88,5 cm), se hissait à 6 500 Euros, et une robe à fond corail de la dynastie Qing tissait ses fils de soie et d’or à 3 200 Euros. Dans cet après-midi pour le moins éclectique, on rencontrait également, à 3 000 Euros, un relief en ivoire figurant la fuite de la Sainte Famille en Égypte, un travail italien ou allemand du XVIIe siècle, et une pendule en marbre griotte et bronze doré et patiné figurant un couple antique assis, du premier tiers du XIXe siècle, se reposant à 5 000 Euros. On terminera avec une table de lecture en acajou souligné de baguettes de laiton doré, estampillée R. Lacroix, époque Louis XVI. Son élégance lui a valu un prix mérité de 10 800 Euros.
281 Résultats