mercredi 15 décembre 2004 - 14:30
- -
Paris Enchères - Collin du Bocage
Très attendu, le groupe en pierre calcaire de la seconde moitié du XVe siècle d'origine normande, L'Annonciation, était préempté à 290 000 euros pour le musée de Cluny. À 20 000 euros, estimation doublée pour un christ crucifié (sans la Croix) en bronze à patine naturelle (H. 18,7 cm), travail français du milieu du XIIe siècle. Il porte une couronne à 3 fleurons. Direction l'Espagne du XVIe siècle pour y trouver à 12 000 euros une vierge à l'enfant en albâtre rehaussé d'or (H. 61 cm). Elle est richement vêtue d'un voile, d'une robe et d'un manteau dessinant de nombreux plis. L'enfant, représenté nu, se blottit contre elle. Il porte un collier retenant un coeur, symbole de la Passion. À 11 500 euros, estimation dépassée toujours pour un buste d'évêque en tilleul sculpté, réalisé dans les pays germaniques dans la première moitié du XVIIIe siècle (H. 100 cm). Souriant, il porte une haute mitre. Une sculpture de fontaine en plomb d'époque Louis XIV (H. 54 cm), représentant un enfant assis sur un dauphin, atteignait 10 500 euros. L'eau jaillissait de la gueule du mammifère. Revenons en Espagne au milieu du XVIe siècle avec, à 12 000 euros, une estimation doublée, un bargueño en noyer incrusté d'ivoire, d'os et de différentes essences de bois (H. 59, l. 94, P. 45 cm). L'abattant à sujet du Jugement dernier en façade est orné d'un buste entouré d'un luxuriant décor fleuri. Il découvre 9 tiroirs à sujets de chasse, de grotesques, de personnages, d'animaux fantastique, etc. Le décor de la façade mélange paganisme et christianisme : le Christ juge y côtoie Pluton et Charon pour mieux illustrer la sentence en espagnol que l'on peut traduire par : « Souviens-toi de la mort parce que ce souvenir est une vertu mais n'oublie pas ton salut. » 11 500 euros étaient marqués sous l'estimation par une armoire en noyer richement sculpté, exécutée dans le Val de Loire au milieu du XVIIe siècle (H. 200, l. 160 cm). Elle ouvre par 4 portes séparées par une rangée de 2 tiroirs. 348 957 euros frais compris. L'Annonciation, deux sculptures en pierre calcaire avec des restes de polychromie. Normandie, seconde moitié du XVe siècle. H. 98 cm pour la Vierge, 93 cm pour l'ange Gabriel.Aussitôt adjugé 290 000 euros, aussitôt préempté pour le musée de Cluny ! Voilà l'heureux sort réservé à ce chef-d'oeuvre de la sculpture normande du XVe siècle, qui permettra à un large public de l'admirer à loisir. Ce groupe a fait l'objet d'un encadré détaillé page 41 de la Gazette n° 43. Pour trouver des résultats approchants pour des sculptures religieuses du Moyen-Âge, il faut remonter en France à novembre 2001 pour y trouver Notre-Dame d'Usson, ouvrage auvergnat du XIIe siècle en bois sculpté et peint en couleurs, préempté à 980 000 F (155 450 euros en valeur réactualisée) pour le musée de Clermont-Ferrand (Paris, étude Baron Ribeyre, voir Gazette 2001 n° 41, page 76). Le 27 novembre 2002, 3 groupes en chêne vers 1490 à sujet de la sainte parenté, travail allemand attribué à Martin Radeleffs, atteignaient 95 000 euros (Paris, Tajan). Plus loin dans le temps, rappelons les 980 000 F (177 230 euros en valeur réactualisée) obtenus en mars 1992 à Senlis (étude May et de Muison, voir Gazette 1992 n° 13, page 198) sur une vierge en majesté en bois sculpté, école ombrienne du XIIIe siècle.
164 Résultats