L'auteur de bande dessinée Enki Bilal partagera les cimaises avec le peintre symboliste Edgard Maxence. Le premier proposera en échange de 4 000/6 000 € un dessin original à l'encre de Chine et aquarelle, réalisée pour la couverture du roman de Jules Verne  Les Indes noires  dans une édition de 1979, et le second contre 3 000/5 000 € une huile sur panneau,  Religieuse en prière,  typique de l'œuvre de cet artiste d'origine bretonne, mais aussi marqué par le sentiment religieux et l'esthétique préraphaélite, soulignant la pureté artistique incarnée par le modèle, idéal de beauté des Primitifs italiens. Alentour, aussi bien une parure en or jaune modèle « Gentiane » de chez Cartier à mailles grain de riz articulées (4 000/6 000 €), qu'un grand vase Daum fuselé en verre marmoréen multicouches, à décor en camée dégagé à l'acide de branches et baies d'aubépine (3 500/4 000 €).  Articles après-vente
Une ferveur médiévale chère à Maxence
Illustration de la fascination que l’artiste ressentait pourLire la suite
Articles avant-vente
Enki Bilal illustrateur
Fort de son style à la fois réaliste et baroque, Enki Bilal recrée à merveille l’univers sombre et fantastique…Lire la suite
380 Résultats