samedi 05 juin 2021 - 14:30 - Live
Voz'Galerie - 41, rue de l'Est - 9210...
Boulogne enchères
La dispersion de la collection d’André Tissot-Dupont évoque l’épopée napoléonienne à travers une licence autorisant le commerce hors du blocus continental (1 200/1 500 €), un éventail au portrait de Bonaparte (300/500 €), mais aussi un portefeuille attribué à un proche de l’Empereur en raison de son chiffre « J N » (20 000/25 000 €). Les armes du premier Empire sont au rendez-vous, du sabre d’officier général – un modèle de luxe de commande – (environ 17 500 €) au fusil de chasse de la manufacture de Versailles (autour de 16 500 €). Suivront les tableaux et les objets d’art, des gouaches des Allégories des heures du jour et de la nuit attribuées à Michelangelo Maestri (6 000/8 000 €), à la paire de flambeaux associant chevaux marins, fontaines et vasques à chutes d’eau, inspirés des dessins d’Andrei Voronikhin et faconnés sous l’Empire, peut-être en Russie (5 000/8 000 €). Articles après-vente
Un portefeuille au nom de Bonaparte
Le succès était au rendez-vous pour les souvenirs deLire la suite
Articles avant-vente
Les portefeuilles de la collection Tissot-Dupont
À eux seuls, trois porte-documents évoquent la sagaLire la suite
127 Résultats