vendredi 18 juin 2021 - 14:00 - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 750...
Oger - Blanchet , Mathias - Bournazel
Caractéristique de l'œuvre de Ludovico Pozzoserrato (vers 1550-vers 1603) où le décor est mis en avant avec la végétation dense de la forêt encadrant la scène qui se mêle à l'architecture, une version de La Mort d'Adonis , accompagnée de ses chiens de chasse, Vénus se lamentant entourée d'amours, sur sa toile d'origine, est espérée à 30 000/50 000 €. De Marianne Loir, un Portrait de jeune femme en vestale est à rapprocher de celui de la marquise du Châtelet conservé au musée des beaux-arts de Bordeaux (4 000/6 000 €). On retiendra ensuite un archet de violon d'Ouchard fils (modèle "Magadur", 4 000/6 000 €), un album de 50 photographies rehaussées polychrome par différents photographes sur le Japon et la Chine d'époque Meiji (2 000/3 000 €), une plaque cintrée en terre cuite émaillée sur fond bleu de l'atelier de Benedetto Buglioni (vers 1500) à sujet de Vierge en prière devant l'Enfant Jésus (6 000/8 000 €), un mobilier de salon Louis XV à dossier plat et bois naturel (un canapé et dix fauteuils, 8 000/10 000 €). À ce même chapitre, une commode en bois de violette et marqueterie de croisillons estampillée Carel (époque Louis XV, bronzes au C couronné) pourrait déménager à 4 000/6 000 €, tout comme un fauteuil de bureau d'époque Empire, en acajou à accotoirs en tête de lionne. Et s'il est prévu 1 500/2 000 € d'une masse d'arme (Iran, période Qadjare) en acier damasquiné or et argent représentant une tête de buffle, 3 000/5 000 € le sont d'une tapisserie des ateliers d'Audenarde de la seconde moitié du XVI e siècle, à sujet de Scène de la vie de la noblesse . Articles avant-vente
Gare au lion
L’acajou et le bronze doré règnent sur le mobilier Empire. Le premier est plaqué en grande surface,…Lire la suite
198 Résultats