Rien que de très classique au sommaire de cette dispersion dont les arts décoratifs (verreries de Novaro, cristal Lalique, céramiques de Gallé, Mayodon, luminaires d'Ingrand, Perzel et Henningsen, mobilier de Starck et Hugues Chevalier, etc.) ponctuent la dernière heure (est. 200 à 2 000 €). Côté tableaux et sculptures, on a retenu un ensemble de dessins préparatoires des frères Martel (200 à 5 000 €), des paysages de Marcel Parturier, des œuvres de Roger Mühl, deux marines (aquarelles et gouaches) de Marin-Marie,  Trois-Mâts dans la houle et Trois-Mâts en mer ( 12 000/14 000 € chacun), des vues de montagne de Marcel Wibault (800/1 000 €), une interprétation de Suzanne et les Vieillards par Paul Trouillebert (4 000/6 000 €) et un panorama de la pointe du Raz, signé Victor Charreton (12 000/15 000 €). D'Émile-Antoine Bourdelle, une étude pour la troisième sculpture de Beethoven, Beethoven aux grands cheveux (bronze à patine brune, fonte Valsuani, épreuve post mortem) est annoncée à 10 000/15 000 €, de François Pompon une épreuve en plâtre lisse patiné du Pigeon Nicolas (modèle créé en 1927), ayant figuré dans l'atelier de l'artiste jusqu'en 1933, nécessitera 3 000/5 000 €. Articles après-vente
Jardin fleuri de Roger Mühl
Cette toile du peintre provençal  Roger Mühl est deLire la suite
Articles avant-vente
Toute la lumière sur…
Cette huile sur carton (29  x  37  cm) fait partie d’un ensemble d’une trentaine de paysages de Marcel…Lire la suite
301 Résultats